Prix du pétrole et concurrence internationale    Costa Galida Supercoupe U20 : Les Lionceaux s'inclinent face aux Three Lions (vidéo)    Météo Maroc: pluies ou averses localement orageuses ce dimanche 25 septembre    Tanger : Zanka Contact d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix du Festival national du film    Diaspo #257 : Rayane Bensaghir, un écrivain à contre-courant des «talents gâchés»    Brahim Saadoun de retour dans le pays    Voici le nouvel entraîneur du Raja de Casablanca (VIDEO)    Immigration clandestine : les sorties forcées du territoire français ont augmenté de 10 %    Tanjazz 2022: en images, les premier et deuxième jours du festival    Le Maroc souligne à New York la place importante de la cause palestinienne    Chefchaouen: tenue d'une conférence internationale sur les « Simuliidae »    New York: Bourita s'entretient avec son homologue indien    Nouveau Citroën C5 Aircross : la belle découverte (VIDEO)    Impériales 2022 : et voici la marque marocaine la plus aimée    Maroc Vs Chili: la presse sportive chilienne fait l'éloge des Lions de l'Atlas    Le ministre des Sports : « Le président a approuvé la candidature de l'Egypte d'organiser les JO 2036 »    Covid-19 au Maroc : 22 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Le Maroc souligne à New York la place importante de la cause palestinienne dans l'action entreprise sous le leadership de SM le Roi    Météo: Averses et pluies ce week-end dans plusieurs provinces du Royaume    Covid-19 : 22 nouveaux cas et zéro décès ce 24 septembre    Crise de l'énergie: le chancelier allemand en Arabie saoudite    La HACA aux commandes du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication pour un mandat de 2 ans    Conseil de BAM: un relèvement du taux directeur « peu probable »    OLM Souissi : 170.000 personnes ont assisté à Toto, Dadju et Ayra Starr    Marrakech : Des shows et rythmes variés au menu du 5è Festival Gnaoua Show pour le Monde    Casablanca accueille la première édition du Festival des Marocains du monde    Burkina : Au moins 14 personnes tuées par des hommes armés    Sourcing local : Convention de partenariat entre le ministère de l'Industrie et le Groupe Kitea    Las Palmas. Un Manifeste pour la réunification de tous les sahraouis    Marrakech: un «ould lfchouch» commet un terrible accident (VIDEO)    Maroc – Chili : Conférence d'après match de Walid Regragui    Division Nationale Amateurs / 1ère Journée : Réussir l'entame pour mieux se projeter !    Washington annonce des mesures pour faciliter l'accès des Iraniens à Internet    Nador: peine de prison alourdie pour des migrants impliqués dans les événements de Melilla    La Somalie va ouvrir un consulat général à Dakhla    Sahara marocain: Le Soudan du Sud déjuge la propagande algéro-polisarienne et rétablit la vérité sur sa position    Enlèvement d'une fillette à Kénitra: le suspect arrêté sur un bateau de pêche    CAN cécifoot: le Maroc sacré champion d'Afrique    Tennis: Sourires et larmes pour les adieux du "roi" Federer    Le Partenariat Vert UE-Maroc sera signé prochainement    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    La revue de presse des hebdos du samedi 24 septembre    Abdelilah Benkirane défraie encore la chronique    Pétrole: le WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis plus de 7 mois    France : Une centaine d'associations signe la pétition « La politique des visas : discriminations et injustice »    Les températures attendues ce samedi 24 septembre    Samira Saïd: « Rabat ne cesse d'embellir de jour en jour » (VIDEO)    Rabat: Cheb Khaled, Manal... La soirée de l'OLM Souissi comme si vous y étiez (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rice : Une «fauconne» parmi les faucons
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 11 - 2004

La nomination de Condoleezza Rice à la tête du Département des Affaires étrangères par George Bush signifie que ce dernier a opté pour le renforcement de l'approche conservatrice dans la gestion des affaires internationales.
Elle a été conseillère à la Sécurité nationale depuis quatre ans et en même temps une proche confidente et une amie personnelle de George Bush. Cette célibataire est traitée comme un membre de la famille, passant souvent le week-end à Camp David avec le couple Bush. Il se murmurait pourtant que Condoleezza Rice allait reprendre sa brillante carrière universitaire si Bush avait perdu les élections présidentielles.
Quelques années plus tôt, et après avoir pris congé de son poste de doyen de l'Université de Stanford, Rice est chargée de définir les orientations en matière de politique extérieure et de défense du candidat Bush Jr. L'on disait aussi qu'elle briguait les clés du Pentagone, mais elle a succédé finalement à Colin Powell. Agée d'une cinquantaine d'années, Mme Rice est le deuxième membre de la communauté noire et la deuxième femme à être nommée secrétaire d'Etat après Madeleine Albright.
De nombreux commentaires et articles relevaient mardi que Mme Rice a, ces dernières années, souvent fait pencher la balance en faveur des « faucons » de l'Administration Bush, comme le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, ou le vice-président Dick Cheney, laissant M. Powell isolé, en particulier sur l'Irak. Elle s'est tenue constamment aux côtés de George Bush dans les moments difficiles qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001 et qui ont précédé les guerres en Afghanistan et en Irak. Le président américain n'a pas mâché ses mots en déclarant que la présence de Mme Rice, dans son sillage, lui a été d'une grande utilité. « Au cours des quatre dernières années, je me suis appuyé sur ses conseils, bénéficiant de sa grande expérience et appréciant son discernement fiable et équilibré », a-t-il déclaré. D'ailleurs, il l'appelle souvent par son surnom, « Arroz », qui signifie « riz » en espagnol. Condoleezza Rice est née le 14 novembre 1954 à Birmingham, dans l'Alabama, et elle rappelle souvent qu'elle a connu la ségrégation raciale en perdant l'une de ses amies dans l'attentat raciste qui a coûté la vie à quatre jeunes filles noires dans une église baptiste de Birmingham, en 1963. Ses parents, le révérend John Rice et son épouse Angelina, sont décédés.
Spécialiste de l'ex-URSS, conservatrice à l'allure froide, Mme Rice tranche avec l'image de l'ex-général Powell, le contact facile du vieux soldat et adepte d'une diplomatie ménageant les alliances et la négociation. Le célèbre journal américain « The Washington Post » estime dans un article d'analyse que ce changement à la tête de la diplomatie américaine « traduit le triomphe d'une conception tranchante de la diplomatie adoptée par le vice-président Cheney et le secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld ». Les épreuves en perspective sont nombreuses pour Mme Rice une fois qu'elle prendra ses fonctions. En premier lieu le dossier irakien avec les élections prévues en janvier, et menacées par la violence. Une autre priorité attend la nouvelle secrétaire d'Etat, l'Iran en l'occurrence. La ligne à suivre envers ce pays n'a jamais fait l'unanimité au sein du staff Bush.
Elle sera également confrontée au dossier épineux du Proche-Orient, qui va certainement entamer une nouvelle phase de post-Arafat. Et enfin, Mme Rice aura à trouver comment décrisper les relations avec les anciens alliés européens que la politique de George Bush a sérieusement tendues. Tout compte fait, la nomination de Condoleeza Rice confirme une chose : les faucons ont désormais la mainmise sur la politique internationale des Etas-Unis d'Amérique pendant au moins quatre années.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.