Le Maroc devrait exiger la suspension des déplacements de ses sportifs en Algérie    Afrique/Sécurité alimentaire : M.Sadiki appelle à une action collective    SIAM: Le Maroc inaugure la 16ème édition du Forum international de l'agriculture    Les universités marocaines se distinguent au salon international des inventions de Genève    Oujda : Réduction du débit d'eau potable du 22 au 29 avril    Investissement : M. Jazouli en roadshow en Allemagne pour promouvoir la destination Maroc    Impérialiste et paternaliste, l'Algérie face à un ultimatum sévère du Mali et du Niger    Proclamation de la renaissance de l'Etat kabyle : un coup dur pour la junte militaire d'Alger    Gianni Infantino : «Le Maroc s'est établi comme une puissance mondiale de football»    Détention des maillots de la RSB : La CAF refuse l'appel de la FAF    Prison locale Ali Moumen à Settat: le parquet avisé de la saisie de quatre comprimés psychotropes et de petites quantités de drogue    Appel à Casablanca à la lutte contre l'exercice illégal de la médecine esthétique    L'OMS préqualifie un nouveau vaccin oral simplifié contre le choléra    SIAM 2024 : l'Espagne à l'honneur, pour matérialiser un partenariat plus solide que jamais    A Bab El Makina, la magie opère en ouverture de la 16ème édition du Festival de Fès de la Culture soufie    L'Isesco célèbre le patrimoine historique et civilisationnel de Marrakech    Urgent / Confiscation des maillots berkanais : A 15h30, la RSB n'a encore rien reçu !    Finale de la CAN Futsal Maroc 24 : Arrivée du Président de la FIFA à Rabat    Union du Maghreb arabe : la Tunisie organise un sommet sans le Maroc et la Mauritanie    Gérald Darmanin au Maroc : "Place Beauvau" en quête du bouclier sécuritaire du Royaume    Voici la hauteur des pluies enregistrées ces dernières 24h    RSB Berkane: Quand le conflit sportif et géopolitique atterrit sur un terrain miné    CAN de Futsal : la sélection marocaine vise le triplé    Les inventeurs marocains primés par des médailles au Salon de l'invention de Genève    El Jadida : Journées d'étude en faveur des coopératives appartenant aux communes Soulaliyates    MAGAZINE : UB40, du reggae au Skazzablanca    Art contemporain : Les mémoires d'avant, de Coblence à Marrakech    Maghreb: Un Sommet tripartite sous le signe de la fanfaronnade de l'Algérie    Charbon. L'ONEE retient trader suisse Flame pour un marché de 18,2 millions de dollars    La politique commerciale du Maroc en examen par l'OMC    Agrumes. Voici une mesure de l'Union européenne qui risque de faire des remous dans la filière marocaine    Semi-marathon international de Rabat: La Marocaine Soukaina Atanane sacrée championne    Deux hélicoptères militaires se crashent en mer au Japon    litige RSB vs Algérie: la CAF et la FIFA s'en mêlent    La Tunisie accueille une réunion du projet du Maghreb sans le Maroc    Diaspo #335 : Nadia Tomane, défenseuse du patrimoine marocain en France    CAN Futsal 24 / C'est le jour de la Finale : Maroc et Angola en duel pour le Trophée !    Les températures attendues ce dimanche 21 avril 2024    Taza: Un agent de police contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un individu dangereux    Siel-2024 : le septuor CESE-IMR-CCME-HACA-CC-INPPLC-CNDP aura un pavillon commun    Armement : Tout savoir sur l'évolution de "l'arsenal américain" des FAR    USA: Une vaste région de l'Alaska classée zone protégée pour limiter l'exploitation pétrolière    Maroc-Belgique: Rudi Vervoort souligne les liens du passé et de l'avenir entre les deux pays    PM malien : Le Maroc parmi les pays amis sur lesquels compte le Mali pour la poursuite de sa reconstruction    Le Togo adopte une nouvelle Constitution    Procès de Trump: Un homme tente de s'immoler par le feu à New York Monde    Salon Maghrébin du Livre: Cinq questions à l'auteur congolais, Elvis Ntambua    Météo : le temps qu'il fera ce samedi 20 avril 2024    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Inauguration officielle de la médiathèque de la mosquée Hassan II : Un espace ouvert de culte et de culture
Publié dans Albayane le 23 - 09 - 2010

L'ouverture officielle de la médiathèque de la Mosquée Hassan II a eu lieu mardi dernier. Etendue sur une superficie de 12.400 m2, cette nouvelle structure entend renforcer la dimension culturelle de la ville de Casablanca. Au cœur de la Mosquée Hassan II, en face du parking de la foire de Casablanca, se situe la médiathèque de la Fondation Mosquée Hassan II. L'édifice paraît à vue d'œil imposant. A l'intérieur, un plateau immense vous accueille. D'emblée, il inspire la sérénité et titille la cogitation. A peine arrivé, l'on se sent déjà propulser dans un univers communicatif qui vous procure le sentiment d'appartenir à cet endroit. Un personnel affable vous reçoit et vous donne l'envie de prolonger votre séjour à la médiathèque. Il s'empresse de fournir aux quelques visiteurs déjà là les renseignements demandés. Ce qui est subjuguant dans cet endroit de culture, c'est qu'il est perméable, puisque seules les vitres séparent les bureaux, à l'image de l'esprit que l'on veut accorder à cette institution ouverte sur toutes les sciences.
Une chose est sûre : la médiathèque ressemble à un véritable temple de savoir. «C'est un vrai bijou», lâche un visiteur quinquagénaire venu ce matin pour s'informer sur les modalités de l'inscription. Plus loin, un couple avec leurs deux enfants sont déjà en visite guidée accompagné de l'un du personnel de cette réalisation. Les rayonnages sont déjà remplis par 90.000 ouvrages toutes disciplines confondues en attendant d'atteindre le nombre de 200.000 documents d'ici 6 mois à deux ans, nous informe Bouchaïb Fokar, le conservateur de la Fondation. «Vous savez, l'acquisition des livres n'est pas une tâche mince. Il faut tenir en considération la qualité et la valeur scientifique de l'ouvrage. C'est pour cela que j'ai mis en place une commission scientifique composée d'universitaires et intellectuels pour nous concerter sur les achats à effectuer», explique l'ex- gouverneur de Hay Hassani.
La médiathèque, dont le coût global est de 200 millions de DH, propose aussi un espace dédié aux enfants et aux jeunes. Une panoplie de livres de littérature, de sciences et connaissance générale sont déjà rangés sur les rayonnages. Des BD sont également disponibles en grande quantité au grand plaisir des chérubins.
Un troisième espace destiné aux adultes offre une documentation diverse sur plusieurs domaines scientifiques notamment les sciences humaines et sociales, la littérature, les langues, la philosophie, l'astrologie, l'art du jardinage, l'architecture, etc.
Et pour rendre hommage à Casablanca, cette institution réserve la part belle à cette ville à travers un espace qui lui est spécialement consacré.
«Casablanca est une ville à grande dimension culturelle qu'il est important de mettre aujourd'hui en exergue. Il ne faut pas oublier que les quartiers Hay Mohammadi, Derb Sultan et l'ancienne Medina ont donné naissance à une génération d'intellectuels, artistes et écrivains. Il faut rendre à cette ville son renom d'antan», souligne le conservateur, l'air très nostalgique en évoquant cette ville qui, sans doute, l'a tant marqué.
Un autre espace, baptisé Abdelhadi Boutaleb, en hommage à cette figure proue du Maroc, offre quand à lui un ensemble de 500 documents.
La médiathèque se veut aussi un espace d'art et de création. Ainsi un hall d'exposition est créé pour accueillir les œuvres d'artistes. D'ailleurs, une exposition «Tajaliyat» d'Abdallah Hariri a ouvert déjà le bal en Ramadan.
De même, un auditorium est disponible comprenant 2174 documents de musique entre DVD CD représentant toutes les musiques du Monde avec une inclinaison particulière pour le répertoire marocain.
La médiathèque se veut, par ailleurs, un lieu de débat et de confrontation intellectuelle.
A cet effet, une salle de conférence de 50 places est à la disposition des conférenciers. Elle accueille aussi des ateliers et formations.
Soucieuse de faire de cette institution un lieu culturel d'envergure, la médiathèque met en œuvre une équipe de qualité et spécialisée composée d'une trentaine de personnes dont des bibliothécaires, animateurs, informaticiens et autres. Ce n'est pas tout, un programme de formation est mis au point pour accompagner le personnel.
La médiathèque se veut accessible à tout le public à partir de l'âge de 3 ans. Dans cette perspective, elle offre des prestations différentes. Une formule de cartes a été préconisée à cet effet. Ainsi, une carte jeunesse est destinée au public de 3 à 17 ans contre un prix de 200DH annuel. Elle permet le prêt de trois documents par 10 jours. Une deuxième carte est proposée au public adulte à partir de 18 ans contre la somme de 250 DH annuel.
Pour les familles, la médiathèque réserve une offre spéciale intitulée carte familiale contre 500 DH. Ainsi qu'une carte à l'attention des groupes scolaires.
Ce projet arrive au bon moment dans un contexte marqué par une forte crise de l'édition et un abandon du livre. Pourvu que d'autres suivront. N'est ce pas qu'«une Nation sans culture est une nation sans âme».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.