L'ONMT s'engage à renforcer le déploiement de Ryanair au Maroc    Turquie-France. Erdogan pète les plombs    Israël-Soudan. Le troisième accord de paix est dans la boîte    Inscription exceptionnelle du 2 au 4 novembre aux CPGE    Sanction des camions marocains en Espagne : le Maroc contre-attaque    Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    France: l'Assemblée nationale valide la prorogation de l'état d'urgence sanitaire    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Mobilité internationale des étudiants marocains (1/5) : la destination France reste la plus prisée    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Le wali Ahmidouch invite les entreprises privées de Casablanca à mettre en place et généraliser le télétravail    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Le message du roi Mohammed VI au président zambien    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Barça-Real: les buts de la première mi-temps (VIDEO)    Le Maroc rejoint la coalition internationale pour le renforcement de l'autonomisation économique des femmes    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"    Namibie : Des milliers de bébés otaries retrouvés morts (vidéo)    Tanger: deux jeunes frères reçus par la DGSN (PHOTO)    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    Sahara marocain : le Burundi réaffirme son soutien à la solution politique.    Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]    Maroc : voici le calendrier des jours fériés 2020-2021    LDC: retour sur l'élimination du Wydad (VIDEO)    LDC: Brahim Nekkach s'exprime après l'élimination du WAC    Météo Maroc: brume et nuages pour la matinée du samedi 24 octobre    Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Khaoula El Filahi, ou le long voyage d' une jeune passionnée de lecture    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    La FNM enrichit son capital culturel    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Sahara marocain : les pays des Caraïbes soutiennent l'initiative d'autonomie et le processus politique    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Un artiste hors du temps et des canons    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Marrakech-Safi : Une saison culturelle qui s'annonce riche et diversifiée    Maroc-Espagne : pour la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global    Un 7ème pays africain ouvre son consulat à Dakhla    Rabat: le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail    Omnisports : Courrier du Nord-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MEDays : Les enjeux et perspectives de l'adhésion du Maroc à la Cedeao mis en avant
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 11 - 2018

Le Royaume a lancé une dynamique sans précédent en Afrique
La onzième édition du Forum MEDays a ouvert, mercredi 7 novembre, à Tanger, ses travaux en faisant la part belle à la candidature du Maroc à la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). Cette initiative s'inscrit en continuité avec la tournée de conférences organisée par l'Institut Amadeus dans plusieurs pays ouest-africains afin de discuter des enjeux et perspectives d'une CEDEAO avec le Maroc. «Le Maroc a choisi sa voie, une voie africaine telle qu'elle a été tracée par son retour au sein de l'Union africaine mais aussi l'accord de principe reçu à son entrée dans la CEDEAO. Il a également choisi la voie de l'ouverture économique, pour des investissements internationaux moteur de développement, notamment dans les secteurs industriels et des nouvelles énergies», a indiqué le président de l'Institut Amadeus, Brahim Fassi Fihri, lors de la cérémonie d'ouverture de cette manifestation de quatre jours.
Les intervenants ont convenu de l'importance de la politique de coopération menée par le Maroc en Afrique, et ce conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI.
«Le Maroc, fort d'une vision royale ambitieuse et avant-gardiste pour l'Afrique, résolument tournée vers l'avenir, a lancé une dynamique sans précédent sur le continent : deuxième investisseur africain sur le continent, avec plus de 60% de ses investissements directs étrangers orientés vers l'Afrique et une présence des entreprises marocaines dans 40 des 54 pays africains», a tenu à rappeler, à cette occasion, le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale chargé de la coopération africaine, Mouhcine Jazouli.
Le ministre a poursuivi que les 50 visites royales dans plus de 30 pays africains ou encore les 1.000 accords signés sont autant d'illustrations qui démontrent l'engagement total du Maroc sur le continent.
«La politique de coopération africaine prônée par le Maroc a pour finalité la co-émergence de l'Afrique pour créer les synergies qui permettront de construire une force commune et donner une voix harmonieuse à l'Afrique pour qu'elle prenne la place qui lui revient sur la scène internationale», a dit M. Jazouli, tout en ajoutant que «le Maroc souhaite innover et renforcer les liens de coopération avec tous les pays africains, tant sur le plan bilatéral qu'au sein des institutions multinationales».
Intervenant à cette occasion, Thomas Boni Yayi, ancien président de Bénin, a fait part de l'intérêt porté à cette demande d'adhésion du Maroc, dont l'histoire et la culture le lient aux régions de l'Afrique de l'Ouest. Cette candidature intervient à une phase plus importante de la réalisation de la vision 2020 de la la CEDEAO, a-t-il assuré tout en soulignant que la CEDEAO et le Maroc présentent tous les deux un immense potentiel jouant en faveur de l'Union.
Pour sa part, Luis Filipe Lopes Tavares, ministre des affaires étrangères du Cap-Vert et président du Parlement de la CEDEAO, croit dur comme fer au dossier de demande d'adhésion du Maroc à la CEDEAO. «Je porterai cette candidature personnellement pour qu'elle puisse aboutir», a-t-il dit, faisant remarquer d'un autre côté que le grand soutien manifesté au sein de la CEDEAO pour cette candidature marocaine est basé généralement sur des raisons stratégiques, politiques économiques et culturelles. Il est à noter que MEDays 2018 connaît la présence de plusieurs personnalités de haut niveau, plus de 150 intervenants, décideurs, universitaires… venus du monde entier, mais aussi des représentants de la société civile pour discuter des thématiques et des évènements ayant bouleversé l'ordre mondial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.