Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Le parti Giorgia Meloni en tête des élections législatives en Italie    Maroc : Les militantes font leurs adieux à Aïcha Ech-Chenna, inhumée à Casablanca    À Casablanca, une foule hétéroclite pour un dernier hommage à Aïcha Ech-Channa    Transport routier : Soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI du Concours de saut d'obstacles trois étoiles    Espagne : Des supporters pointés pour avoir entaché le match Maroc – Chili    EEAU-Allemagne: Accord pour la fourniture de GNL et de diesel sur 2 ans    L'Espagne répond à l'Algérie : Pas de changement de position sur le Sahara    Sahel: Un sursaut international s'impose face à la crise sécuritaire, selon le chef de l'ONU    Israël et le Maroc ou comment Alger façonne le « bon coupable » et la judéophobie sur le mensonge et la confusion    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Vidéo. "Paroles d'Experts" avec Faïçal Tadlaoui de retour sur H24Info    Musique électronique: Dakhla vibre au rythme de « Into the Wild » de festival Oasis    Covid-19 au Maroc : 7 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Compilation du meilleur de Benjamin Bouchouari avec les Verts    AG de l'ONU/Sahara: Le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Un créateur marocain derrière l'habillement de la reine Maxima des Pays-Bas    Marrakech : Clôture en apothéose du Festival Gnaoua Show    Dakhla. 5200 ha irrigués par dessalement de l'eau de mer à attribuer aux jeunes et aux investisseurs privés    Coronavirus au Maroc: 7 contaminations enregistrées ce dimanche    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Transport routier : soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    Maroc – Sénégal : Pour suivre le match des Lions U23 d'Ammouta    Anass Salah-Eddine, l'oublié de la tanière : "Je progresse..."    Sahara marocain : Alger n'a plus les moyens de ses ambitions néocoloniales au Maghreb    Mission de haut niveau de la CEDEAO au Mali: Bamako décline la date du 27 septembre    Le premier vélo électrique « Made in Morocco » à l'assaut du marché national    Attijariwafa Bank consolide ses performances    L'Iran entre révolution et contre-révolution    Aïcha Ech-Chenna n'est plus    L'émotion du père de Brahim Saadoun, après son arrivée au Maroc (VIDEO)    La chimère algérienne s'estompe!    ONU-Guerre de l'Ukraine : La chine appelle à ne pas laisser le conflit "déborder"    Bourse de Casablanca : le résumé hebdomadaire (19 au 23 septembre)    CHU Ibn Sina: 1ère base de données électronique de l'hémophilie et des maladies hémorragiques    Aïcha Chenna, ange gardien des mères célibataires, est décédée    OCP améliore son CA de 72% au S1-2022    Botola: le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casablanca    Laver Cup: l'Europe repasse devant grâce à Djokovic (VIDEO)    Ligue des nations: l'Espagne dominée par la Suisse, le Portugal en profite (VIDEO)    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    Rabat, Casa, Tanger, Marrakech...Températures prévues ce dimanche 25 septembre    Saad Lamjarred partage des photos de son mariage    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    Prévisions météorologiques pour ce dimanche 25 septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les murales forcent l'admiration par leur esthétique
Publié dans Albayane le 09 - 08 - 2022

Clap de fin pour le septième Jidar Rabat Street-Art Festival
Du 21 au 31 juillet 2022, Jidar Rabat Street-Art Festival a convié, d'une part, des artistes d'ici et d'ailleurs, à relever leurs manches, se saisir de quelques murs et les embellir. D'autre part, le grand public à un voyage fabuleux sur les eaux cristallines du street art. Là, tout n'était qu'ordre et beauté, talent, art et immense volupté.
L'édition 2022 de cette manifestation s'est achevée par un beau bilan : neuf nouvelles œuvres d'envergure peintes par 9 artistes (3 locaux et 6 internationaux) viennent s'ajouter à la soixantaine des éditions précédentes. De fait, le nombre ne fait que grandir. Car, à chaque édition son lot de fresques murales. Au-delà du plaisir de l'interprétation, les murales de cette année forcent l'admiration par leur esthétique : les formes géométriques centrées, décalées ou juxtaposées de l'artiste marocain obsédé par la rigueur spatiale, Reda Boudina, fascinent; la femme africaine de l'artiste sénégalais Beaugraff et la douce jeune fille de la marocaine Tima, ou encore le personnage saisi avec une infinie délicatesse dans ses menus gestes quotidiens par le canadien Bryan Beyung attirent irrésistiblement les regards; le bestiaire bleuté et noir du portugais Pantonio enchante; la nature morte de l'espagnol Manolo Mesa intrigue; la flore qui enrobe l'oeuvre tout en rouge de Twoone interpelle; les timbres célébrant la mémoire de Rabat du marocain Ed Orner émerveillent et le ludisme, ainsi que les compositions réfléchis du slovaque Juraj Duris magnétisent.
Non seulement sur les grandes façades des immeubles disséminés dans toute la ville, le street art a aussi élu domicile sur les murs du Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain. Mais, contrairement aux années précédentes où ses façades n'échappent pas à une bonne dose de peinture, le marocain Adam Belarouchia, qui détourne des objets du quotidien, a voulu cette fois draper un des six murs du musée par une bâche géante. Entre art minimal, design et surréalisme, son installation est le totem de notre modernité encombrée. Jidar Rabat Street-Art Festival encourage cette discipline qu'est le street art par le biais du «Mur collectif» en mettant un large mur à disposition de street artistes en herbe pour s'initier au muralisme sous l'aile d'un artiste de haut vol et laisser libre cours à leur créativité. Cette année, le festival a fait appel à Ayoub Abid aka Normal, pour orchestrer ce workshop qui s'étale comme à l'accoutumée sur une semaine.
Le public a pu, par ailleurs, participer à des ateliers et assister à une démonstration de sérigraphie en compagnie de l'artiste et imprimeuse principale du studio Monostereo, Gemma Berenguer. De surcroît, elle a également proposé à voir, à l'Atelier Ambigu, une dizaine d'affiches de groupes (gig posters) conçues et imprimées manuellement sur du papier.
Le festival, impulsé par l'association EAC-L'Boulvart (Education artistique et culturelle) et soutenu par divers partenaires institutionnels et entrepreneuriaux, à été mis sur orbite il y a sept ans. Son cap semble définitivement fixé puisque la formule est sans cesse reconduite : prôner le street art dans toute sa globalité et sa pluralité de discipline, ensuite, repenser le rapport à l'espace public en y apportant de la création.
Lorsqu'on s'engouffre dans la ville, c'est un véritable temple international du street art et de l'esthétique urbaine qui nous accueille. On y trouve des œuvres sous des tas de formes différentes réalisées par les artistes ayant pris part à Jidar Rabat Street-Art Festival.
Du 17 au 27 mai 2023, tout un chacun pourra assister à la naissance d'autres œuvres d'art et s'imprégner de l'atmosphère unique régnant sur le festival. Des rencontres pour le grand public et des ateliers sont prévus, entre autres moments forts de la huitième édition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.