Conseil de gouvernement: adoption d'un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts    CMC: La campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    Liga: L'Atlético fonce vers le titre, En-Nesyri enfonce Valence    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    M'diq-Fnideq: Madaëf soutient les porteurs de projets touristiques    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Botola: le Raja accroché (1-1) par le FUS (Vidéo)    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Ramadan : Thomas Pesquet souhaite bonne fête aux Musulmans avec une photo de la Mecque vue de l'espace    Liga : Youssef En-Nesyri s'offre son 18ème but face au FC Valence    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Officiel : Grâce Royale au profit de certains détenus du Hirak du Rif    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Manchester City tient son titre, la C1 dans le viseur    Le Barça trébuche à Levante, le faux-pas de trop ?    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Aziz Rabbah : Le Maroc dépassera 52% de son mix énergétique en 2030    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Conseil de Gouvernement : Approbation de projets de décrets fixant les dates des échéances électorales    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    Aid El Fitr 2021: voici la date de la fin du Ramadan au Maroc    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Nasser Bourita aborde les relations maroco-ivoirienne avec son homologue, Kandia Camara Kamissoko    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Claudia Wiedey : «Le dialogue est lancé pour déterminer les perspectives de coopération entre le Maroc et l'UE pour la période 2021-2027»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 06 - 12 - 2019

Entretien avec Claudia Wiedey, ambassadrice de l'Union européenne à Rabat
ALM : Quels sont les principaux projets menés par l'UE au Maroc ?
Claudia Wiedey : L'UE a plusieurs projets au Maroc dans les grands secteurs comme la protection sociale, l'éducation, la santé, le développement économique, la compétitivité et la croissance verte. Nous appuyons la réforme de la justice au Maroc. Nous sommes de moins en moins impliqués dans le secteur des infrastructures car l'argent et les montants que nous avons sont principalement des dons. Nous avons environ deux cents millions d'euros par an.
Dans le secteur des infrastructures on travaille à travers les banques, on utilise un certain montant pour lever des fonds, notamment notre propre banque, en l'occurrence la Banque européenne d'investissement, mais nous accompagnons la Banque européenne pour la reconstruction et le développement qui est une banque qui finance les projets sur une base commerciale, et nous l'accompagnons avec l'assistance technique locale et internationale. Notre premier objectif c'est de renforcer aussi la capacité de consultation et l'expertise marocaine.
D'ailleurs, une grande partie de ce que nous faisons en accompagnant la BERD c'est effectivement renforcer le réseau de consultants et des bureaux d'études marocains dans la région de Souss-Massa et Marrakech-Safi.
Comment se portent les relations entre le Maroc et l'Union européenne ?
Nous avons des relations non seulement de longue date, mais des relations étroites. Nous travaillons ensemble avec beaucoup d'énergie et d'élan, nous sommes au sein de l'UE en train de projeter nos programmes pour l'avenir. En général on travaille sur une base de sept ans. Actuellement on est en train de terminer le cycle qui s'achèvera en 2020. Actuellement on lance les négociations et le dialogue sur les perspectives de la période 2021-2027.
Que seront les principaux axes de ce partenariat ?
Pour le moment on n'a pas encore défini des axes, on a eu des discussions au mois de mai dernier, et en juin il y a eu une déclaration conjointe lors de la 14ème réunion du Conseil d'association Maroc-UE présidée par Nasser Bourita, ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, et Federica Mogherini, haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne. Cette déclaration définit globalement les grandes pistes pour l'avenir et les valeurs partagées aux niveaux politique et économique et les grands thèmes de ce partenariat comme les changements climatiques, la migration et la mobilité, la sécurité et l'échange culturel. Concrétiser cela et le traduire en un programme pour 2021 c'est le travail qui est devant nous.
Quid de la coopération dans le secteur des pêches maritimes ?
On a le protocole de pêche qui est en cours et qui a été approuvé par le Parlement européen le mois de février dernier. Nous sommes un partenaire particulier dans le domaine de la pêche car nous avons tout d'abord une grande facilité pour appuyer ce secteur globalement au Maroc. Notre pêche c'est 100% sur les côtes atlantiques, nos bateaux restent en dehors de la zone méditerranéenne. On pêche seulement s'il y a un surplus, en cas de menace de stock nos bateaux doivent s'arrêter, nous appuyons le gouvernement et le ministère de tutelle pour développer sa stratégie de pêche au niveau national et renforcer ce secteur. Nous avons une approche de pêche très sectorielle pour contribuer à protéger les sources pour l'avenir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.