Maroc: le marché interbancaire demeure stable    Boxe: la Marocaine Khadija El Mardi sacrée vice-championne du monde    Kylian Mbappé prolonge au PSG !    Covid-19 au Maroc: 153 nouveaux cas, aucun décès    Réforme de l'école publique: un formulaire pour recueillir l'avis des Marocains    Covid-19 au Maroc : 153 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Le Maroc récolte les fruits d'une riche expérience institutionnelle des Rois de la Dynastie Alaouite    Tempête en Allemagne: un mort et près de 60 blessés    RDC : au moins 1.284 cas suspects de variole du singe signalés depuis le début de l'année    Températures prévues pour le dimanche 22 mai 2022    La guerre en Ukraine sur fond de crise énergétique internationale, par Yassine Gamal    Yasmina Sbihi : «Les figures féminines de la sainteté sont des modèles de leadership» [Interview]    Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Le nouveau stade de Villareal : La céramique (La Cerámica)    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    SM le Roi félicite le club de la renaissance sportive de Berkane suite à sa consécration à la coupe de la CAF-2022    Bono vainqueur du trophé Zamora    ONU : engagement renouvelé aux objectifs du Pacte de Marrakech sur les migrations    Maroc-Espagne: Plus de 2 600 véhicules ont déjà franchi les frontières    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Baccalauréat : Voici le calendrier des examens    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La recherche d'agents dormants se poursuit
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 06 - 2003

Un cinquième groupe des mis en cause impliqués dans les attentats-suicide du 16 mai devait être présenté, hier soir, devant le Procureur général à Casablanca. Les photos de nouveaux recherchés ornent les murs des commissariats de police et des arrondissements urbains.
Un cinquième groupe des “takfiristes“ impliqués dans les attentats-suicide qui ont secoué, le vendredi 16 mai, Casablanca, devait être présenté, hier soir, devant le procureur du Roi près la Cour d'appel de Casablanca. Le matin du même jour, un jeune homme impliqué dans le dossier de La Salafiya Al Jihadiya, Omar Allame, a été traduit devant le procureur général.
En effet, les séries d'arrestations qui visent les intégristes et leur s “ émirs de sang“ se poursuivent encore. Et si les photos de quelques-uns d'entre ceux qui sont en cavale ont été diffusées dans les différents médias, celles des autres sont restées clouer sur des tableaux à l'intérieur des locaux des commissariats de police et des différents arrondissements urbains. à titre d'exemple, celles de six candidats-kamikazes, issus du douar Sékouila, préfecture de Sidi Bernoussi-Zenata et qualifiés de dangereux par des sources proches de l'enquête.
Il s'agit de Mohamed Mantala, 28 ans, mécanicien, Brahim Hamdi, 30 ans, herboriste, Jaouad Lamchelegue, 33 ans, employé, Saïd Al Mallouli, 22 ans, élève, Hicham Alami, 33 ans, cordonnier et Abdelkrime Bouhaji, 33 ans, électromécanicien. Et si quelques suspects parmi ceux qui ont été interpellés par les enquêteurs sur le dossier des opérations terroristes qui ont secoué, le vendredi 16 mai, Casablanca n'ont pas encore traduit devant la justice d'autres ont été relâchés après avoir été soumis aux interrogatoires durant plusieurs jours. Larbi Kasraoui, l'imam d'une mosquée à Sidi Moumen où se réunissent quelques intégristes, en est un. Il a été relâché après avoir passé une dizaine de jours entre les mains des enquêteurs. Concernant le Français, Robert Richard Antoine Pierre, alias L'haj, dit Abou Abderrahmane, arrêté dans la nuit du lundi à mardi à la forêt Masnawa, dans la région de Rahrah, à Tanger, il a été transféré, mercredi tôt, à Casablanca pour être soumis aux interrogatoires serrés. Cité par quelques “takfiristes“ arrêtés dernièrement dans le cadre des attentats-suicide, le Français a fait l'objet d'une vaste opération de ratissage dans les régions de Tanger avant d'être arrêté. Pour le mettre hors d'état de nuire, les enquêteurs étaient obligés de suivre les traces d'un intégriste qui se rendait chez lui pour lui livrer un repas. Ce dernier et une autre personne qui était en sa compagnie ont pris, aussitôt, la poudre d'escampette. Et pourtant, ils auraient été identifiés par les enquêteurs qui sont actuellement sur leur piste. Le Français en cause, âgé de 31 ans, originaire de la région de Lyon, a été converti en Islam, alors qu'il est âgé de 17 ans. Il s'est marié à une Marocaine, avec qui il a eu deux enfants dont l'aîné a quatre ans. Il se dissimulait sous l'étiquette d'un trafiquant de voitures d'occasion qu'il portait de l'Europe pour les revendre au Maroc. En parallèle, il a entretenu des relations avec des théoriciens de La Salafiya Al Jihadiya à Tanger et à Fès, tel Abdelouahab Rafiki, dit Abou Hafs et Mohamed Fizazi alias Abou Mariem et il a participé à la préparation des attentats. à ce propos, il s'est réuni avec quelques membres des kamikazes et il a été nommé émir sur un groupe de 7 candidats-kamikazes, que chacun d'eux devra embrigader deux éléments. L'interrogatoire du Français se poursuit à Casablanca et la police est sur les traces de son groupe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.