Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    Tholot : “Aït Bennasser a perdu son niveau”    Larache, capitale des fruits rouges    Le BTP termine l'année sur une bonne note    Ces routes migratoires et ceux qui les empruntent    Chikayates: 194.000 réclamations reçues    Projets de lois votés aujourd'hui par les conseillers    Comment sommes-nous devenus si cons?    Plus d'un milliard de DH pour la réhabilitation d'écoles en 2019    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    La corruption endémique fait florès    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Le Bahreïn réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Le Conseil de la concurrence et l'IFC renforcent leur partenariat    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 : La communication se renforce autour du dispositif    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Exil médical: Une véritable hémorragie    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Youssef El Hammal : L'étudiant marocain décide tardivement sur le choix de son métier
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 02 - 2019


Entretien avec Youssef El Hammal, DG de MY Africa
ALM : Quels sont les outils et les moyens humains à la disposition des étudiants pour les accompagner ?
Youssef El Hammal : YM Africa a développé 7 applications web destinées aux jeunes âgés de 15 à 25 ans. Pour orienter les lycéens, le site Guide-metiers.ma, permet aux visiteurs de consulter 2.500 fiches de postes ainsi que bon nombre de tests métiers. La plate-forme Bourses-etudiants.ma, permet pour sa part de s'informer sur pas moins de 10.000 bourses d'études aussi bien au Maroc qu'à l'étranger et sur les offres bancaires existantes. Une autre application disponible sur le Web est Agenda-ecoles.ma qui fournit aux étudiants des informations sur les évènements organisés par les grandes écoles privées du Royaume afin de développer leurs soft skills. Le site Stagiaires.ma, pour sa part, a permis de mettre en contact plus de 400.000 étudiants avec 35.000 recruteurs en 2018. Le site Start-up.ma, autre produit de YM Africa, a permis à de jeunes entités d'entrer en contact avec des organismes spécialisés dans l'accompagnement et le financement.
A combien est facturée la prestation pour l'étudiant ?
Les services sont mis gratuitement à la disposition des lycéens-étudiants. Les utilisateurs accèdent à l'ensemble de ces services en ligne ou en entrant en contact, en ligne, avec l'un de nos conseillers.
Comment parvenez-vous alors à financer vos charges et votre fonds de roulement ?
YM Africa propose aussi une gamme de solutions dédiées aux entreprises, aux écoles et aux universités. Parmi elles figure Solutions recrutement, une application en ligne pour aider les entreprises à recruter leurs futurs stagiaires et jeunes lauréats en moins de 7 jours. Les Solutions Marque Employeur sont destinées, elles, aux grandes entreprises dans leur communication RH et le développement de leur marque.
Trois autres applications ont été développées. Il s'agit de Solutions Employabilité pour accompagner les écoles dans le placement de leurs étudiants, de Solutions Lauréats, outil en ligne pour gérer les promotions de diplômés et Solutions enquêtes & étude et de Solutions communication pour cibler la tranche d'âge de 15-25 ans.
Quelle est votre évaluation sur l'adéquation formation et emploi puisque vous disposez également de solutions destinées aux employeurs ?
Il est clair que la formation dispensée dans nos écoles ne répond pas aux besoins du marché. Les mécanismes de lancement et d'adoption de nouvelles filières dans les écoles publiques comme dans les écoles privées nécessitent au minimum 24 mois (dans les meilleurs délais). Le stage en entreprise permet d'ajuster cette inadéquation en permettant aux étudiants de découvrir très tôt les vrais besoins du marché de l'emploi. Aussi, il faut noter que l'étudiant marocain prend tardivement la décision sur le choix de son métier. 80% des étudiants choisissent leur métier en dernière année de formation. Alors que idéalement, on choisit sa formation selon le métier qu'on souhaiterait occuper. Un autre obstacle auquel les jeunes sont confrontés lors de leur intégration du marché de l'emploi…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.