Covid-19 au Maroc: le dernier bilan par région    Audit en cours pour déterminer les causes exactes    Covid-19: le point sur la situation aux Etats-Unis, nouvel épicentre de la pandémie    «Mon Dieu gardez moi de mes amis, Quant à mes ennemis je m'en charge»    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    Fonds spécial: la contribution du groupe Centrale Automobile Chérifienne    El Youbi: “On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie, à condition…”    OCP: Un Chiffre d'affaires de plus de 54 MMDH en 2019    Coronavirus : Le vrai du faux sur l'épidémie au Maroc ce mercredi 1 avril 2020    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    «Quand on vit de lecture et d'écriture, on s'habitue à la solitude»    La musique: Ce langage universel qui a sorti le monde de sa boule!    Assurances automobiles : La FMSAR s'organise pour garantir le renouvellement    Soyons des acteurs réactifs et encourageons les propositions positives    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    ADM : chiffre d'affaires en hausse de 8% à fin 2019    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    La Fondation de Salé pour la culture et les arts reporte toutes ses activités    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Fadel Iraki, mécène et acteur du monde culturel et des médias, homme d'affaires et d'engagements, s'est éteint    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Pour amortir le choc économique dû au coronavirus : Bank of Africa annonce ses mesures de soutien aux ménages et entreprises    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Les éboueurs en première ligne à Fès    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Campagne agricole 2017-2018 : Les nouvelles mesures
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 10 - 2017

La mise en œuvre du programme national pour l'économie d'eau d'irrigation se poursuivra et ce à travers la programmation de l'équipement des exploitations en système de goutte-à-goutte sur une superficie supplémentaire de 50.000 hectares.
Le lancement officiel de la campagne agricole 2017-2018 a eu lieu, lundi 23 octobre, au niveau de la région Fès-Meknès. C'est Aziz Akhannouch, ministre de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts qui a donné le coup d'envoi annonçant ainsi une nouvelle année de labeur pour les agriculteurs. Il s'est enquis à cette occasion de deux projets agricoles parmi d'autres.
Le premier concerne la reconversion de 600 hectares de céréales en oliviers au niveau de Oued Jdida. Le second se situe au niveau de Ain Taoujtate a trait au lancement de l'opération de semis pour la multiplication de semences de blé tendre sur une superficie de 30 hectares. Ces projets sont de nature à booster la volonté des agriculteurs et les préparer à anticiper une bonne moisson.
Pour ce faire, le ministère de tutelle a mis en place des mesures et incitations pour garantir la réussite de l'actuelle campagne agricole. Un engagement qui s'inscrit en continuité des efforts consentis pour promouvoir une dynamique positive engendrée par le Plan Maroc Vert à l'horizon 2020. Les principales dispositions concernent entre autres l'eau d'irrigation, les semences et les engrais. Au titre de l'actuelle campagne, une superficie de 594.000 hectares est planifiée pour l'irrigation au niveau des grands périmètres. De même, la mise en œuvre du programme national pour l'économie d'eau d'irrigation se poursuivra et ce à travers la programmation de l'équipement des exploitations en système de goutte-à-goutte sur une superficie supplémentaire de 50.000 hectares. La finalité étant d'atteindre 420.000 hectares, soit 76% du programme. Ladite campagne connaîtra également l'achèvement des travaux de modernisation du réseau d'irrigation pour la reconversion collective en irrigation localisée. Ceci portera sur une superficie de 60.000 hectares, représentant ainsi 55% du programme global. Il a également été décidé de planifier et suivre l'allocation des quotas d'eau d'irrigation, à savoir 3,22 milliards de mètres cubes. Ceci permettrait d'assurer le démarrage des plantations de céréales et des cultures sucrières et assurer les besoins en eau pour l'arboriculture fruitière. En vue de gérer le déficit en eau au niveau de Melouya, Tafilalet et Issen, le ministre a appelé à la rationalisation des quotas d'eau pour sauver les arbres fruitiers et les cultures pérennes. S'agissant des semences sélectionnées, les stocks sont estimés à 1,7 million de quintaux. Le ministre de tutelle a précisé dans ce sens que les prix incitatifs seront adoptés pour l'achat de semences sélectionnées à travers la commercialisation de semences à des prix de vente subventionnés. En parallèle, la subvention de stockage sera maintenue à 5 dirhams le quintal par mois, et ce pendant 9 mois sans dépasser les 220.000 quintaux. En ce qui concerne le programme de multiplication, il portera sur 70.000 hectares garantissant ainsi un disponible de 2 millions de quintaux de semences sélectionnées de céréales lors la prochaine campagne agricole. De même, l'approvisionnement en engrais est fixé à 500.000 tonnes. La cartographie des sols liée à la rationalisation de l'utilisation des engrais dans notre pays sera, pour sa part, complétée pour couvrir les 1,6 million d'hectares restants. Le ministère procédera au titre de la campagne agricole 2017-2018 à la révision du système des incitations agricoles. Ceci concernera la révision des taux et plafonds de certaines subventions ainsi que l'introduction de nouvelles subventions. L'actuelle campagne sera également marquée par la poursuite de la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre du contrat programme relatif au développement de l'agro-industrie notamment ceux relatifs aux aides de l'Etat et signature des accords spécifiques aux filières des industries alimentaires. Il est également prévu le déploiement d'un programme de formation de conseillers agricoles privés en parallèle à l'encadrement des agriculteurs dans différentes filières de production.
Campagne agricole 2016-2017 : Une bonne moisson
La campagne agricole 2016-2017 a été réussie. C'est ce qui ressort de l'intervention du ministre Aziz Akhannouch. Un succès dû à la fois à la régularité des précipitations, la pertinence des mesures adoptées dans le cadre du Plan Maroc Vert ainsi que l'implication des différents acteurs du secteur. En énumérant les réalisations phares de la campagne précédente, le ministre cite une production céréalière de 96 millions de quintaux, soit la quatrième meilleure production depuis le lancement du Plan Maroc Vert. De même, une augmentation de la production des principales cultures a été observée durant cette campagne.
La production des primeurs s'est améliorée de 5% au moment où celle des agrumes s'est consolidée de 15%. Les cultures sucrières ont, pour leur part, enregistré une progression de 1,2% de leur production couvrant 42% des besoins nationaux en sucre. Les olives, en revanche, ont vu leur production régresser de 26%. Pour les viandes rouges, une augmentation de 4% de la production a été enregistrée.
A l'export, les produits alimentaires agricoles ont affiché une performance de 11% au titre de la campagne agricole 2016-2017.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.