Crédit à la consommation: La machine repart, mais...    Voisinage    Elections britanniques: Et c'est parti pour le show…    Le collectif 490 «Hors la loi» obtient le prix Simone de Beauvoir    For Women in Science: Remise des prix ce lundi    Riche bilan pour la FMPS    Expo: La symphonie en bleu de Saâd Hassani    Festival du film de Marrakech: Moins de glamour et plus de cinéma    Un colloque pour débattre du rôle de la darija    Les membres de la Commission Benmoussa nommés par le Roi Mohammed VI    A Bagdad, le campement autogéré de Tahrir est devenu un "mini-Etat"    Abiy Ahmed, Premier ministre pressé de changer l'Ethiopie    Les hooligans ont gâché le spectacle à Khouribga    Divers    Le Raja assure l'essentiel face au MAT    RAM rejoint l'Alliance Oneworld en mars prochain    Robert Redford: Je ressens une grande connexion avec le Maroc
    "Scandale" en tête des nominations pour les SAG Awards
    Prison de Nador: «Le détenu décédé n'a jamais subi de mauvais traitement»    Marrakech, parmi les villes les moins coûteuses au monde    HCP: La pauvreté est l'une des principales sources de la violence conjugale au Maroc    46ème session de l'académie du royaume du Maroc : focus sur la Chine, l'Inde et le Japon    Gestion des catastrophes naturelles: La BM accorde un prêt de 275 M$ au Maroc    Complexe Mohammed VI: Faouzi Lakjaa détaille l'ambition de la FRMF    La police administrative débarque au Bd d'Anfa    Bassin du Congo: Arlette Soudan-Nonault remercie le roi Mohammed VI    JO: Paris-2024 choisit Tahiti pour les épreuves de surf    Samedi à Rabat: 5e session de son Comité central du PPS    Accord de Paris: Bon point pour le Maroc    Ligue des champions : Liverpool au rendez-vous des 8èmes, l'Ajax de Ziyach à la trappe    Revitaliser un arbre emblématique    L'Observatoire Africain pour les migrations se fait attendre    Le roi appelle à l'amélioration de la qualité de vie dans les pays musulmans    Elizabeth II ne compte pas quand il s'agit des cadeaux de Noël    Le Lesotho ne reconnaît plus la pseudo-rasd    La Fédération de rugby minée par une crise sans précédent    Le rappeur 7liwa chante à la prison d'Oukacha    En Algérie, les bureaux de vote ouvrent leurs portes    Moscou va expulser deux diplomates allemands en mesure de représailles    Ses membres, son livrable, sa méthodologie, ses priorités, son mode de fonctionnement… La commission Benmoussa en 10 questions    L'UE octroie 101,7 millions d'euros au Maroc    Le Roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres    Complexe Mohammed VI. Visite guidée    BMCE Bank Of Africa lance « Dynamic Currency Conversion »    L'amazighité sans hypocrisie    La Chambre des représentants adopte le PLF-2020 en deuxième lecture    Conférence internationale à El Jadida sur la famille et l'éducation dans le monde arabe    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nexum s'installe à Casablanca dès la fin d'année
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 11 - 2019

L'expert assurera en décembre une formation en «Change management»
L'expert de la conduite du changement, Nexum, installera à partir de cette fin d'année 2019, à Casablanca, son hub Afrique. Un fait que l'acteur opérationnel du «Change management» à l'échelle internationale, qui compte à son actif une expérience de plus de 18 ans, marque par le lancement de son troisième programme certifiant qui sera organisé du 3 au 5 décembre. «Cette nouvelle initiative est, à la fois, une marque de confiance dans la dynamique entrepreneuriale nationale et l'ouverture du Maroc sur l'Afrique en tant que hub qualifiant pour l'entreprise», indiquent les initiateurs.
Cette installation intervient, selon les organisateurs, après deux premiers essais positifs pendant lesquels la société Nexum a noté un accueil très favorable de la part de grandes entreprises marocaines, notamment la RAM, le Crédit du Maroc, la Société Générale, le Groupe Sapress-Sochepress, etc. Cette installation se fait également «dans un monde en permanente évolution et qui vit régulièrement des ruptures de modèles, les organisations sont nécessairement appelées à conduire leurs changements à tous les niveaux de prise de décision et d'action».
Outre l'Afrique, Nexum, créée en Belgique en 2001, est aujourd'hui présente en France, Suisse, Luxembourg ainsi que dans les pays scandinaves et compte dans son portefeuille de clients un important nombre d'entreprises européennes prestigieuses. «Nexum est aussi le partenaire francophone exclusif, hors Canada, de Prosci», détaille la même source.
A propos du choix du Maroc, il n'est pas, selon les initiateurs, fortuit. «En lançant son activité dans le Royaume, la société d'origine belge Nexum est parfaitement consciente du potentiel de l'environnement marocain et des entreprises marocaines, et de leur niveau de maturité pour passer aujourd'hui à une nouvelle phase de développement et de transformation, phase qui exige plus que jamais auparavant de s'appuyer sur des méthodologies et des référentiels éprouvés de conduite du changement à échelle systémique, comme la méthodologie Adkar portée par la société Nexum», exaltent les initiateurs.
L'intérêt pour le Maroc en tant que hub africain témoigne également de la réussite du pays à s'être positionné en tant que passage obligé pour les opérateurs internationaux désireux d'accélérer leur accès à l'Afrique. En effet, par son ouverture sur le monde de l'investissement productif, la richesse et la diversité de ses projets ainsi que l'élargissement de ses frontières commerciales dans le continent, le Maroc est, selon la même source, considéré par l'entreprise de conseil et de formation comme un tremplin qui sécurise son projet de développement vers le Sud. Quant au programme certifiant proposé par Nexum, il est basé sur le référentiel mondial Adkar, édité par l'entreprise américaine Prosci, l'un des outils les plus performants en matière de conduite du changement au sein de l'entreprise. Partenaire exclusif de cet outil en Europe, il vise, en perspective, à s'installer et à se développer en Afrique, à travers le hub casablancais.
Pour rappel, l'approche Nexum est basée sur six piliers indépassables qui en assurent l'efficience. Il s'agit de la confiance dans le projet de changement escompté, la participation volontariste des acteurs cibles qui s'en trouvent grandis et autonomes, la mise à profit des émotions d'accueil du projet de changement, l'adhésion bienveillante plutôt que la résistance, la flexibilité des outils de réception et la visibilité des résultats et leur qualité.
De par sa taille et son expertise internationale, Nexum assure cet accompagnement dans la durée, en agissant non seulement en tant que consultant expert, mais également et surtout en partenaire flexible et à l'écoute de l'entreprise bénéficiaire. Il intervient en tant que coach et facilitateur à la fois. Une règle d'or anime les experts de l'entreprise formatrice, à savoir faire accepter le projet de changement via une préparation impactant la prise en charge volontaire et interactive de celui-ci par les différentes catégories de personnels de l'entreprise.
«La formation assurée par Nexum est donc globale», explicite la même source. Elle prépare l'entreprise, en phase de changement, à celui-ci dans les meilleures conditions, le conduit de manière optimale et, en fin de processus, veille à en assurer son renforcement par l'écoute, le retour d'expériences et la conformité des résultats aux attentes initiatiques du projet de changement dans son ensemble.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.