DGSN: arrestation hollywoodienne aux environs de Casablanca    Lois électorales: Laftit change de méthode    BAM: l'économie marocaine se contracterait de 6,3% en 2020    Le commerce en réseau crée sa fédération    Prix à la consommation: Voici les plus fortes hausses    Covid19: Le tourisme encaisse des pertes par milliards    M6 interdite en Algérie    Covid19: Durcissement des mesures à Jerada    Incendie dans un dépôt à Casablanca: un riverain témoigne (VIDEO)    Bilan quotidien: Casa-Settat continue de s'accaparer la part du lion (Covid-19)    Covid-19, le virus dévastateur    Botola Pro D1 : Le FUS de Rabat terrasse l'OCS    Driss Lachguar réitère le soutien historique et de principe de l'USFP à la cause palestinienne    Evolution du Coronavirus au Maroc : 2.227 nouveaux cas, 105.346 au total, mardi 22 septembre à 18 heures    Raja: les transferts pour renflouer les caisses du club?    Le moment où Hamieddine est entré au tribunal (VIDEO)    Luis Suarez soupçonné de triche, le parquet ouvre une enquête    Malgré les critiques, Fati Jamali lance une nouvelle chanson (VIDEO)    Enseignement supérieur : Une rentrée universitaire bousculée, des étudiants décalés mais non recalés    Congrès extraordinaire du PJD à l'horizon    «The Moderator» : Un film sur la violence à l'égard des femmes    «Artcurial» présente le bilan de sa première année de présence au Maroc    Kénitra: un repris de justice ayant menacé des policiers interpellé    Youssef Amrani déplore «le non-Maghreb», un «gâchis économique, un handicap politique et une aberration historique»    L'OFPPT lance les travaux de construction de sa 5ème Cité des Métiers et des Compétences    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Le Maroc de l'ancien monde    L'effervescence des supporters envahit les réseaux sociaux    UFC: Khamzat Chimaev, le Khabib 2.0 !    Violeur en série. Des aveux à vous glacer le sang    RCAZ: Saïd Chiba démis de ses fonctions    Inédit : Des journalistes et universitaires arabes débattent avec des responsables et des journalistes israéliens    Au siège de l'AIEA, une fontaine marocaine s'offre un lifting    Cinéma. Nisrine Erraddi nominée à l'Académie de Sotigui    Une grande perte pour la recherche sur l'amazighe    Mme Fettah Alaoui: «La culture est un pilier majeur pour le tourisme marocain»    Entre le monde des Arts et l'univers des Lettres    Cameroun : dix ans de réclusion pour des militaires ayant abattu deux femmes et leurs enfants    Présidentielle en Côte d'Ivoire : le représentant de l'ONU appelle à la «retenue»    Au Mali, l'ex-ministre de la défense Ba N'Daou nommé président de transition    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    Lesieur Cristal : Plus de 2 MMDH de chiffre d'affaires réalisés au 1er semestre    Tourisme : Marrakech affûte ses armes pour la reprise    Le produit net bancaire du groupe BCP s'est amélioré    Joe Biden. « 200 millions d'Américains morts du Covid »    Moha Ouali Tagma désigné membre de la délégation de haut niveau à l'OIF    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nexum s'installe à Casablanca dès la fin d'année
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 11 - 2019

L'expert assurera en décembre une formation en «Change management»
L'expert de la conduite du changement, Nexum, installera à partir de cette fin d'année 2019, à Casablanca, son hub Afrique. Un fait que l'acteur opérationnel du «Change management» à l'échelle internationale, qui compte à son actif une expérience de plus de 18 ans, marque par le lancement de son troisième programme certifiant qui sera organisé du 3 au 5 décembre. «Cette nouvelle initiative est, à la fois, une marque de confiance dans la dynamique entrepreneuriale nationale et l'ouverture du Maroc sur l'Afrique en tant que hub qualifiant pour l'entreprise», indiquent les initiateurs.
Cette installation intervient, selon les organisateurs, après deux premiers essais positifs pendant lesquels la société Nexum a noté un accueil très favorable de la part de grandes entreprises marocaines, notamment la RAM, le Crédit du Maroc, la Société Générale, le Groupe Sapress-Sochepress, etc. Cette installation se fait également «dans un monde en permanente évolution et qui vit régulièrement des ruptures de modèles, les organisations sont nécessairement appelées à conduire leurs changements à tous les niveaux de prise de décision et d'action».
Outre l'Afrique, Nexum, créée en Belgique en 2001, est aujourd'hui présente en France, Suisse, Luxembourg ainsi que dans les pays scandinaves et compte dans son portefeuille de clients un important nombre d'entreprises européennes prestigieuses. «Nexum est aussi le partenaire francophone exclusif, hors Canada, de Prosci», détaille la même source.
A propos du choix du Maroc, il n'est pas, selon les initiateurs, fortuit. «En lançant son activité dans le Royaume, la société d'origine belge Nexum est parfaitement consciente du potentiel de l'environnement marocain et des entreprises marocaines, et de leur niveau de maturité pour passer aujourd'hui à une nouvelle phase de développement et de transformation, phase qui exige plus que jamais auparavant de s'appuyer sur des méthodologies et des référentiels éprouvés de conduite du changement à échelle systémique, comme la méthodologie Adkar portée par la société Nexum», exaltent les initiateurs.
L'intérêt pour le Maroc en tant que hub africain témoigne également de la réussite du pays à s'être positionné en tant que passage obligé pour les opérateurs internationaux désireux d'accélérer leur accès à l'Afrique. En effet, par son ouverture sur le monde de l'investissement productif, la richesse et la diversité de ses projets ainsi que l'élargissement de ses frontières commerciales dans le continent, le Maroc est, selon la même source, considéré par l'entreprise de conseil et de formation comme un tremplin qui sécurise son projet de développement vers le Sud. Quant au programme certifiant proposé par Nexum, il est basé sur le référentiel mondial Adkar, édité par l'entreprise américaine Prosci, l'un des outils les plus performants en matière de conduite du changement au sein de l'entreprise. Partenaire exclusif de cet outil en Europe, il vise, en perspective, à s'installer et à se développer en Afrique, à travers le hub casablancais.
Pour rappel, l'approche Nexum est basée sur six piliers indépassables qui en assurent l'efficience. Il s'agit de la confiance dans le projet de changement escompté, la participation volontariste des acteurs cibles qui s'en trouvent grandis et autonomes, la mise à profit des émotions d'accueil du projet de changement, l'adhésion bienveillante plutôt que la résistance, la flexibilité des outils de réception et la visibilité des résultats et leur qualité.
De par sa taille et son expertise internationale, Nexum assure cet accompagnement dans la durée, en agissant non seulement en tant que consultant expert, mais également et surtout en partenaire flexible et à l'écoute de l'entreprise bénéficiaire. Il intervient en tant que coach et facilitateur à la fois. Une règle d'or anime les experts de l'entreprise formatrice, à savoir faire accepter le projet de changement via une préparation impactant la prise en charge volontaire et interactive de celui-ci par les différentes catégories de personnels de l'entreprise.
«La formation assurée par Nexum est donc globale», explicite la même source. Elle prépare l'entreprise, en phase de changement, à celui-ci dans les meilleures conditions, le conduit de manière optimale et, en fin de processus, veille à en assurer son renforcement par l'écoute, le retour d'expériences et la conformité des résultats aux attentes initiatiques du projet de changement dans son ensemble.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.