Lutte contre la corruption. Le plan d'action de 2020 finalisé    Fès: Arrestation d'un élève pour fausse alerte à la bombe    Mariages des enfants : L'appel à mobilisation de l'UNICEF    18ème Festival international du film de Marrakech : L'Etoile d'or est colombienne        Kamal Hachkar: Il n'y a pas de fatalité à la grande Histoire    FIFM : Les membres du jury semblent attachés l'un à l'autre    FIFM : Les Ateliers de l'Atlas dotent des films de 640.000 dirhams    CAN de futsal 2020 : Le Maroc dans le groupe A    PPS: Emouvante cérémonie commémorative à la mémoire de Kacem El Ghazoui    ONEE. Un deal de 55,5 millions d'euros avec la Kfw    Le bébé retrouvé en bonne santé : Deux personnes arrêtées suite à l'enlèvement d'un nourrisson à Casablanca    FIFM : 250 bénéficiaires de l'opération «Cataracte»    Promos de fin d'année : La Dacia Sandero vendue en quelques clics sur Jumia    Oued Chbika: Samih Sawiris fait de nouveau son show…    Feu Badreddine Senoussi : Le Maroc perd un grand commis de l'Etat    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad rate le coche à domicile, le Raja se ressaisit à Kinshasa    Italie : La Juventus tombe, la Serie A relancée    La Miss Univers 2019 est africaine    Oum pose le drapeau marocain par terre... La polémique explose (vidéo)    Téléphonie: Realme 5, nouveau champion de l'entrée de gamme    Mohsin Attaf décroche la médaille d'or du "Borneo open judo championship"    Aourir, une commune mutilée!    Le PPS mobilise des structures et appelle ses militants à une forte implication    La Commission Benmoussa, unique et bénévole !    COP 25 : Le Maroc actualise sa Contribution déterminée au niveau national    Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Rabat: Gnawa diffusion se produiront à guichet fermé !    COP25: En RDC, le charbon de bois vital pour les foyers, mortel pour les forêts    Incendie à Arribat Center : Aucun dégât n'est à signaler    Les jeunes de Morocco l'Ghedd : M'hebba !    Le RNI fustige le comportement inexpliqué et ambigu du groupe du PJD à la deuxième Chambre    La famille de Joe Biden ne fera pas d'affaires à l'étranger s'il est élu président    ORMVA Gharb : Une bonne performance opérationnelle à fin novembre    Dialogues méditerranéens : Mohcine Jazouli plaide pour des partenariats durables au Mena    Commissions parlementaires. Les députés en mode soldats de l'ombre    Dernière ligne droite avant des élections britanniques décisives pour le Brexit    Destitution de Trump: Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé    Edito : La chance de choisir    Rabat : Un incendie s'est déclenché à Arribat Center    Alerte rouge à Mayotte avant le passage du cyclone Belna    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 11 - 2019


Des ONG ont mené un sondage auprès de 1.800 femmes
A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, MRA Mobilising for Rights Associates, en collaboration avec sept ONG marocaines, vient d'annoncer le lancement de leur rapport «Violence virtuelle, préjudice réel: promouvoir la responsabilité de l'Etat en matière de violences faites aux femmes facilitées par la technologie au Maroc».
Basé sur des consultations sur le terrain menées auprès de 1.800 femmes et d'autres parties prenantes clés, ce rapport examine et analyse les expériences des femmes et la réponse des acteurs publics aux violences faites aux femmes facilitées par les technologies de l'information et de la communication. Ceci inclut notamment le harcèlement, les menaces, le chantage et la diffusion non consensuelle des images privées à travers les réseaux sociaux, l'Internet et les téléphones.
Il ressort de ce document que dans plus de la moitié des cas signalés, l'agresseur était inconnu de la victime ou avait agi de manière anonyme. En outre, plus d'une femme sur quatre a déclaré avoir subi une forme supplémentaire de violence «hors ligne» liée à la violence «en ligne». Parmi les autres résultats, il y a lieu de signaler que seule une femme sur dix avait signalé la violence aux autorités publiques. Le rapport a également révélé quatre cas dans lesquels la victime de violence avait elle-même été poursuivie pour relations sexuelles illicites et huit cas de tentatives de suicide des femmes. Dans seulement neuf cas où les auteurs ont été arrêtés. Les résultats de cette recherche illustrent comment, pour promouvoir une réponse adéquate à cette violence, il faut mettre fin à la culture de l'impunité des auteurs et tenir l'Etat responsable de ses obligations de répondre à cette violence.
Les sept ONG marocaines qui ont mené la recherche-action organisent des conférences tout au long des 16 jours d'activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes du 25 novembre au 10 décembre et ceci auprès des femmes, des acteurs publics et des médias.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.