Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    GB: les femmes enceintes fortement encouragées à se faire vacciner, face au variant Delta    Hausse de 4,1% du crédit bancaire en juin (BAM)    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    Causalités foireuses et jugement médiatique orienté    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19. Le ministère de la Santé lance un appel à éviter les centres de vaccination à grande affluence    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    CEA-ONU : Les Initiatives Royales pour la promotion de la condition de la femme, saluées par Vera Songwe    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Le président russe félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    BCP : Un Produit net bancaire de 10,2 milliards DH à fin juin    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Banques participatives/ BAM : les dépôts à vue collectés grimpent de 49% en 2020    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    Marocanité du Sahara : Une reconnaissance américaine historique    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    Maroc : découvertes de vestiges archéologiques majeurs à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Voici les bienfaits de cette plante pourtant pointée du doigt
Publié dans Albayane le 14 - 06 - 2021

La légalisation prochaine du chanvre indien (cannabis) au Maroc est accueillie avec enthousiasme par la grande majorité des marocains, et pour cause : le cannabis peut être utilisé à bon escient. Cette plante qui pousse naturellement dans le nord du royaume, a en réalité de nombreuses vertus. L'équipe d'Al Bayane a rencontré M.B, un agriculteur s'employant dans la culture du cannabis à usage alimentaire, médicinale et thérapeutique. Au cours de notre entretien, cet ingénieur qui a requis l'anonymat nous dévoile tout ce que la plante de cannabis offre comme bienfaits. Les détails.
Dans le Nord du Maroc, et plus précisément à Tanger, chef-lieu de la région, la légalisation de la culture du chanvre indien est sur toutes les lèvres et alimente la majorité des discutions des terrasses de cafés. Une idée générale revient encore et toujours : le chanvre indien n'a aucun méfait à condition de bien l'exploiter.
Pour tirer au clair cette vérité absolu selon les tangérois, l'équipe d'Al Bayane est allée à la rencontre de M.B, ingénieur de formation, s'étant converti à la culture du chanvre indien. C'est dans les dédales du mythique quartier M'sallah que nous avons rencontré ce cultivateur hors du commun. La soixantaine entamée, ce tangérois de naissance et de cœur fait ressortir du chanvre indien ce qu'il y a de mieux. Opérant dans la région de Kétama, dans le Rif, M.B défend bec et ongles la culture du cannabis «responsable». «Il ne faut pas se méprendre, le chanvre indien peut-être une drogue mais peut aussi être un médicament, une huile comestible ou cosmétique. Cela dépend uniquement de l'usage que l'on fait de cette plante qui pousse dans notre région sans se faire prier», souligne-t-il.
La plante regorge de bienfaits, en commençant par les graines. A cet effet, M.B affirme que « les composants de la graine du chanvre sont très bénéfiques. Avec les graines de la plante nous produisons du maquillage et toutes sortes de cosmétiques. Nous pouvons aussi à partir des graines produire de l'huile, et tenez-vous bien, parfaitement comestible et très bonne pour la santé. Cette huile n'est pas du tout donnée puisqu'il faut compter 200 Dhs pour une petite bouteille de 50 ml ». Et d'ajouter, «à partir des graines nous pouvons aussi produire le lait de chanvre, qui est disponible et autorisé à la vente en Espagne, mais toujours pas au Maroc», se désole-t-il.
Même les déchets des graines du chanvre indien sont utilisables. «Avec les déchets, nous produisons de la nourriture pour le bétail», nous apprend-t-il.
«Les tiges du chanvre indien sont tout aussi utilisable. Avec ces dernières nous pouvons faire de la construction de bâtiments adapté au milieu de Kétama et même d'ailleurs. Avec ces tiges, nous fabriquons les blocs de chanvre essentiel pour ériger un édifice. De plus ces blocs sont dans les normes de la topologie (chaud en hiver, frais en été, mais aussi parfaitement inflammable). De plus les blocs de tige protègent l'environnement et est en adéquation avec ce siècle, celui du développement durable et de l'économie d'énergie. Le bloc de chanvre est pour moi l'avenir. De plus grâce à cette matière, nous pouvons épargner nos poumons, à savoir nos forêts», poursuit-il.
Mais ce qui est le plus précieux dans le chanvre indien, c'est le pollen. Il y a deux types de pollen, l'indica (concentré en THC, donc considéré comme une drogue) et la sativa (concentré en CBD, à usage thérapeutique). «Ce pollen est très précieux car pour avoir 1 Kg de pollen, il faut 100 Kg d'herbe. Avec ce pollen l'on peut produire du miel qui se vend à prix d'or en Europe et notamment dans les pays scandinaves. 1 Kg de pollen donne l'équivalent de 300 g de miel. Pour information, 1 kg de miel de chanvre coute 3000 euros au Maroc, pour atteindre des sommes faramineuses sur l'autre rive de la méditerranée», a-t-il conclu.
Qui a dit que le chanvre indien était uniquement une drogue ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.