Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Maroc – Malawi : Achraf Hakimi présent pour les derniers réglages    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Environnement: HIT RADIO et l'UE récompensent les meilleurs projets (VIDEO)    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Real Madrid-Elche: Benzema cambriolé pendant le match (PHOTO)    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Turquie: l'aéroport d'Istanbul paralysé par la neige    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Températures prévues pour le mardi 25 janvier 2022    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Covid-19/France : Le pass vaccinal remplace le pass sanitaire à compter de ce lundi    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abderrahim Taibi : Une dizaine d unités labellisées halal
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 04 - 2013

ALM : Imanor vient de lancer le label halal Maroc pour un meilleur accès au marché halal dans le monde. Quel est le potentiel d'exportation de produits halal ?
Abderrahim Taibi : Le label halal a été mis en place principalement pour répondre aux besoins des entreprises marocaines exportatrices qui sont confrontées à ce type d'exigence notamment au niveau des marchés du Moyen-Orient et de l'Asie , mais aussi dans plusieurs pays européens. En effet, le marché halal, en forte croissance, concerne aujourd'hui plus de 1,3 milliard de musulmans dans le monde. Les différentes estimations relatives à ce marché et sur lesquelles les différents intervenants sont presque unanimes montrent que ce dernier pèse plus de 500 milliards de dollars et représente près de 16 % du poids de l'industrie alimentaire mondiale avec une croissance annuelle de plus de 10 %. Dans ce contexte, notre pays, de par sa positon, géostratégique et la part du secteur agroalimentaire dans ses exportations, s'impose comme une plate-forme importante d'exploitation de produits halal destinés principalement au marché européen qui s'intéresse de plus en plus à ce genre de produits largement demandés par les consommateurs non pas uniquement pour des raisons cultuelles, mais aussi grâce aux conditions de sécurité requises pour l'obtention de ces produits.
Quelles sont les modalités et les pratiques d'attribution du droit d'usage du label halal ?
Le processus de labellisation halal est enclenché à la demande de l'entreprise qui en souhaite bénéficier. Les procédures applicables sont généralement celles utilisées pour la certification des produits et qui visent à assurer le respect des règles halal par les produits postulant au label et qu'un système d'autocontrôle des aspects liés à la sécurité alimentaire est en place. En fait un produit halal est avant tout un produit sain. De plus comme chaque certification les entreprises sont soumises à des audits de surveillance et toute défaillance conduit au retrait de la labellisation. Le label halal est attribué par l'Imanor dans le cadre de la loi 12-06 relative à la normalisation, la certification et l'accréditation, en se basant sur une évaluation méthodique par une équipe d'évaluateurs constituée d'un auditeur de la sécurité alimentaire qualifié par l'Imanor et d'un expert des affaires islamiques reconnu par le Conseil supérieur des ouléma.
À combien s'élève le nombre des entreprises qui détiennent ce label? Et que faites-vous pour attirer d'autres entreprises ?
Le label halal est lancé il y a moins d'une année et nous sommes déjà à une dizaine d'unités labellisées malgré l'insuffisance de la communication autour de ce sujet, ce qui est très important en comparaison avec d'autres types de certification. De plus, l'Imanor reçoit beaucoup de demandes d'information sur ce label notamment de la part des entreprises exportatrices. En tout cas, l'Imanor ne ménagera aucun effort pour assurer une large communication sur ce label et mettre les informations requises à la disposition des opérateurs marocains concernés. L'Imanor proposera également des formations sur la norme pour les organismes qui souhaitent se conformer à la norme halal et obtenir cette labellisation.
A votre avis, quel est le produit halal qui aura le plus de succès en exportation ?
Le label halal concerne tous les produits de l'agro industrie, le succès pour un produit dépendra principalement de l'importance du marché d'exportation et de l'intérêt accordé à ce label par les autorités dont relèvent ces marchés. Dans ce cadre, l'Imanor veillera à participer à toute les manifestations organisées notamment pour les produits alimentaires pour faire connaître cette labellisation et veillera à respecter les règles édictées dans les standards internationaux et les exigences de l'Institut islamique de normalisation (SMIIC), dans l'objectif d'assurer la crédibilité du système national de labellisation halal en vue de favoriser sa reconnaissance par les institutions étrangères concernées et de faciliter son acceptation par les distributeurs et les donneurs d'ordre sur les marchés internationaux.
Est-ce que ce label concerne tous les aliments ?
Le label halal s'applique à tous les produits alimentaires et services associés et sera attribué aux produits conformes à la norme marocaine sur les produits halal qui définit les exigences de base qui doivent être satisfaites à tous les stades de la chaîne alimentaire, y compris la réception, la préparation, la transformation, le tri, la détermination, l'emballage, l'étiquetage, le contrôle, le marquage, la manutention, le transport, la distribution, le stockage et les services associés. Les produits et services visés par le label halal sont notamment ceux qui figurent dans le champ d'application de la norme en question, à savoir les viandes, poissons et produits dérivés, le lait et produits dérivés, les œufs et ovoproduits, les céréales et produits dérivés, les huiles et graisses végétales et animales, les fruits et légumes et leurs dérivés, les sucres et produits de confiserie, les boissons, les miels et produits dérivés, les suppléments alimentaires, les additifs alimentaires, enzymes, micro-organismes, les matériaux d'emballage et les services et locaux liés aux aliments.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.