Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Le masque», une nouvelle pièce signée par Naima Zitan
Publié dans Albayane le 26 - 10 - 2021

« Le masque » est une pièce de théâtre qui puise sa matière dans différents textes et stéréotypes ; le maping et la musique. Elle est mise en scène par Naima Zitan, et elle sera présentée jeudi 28 octobre au théâtre national Mohammed V.
La pièce qui sera jouée par une belle brochette de comédiens et comédiennes rappelle les événements sanglants et violents passés, et promet une soirée où les spectateurs peuvent tous convenir de l'importance de retirer le masque.
«Une heure et demie de spectacle qu'on veut comique malgré la dureté des ces composantes, un moment où on se moque de toutes traces de violence qui sommeillent en nous.»
Les textes seront écris par des écrivaines et écrivains du Maroc et d'ailleurs en arabe et en français. Puis un spectacle où les masques prendront la parole au nom de personnages réels et imaginaires, qui racontent les horreurs commises par l'être humain.
Personnages
Elle a compris que le temps était venu pour enlever son masque pour qu'on apprenne à faire de nouveau connaissance avec son humanisme.
Le spectacle commence avec un monologue de l'un des personnages d'Ibsen, c'est Nora Elmer, l'héroïne de la pièce de théâtre une maison de poupée. Elle va raconter la nuit où elle a décidé de prendre son destin en main et affronter la vie, lorsqu'elle dit je ne suis pas une poupée, et cette maison n'est pas mienne. Ce cri au visage de son mari, et à travers lui au monde entier a atteint toutes les femmes à travers les planches des théâtres du monde entier. On l'a vu arriver à Bagdad, damas, Bayrût, Rabat...
Des femmes qui ont osé faire tomber le masque de la soumission, de l'humiliation et de la peur, des femmes qui ont fait du rêve et l'espoir une locomotive pour voyager dans le temps.
Le masque
On met le masque pour se confier, mentir, s'embellir, se multiplier, surprendre toute chose autour de nous : les espaces, le temps, les personnes... c'est cela notre réalité, on met le masque, on adopte les formes et on trace les objectifs.
Cet accessoire si ancien, l'homme l'a mis pour se rapprocher de dieu, quand il doute qu'avec sa vraie réalité il n'est pas à la hauteur pour aller à la rencontre de l'être divin.
Puis l'homme s'en es servi quand il a réalisé sa petitesse par rapport à ce qui l'entour.
Petit en comparaison avec ce que ses mains ont crée, la personnalité, les murs les poutres....
Aujourd'hui, on le porte, il change avec nous et par nous comme un caméléon. D'autres le porte pour se transformer en êtres violents et violeurs.
D'autres pour noyer une station de train ou une salle de théâtre ou un stade sous une marrais de sang qui annonce l'explosion de corps. Un terrorisme surgit de nul part.
Les tueurs l'ont mis pour escalader les terrasses d'immeubles, les petites maisons de pauvres, pour se défendre contre un ennemi imaginaire.
Les jeunes l'ont mis quand ils ont décidé de migrer vers un monde meilleur, ils ont pris pour ami l'océan versatile...Ils ont rêvé d'une autre patrie. On les a trouvés morts sur une grève
Pourquoi demande-t-on au masque de se dévoiler, se confesser ?
C'est pour dire qu'il faut qu'on revienne à notre réalité, il faut qu'on revienne à la réalité humaine, il y a besoin de faire tomber les masques, les mettre de coté, étreindre tout ce qui beau en nous, aimer la vie, aimer le ciel, la mer, la musique, la poésie, le corps ..., et l'autre.
Cette violence qui nous pèse, qui nous guette dans tous les espaces, qui se manifeste sous toutes les facettes, il faut qu'elle disparaisse pour laisser naitre un jour nouveau où on accepte le noir et le blanc et le jaune, où cohabite le croyant et l'athée.
Un jour où on accepte la différence et les contradictions.
Personne ne détient la vérité, personne ne représente dieu sur terre, on est né libres sans chaines, la première chaine c'est le masque.
Qu'on s'en libère pour se débarrasser de la peur qui n'engendre que violence. Oui, la violence est le sommet de la peur, la peur de soi, de l'autre, de l'enfer et de l'amour.....
Ils ont peur de la vie, ils se martyrisent pour un paradis promi.
Peur de la femme, ils la violent, violent ses droits, ses traits
Peur de la différence, ils jugent et émettent des fatwas. Prisonniers de leur peur, Ils font du masque un visage


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.