Agence de développement social : le syndicat met en garde El Moussali contre le retour des protestations    11ème édition des Bâtisseurs de l'Economie Africaine : Hassan Sentissi El Idrissi primé à Abidjan    Enfin, les retrouvailles!    Réunion entre Benchaâboun et le président du Groupe de la BAD    Euro 2020 : 15 pays des 16 qualifiés dans le Top 25 du classement Mondial    L'ex académicien, Abdelwahed Wahib prolonge au Havre AC    Beach-Volley (JO) : Les Lions de l'Atlas dominent les Aigles de Carthage    Pass vaccinal: les précisions de la RAM    Pacte national pour le développement : Les consultations avec les partis politiques vont bon train    Interview avec Emmanuel Dupuy: « La reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara est en stand-by »    Journée mondiale des Réfugiés: Le Maroc, pays référent en matière d'asile    Algérie : La liste des détenus politiques s'allonge    Cryptomonnaie. Abdellatif Jouahri s'exprime sur l'état d'avancement au Maroc [Vidéo]    Benchaâboun reçoit le trophée du "Ministre des Finances de l'année"    La fédération marocaine des professionnels du sport vient de voir le jour    Les aéroports du Maroc accueillent 195.547 passagers à travers 1.857 vols du 15 au 21 juin    Les tartarinades du président Tebboune    Sahel: Qu'essaie de manigancer la junte algérienne?    Sahara Marocain: Biden continue de doucher les espoirs d'Alger    Services publics : comment la nouvelle Charte sera appliquée    La CGEM élue membre du conseil d'administration de l'OIT    Violations des droits de l'Homme de la population sahraouie et des migrants : l'Algérie doublement coupable    Etalé sur une durée de 5 ans : Narsa scelle un partenariat avec l'Université Mohammed VI des sciences de la santé    36% des migrants au Maroc sont en situation irrégulière    Mehdia : L'afflux massif sur la plage inquiète !    LE RETOUR À LA NORMALE    Résistance aux antimicrobiens : le Maroc prépare son Plan d'action national    Maroc: Nouvelle condition pour les voyageurs en provenance d'un pays de la liste B    Philanthropie : Aawatif Hayar accueille le Lions Club Unité ENCG Casablanca    Rabat : Lancement du projet « Nouzhati »    Prix du Maroc du livre 2021 : L'appel à candidatures est lancé    Brésil: le ministre de l'Environnement annonce sa démission    Dossier Hakimi: l'Inter Milan rejette les offres de Chelsea et du PSG    Hakan Calhanoglu s'engage avec l'Inter Milan    Les Suns s'imposent sur un dunk à la dernière seconde    L'ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz écroué    Washington demande le retrait des forces étrangères    Commémoration du 80ème anniversaire de l'agression de l'Allemagne nazie contre l'URSS.    L'Angleterre bat la République tchèque et s'adjuge la 1re place    Ouverture des candidatures pour l'édition 2021    Oujda : première exposition individuelle de l'artiste peintre Fatiha Rabhi    Le 42e moussem d'Asilah, une manifestation pluridisciplinaire d'envergure    Paysage après le Covid...    Netflix : Steven Spielberg signe un contrat réaliser une série de films    Les Marines chantent la Marocanité du Sahara    Maroc. Les greniers de Souss-Massa pourraient être les premières banques au monde    Trafic des armes à feu : l'administration Biden instaure des unités spécialisées dans certaines villes    Le rallye-raid aura son championnat du monde en 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MAScIR/covid-19: Un dispositif pour le dépistage en temps réel
Publié dans Aldar le 18 - 05 - 2021

Le centre « Digitalisation & dispositifs micro-électroniques intelligents » de la Fondation MAScIR, relevant de l'Université Mohammed VI Polytechnique, a mis au point un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs des patients négatifs au Covid-19.
« Ce dispositif portable et miniaturisé, présente plusieurs avantages, notamment l'absence de réactifs ou de préparation spécifique pour la réalisation du test et l'obtention du résultat sur Smartphone en moins de 20 secondes », a indiqué MAScIR dans un communiqué.
Il s'agit d'un dispositif électronique, miniaturisé, portable et connecté basé sur la technologie de la spectroscopie proche infrarouge (FT-NIR), couplée à des modèles embarqués d'intelligence artificielle, qui permet de dépister en moins de 20 secondes l'absence du Covid-19 dans un échantillon nasopharyngé, précise la même source.
Une fois mis au point, le dispositif a été testé au niveau du laboratoire avec l'appui de l'Hôpital Militaire de Rabat et l'Institut Pasteur de Casablanca, relève le communiqué, notant que MAScIR a déposé un brevet en septembre 2020 puis a soumis le dispositif pour validation auprès du Laboratoire de recherche et d'analyses médicales de la Gendarmerie Royale (LRAM) qui en a évalué les performances conformément à la norme NF EN ISO 15189 : 2012.
Cette évaluation, qui a concerné 585 échantillons et mis en évidence une sensibilité de 94% et une spécificité à 70%, a fait l'objet d'un rapport de vérification des performances de la méthode « Rapid Covid-19 IR » élaboré par les experts du LRAM, a souligné la même source.
Le premier prototype du « Rapid Covid-19 IR » réunit tous les critères de performance nécessaires pour le dépistage des patients négatifs au SARS-CoV-2 dans les échantillons biologiques nasopharyngés.
La Direction du Médicament et de la Pharmacie (DMP) a affirmé, suite à l'examen du dossier technique et du rapport d'évaluation du LRAM, que ce dispositif présente l'avantage d'être utilisé pour ce type de dépistage, poursuit le communiqué, précisant que le « Rapid Covid-19 IR » a été développé dans une logique de screening à grande échelle pour aider à augmenter la capacité globale de dépistage et accompagner la reprise progressive de l'activité économique.
« Plusieurs dispositifs ont été déployés depuis deux mois au niveau des sites du Groupe Azura. Le +Rapid Covid-19 IR+ développé par la Fondation permet à cet acteur agricole de premier plan, de réaliser quotidiennement un dépistage de ses salariés afin de garantir la sécurité sanitaire sur l'ensemble de ses sites et d'assurer la continuité de son activité », d'après MAScIR.
Le centre « Digitalisation & dispositifs micro-électroniques intelligents » a entrepris, à l'instar de l'ensemble des centres de la Fondation MAScIR, dès le début de la crise sanitaire mondiale due au SARS-CoV-2, l'étoffement de l'arsenal des solutions permettant de réduire le risque sanitaire en renforçant la prévention.
« Fort de son expérience de plus d'une dizaine d'années dans le développement de dispositifs microélectroniques d'analyse en temps réel et sans réactifs, et technologie de rupture et de pointe, ce centre a été primé plusieurs fois à l'international », conclut le communiqué.
MAScIR est un centre de recherche relevant de l'Université Mohammed VI Polytechnique, ayant le statut de fondation, qui a pour objet de promouvoir et de développer au Maroc des pôles de recherche et développement répondant aux besoins du pays en technologies avancées, notamment dans le secteur de la biologie médicale.
Avec une vocation et une ambition de soutenir activement l'innovation au profit du tissu économique et industriel national et de contribuer ainsi à la sécurité énergétique, alimentaire et sanitaire du Maroc, la Fondation MAScIR dispose de ressources humaines qualifiées et d'équipements à la pointe de la technologie.
A ce jour, MAScIR a pu déposer près de 190 brevets avec des extensions au niveau régional africain, produire quelques 700 articles scientifiques dans des revues de renommée internationale et mener plus d'une centaine de projets et réalisations auprès d'industriels nationaux et étrangers, montrant ainsi sa maturité et ses capacités en matière de recherche scientifique et de recherche appliquée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.