Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    Sanction des camions marocains en Espagne : le Maroc contre-attaque    France: l'Assemblée nationale valide la prorogation de l'état d'urgence sanitaire    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Accès aux prépas: le ministère a fait une annonce    Mobilité internationale des étudiants marocains (1/5) : la destination France reste la plus prisée    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Le wali Ahmidouch invite les entreprises privées de Casablanca à mettre en place et généraliser le télétravail    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Le message du roi Mohammed VI au président zambien    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Barça-Real: les buts de la première mi-temps (VIDEO)    Le Maroc rejoint la coalition internationale pour le renforcement de l'autonomisation économique des femmes    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Algérie/Covid-19 : Le président Tebboune confiné    Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"    Namibie : Des milliers de bébés otaries retrouvés morts (vidéo)    Tanger: deux jeunes frères reçus par la DGSN (PHOTO)    Sahara marocain : le Burundi réaffirme son soutien à la solution politique.    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    Maroc : voici le calendrier des jours fériés 2020-2021    Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]    LDC: Brahim Nekkach s'exprime après l'élimination du WAC    LDC: retour sur l'élimination du Wydad (VIDEO)    Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Khaoula El Filahi, ou le long voyage d' une jeune passionnée de lecture    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Londres signe avec Tokyo son premier accord commercial majeur post-Brexit    Julien-Vincent Brunie : SM le Roi, "un ardent défenseur de la co-connaissance et de la paix"    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    La FNM enrichit son capital culturel    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Sahara marocain : les pays des Caraïbes soutiennent l'initiative d'autonomie et le processus politique    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Un artiste hors du temps et des canons    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Marrakech-Safi : Une saison culturelle qui s'annonce riche et diversifiée    Un 7ème pays africain ouvre son consulat à Dakhla    Maroc-Espagne : pour la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global    Rabat: le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Fruit d'un partenariat entre OCP et la BAD : 4 millions de dollars mobilisés pour l'accès aux engrais en Côte d'Ivoire et au Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le suicide des jeunes aggravé par la pandémie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 09 - 2020

L'association Sourire de Reda publie son rapport d'activité
La pandémie a un eu impact majeur sur la santé mentale des jeunes. Anxiété, dépression et envies suicidaires sont des signes très présents chez les jeunes. Durant la pandémie de Covid-19, l'association Sourire de Reda a connu un pic de sollicitations. La helpline Stop Silence a enregistré une hausse de 92% des appels entre mars et juin 2020 par rapport à la même période en 2019. Selon Sourire de Reda, 65% des appelants parlent d'idées suicidaires et 35% ont essayé ou sont sur le point de passer à l'acte. Dans ce contexte de crise, l'association s'est rapidement distinguée en prenant part au dispositif de prévention mis en place par Facebook. Le réseau social comprend un mécanisme de repérage et de clôture de comptes des jeunes exprimant des idées suicidaires, avant de les orienter vers les centres spécialisés. Sourire de Reda a ainsi été désignée parmi les associations-relais de référence dans la Zone MENA pour la prise en charge de ces sujets à risque. Par ailleurs, Sourire de Reda a contribué aux efforts d'accompagnement de l'état d'urgence sanitaire pour combattre la Covid-19 en élaborant «My Care». Il s'agit d'un guide pratique pour aider les jeunes à mieux affronter le confinement, qui est disponible sur le site de l'association. Ce guide contient de nombreux conseils pratiques pour accompagner les jeunes dans cette période qui peut être source de confusion et d'angoisse.
Un bilan positif en 2019
L'association a publié son rapport d'activité 2019. En matière de prévention, Sourire de Reda a pu toucher 240 adultes et 320 jeunes en 2019 à travers une série d'ateliers dans les établissements scolaires en faveur des élèves mais également des enseignants, du corps administratif et des parents. Cette année, les conférences ont porté sur la thématique du harcèlement et du cyber-harcèlement. «Il s'agit d'un fléau sociétal reflétant un mal-être généralisé», prévient l'association. Dans son enquête de terrain menée auprès de jeunes collégiens et lycéens, l'ONG a livré des chiffres alarmants en révélant que plus de 77% des jeunes ont été impliqués de près ou de loin dans des situations de violences physiques, morales ou verbales dans leur environnement de vie ou sur le Web. En matière d'intervention, Sourire de Reda a créé et gère depuis 11 ans la helpline «Stop Silence qui, rappelons-le, est une ligne de soutien émotionnel anonyme, gratuite et confidentielle accessible depuis un site web et une application mobile. En 2019, Sourire de Reda a traité 348 demandes d'aide via la helpline et 696 requêtes via les mails et les réseaux sociaux. Ainsi, Sourire de Reda a été pionnière dans la mise en place d'une helpline par chat. En matière de sensibilisation, Sourire de Reda a renforcé sa présence médiatique on-line et off-line. S'appuyant sur la communauté des influenceurs, l'association a largement diffusé son message #ana-m3ak qui promeut le rôle que chaque citoyen peut jouer dans la prévention du suicide chez les jeunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.