El Guerguerat: les Marocains du Danemark à bras le corps pour la patrie    Le Comité européen pour le soutien du plan d'autonomie au Sahara appelle l'UE à encourager la solution politique    Migration: Le Maroc joue un rôle constructif et fédérateur sur les plans régional et international    Cinq orientations pour concrétiser les ambitions    Bourita: La traduction d'une «ferme volonté du Maroc de résoudre la crise libyenne»    Violence contre les femmes : la campagne de sensibilisation démarre    Commerçants et hôteliers broient du noir    Yto Berrada expose au Mathaf de Doha    Engrais : OCP réagit à la décision du Département américain de Commerce    Plus que l'avidité du profit, le scandale du non-respect de la loi    Volvo Cars Maroc dévoile ses offres    Diplomatie d'entreprise ou comment tirer son épingle du jeu    Bus à Casablanca : Les personnes en situation de handicap protestent    Toni Pérez, nouveau directeur général de Glovo Maroc    Hommage à Hassan II : Un Royaume solide en héritage    Le silence de la haine ou la solution finale pour les Palestiniens    Haut Karabakh: Paris réclame un «droit de regard»    Le monde du Rugby en deuil après le décès de Christophe Dominici    Lewandowski, Mané ou encore Mbappé en lice pour le prix    Lotfi Bouchaara sur BBC : "le Maroc est disposé à négocier avec des parties et non pas avec un fantôme"    Vers le lancement de l'Observatoire national de la criminalité    Vaccin anti Covid-19 : nous sommes prêts !    Epidémie : Y a-t-il vraiment une décrue du Covid ?    Université Moulay Ismail : l'offre de formation renforcée    La DGSN innove : Le parc automobile renouvelé    Les beaux-arts et la nourriture de l'esprit    Edition digitale réussie : 15.000 e-spectateurs pour Visa for Music    Nouvelle publication chez Orion éditions : Linda Chiouar s'immerge dans l'univers des anxiolytiques    Fidadoc 2020 : Une édition digitale du 14 au 19 décembre 2020    Les Ateliers de l'Atlas 2020 dévoilent les projets retenus    Espagne. Chef Moha roi des tapas    Ligue des champions: les 4 clubs déjà en huitièmes    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Du 25 au 27 novembre au Complexe Mohammed VI de football: La FRMF et la LNFP organisent un séminaire médical sous le thème : "La cheville du footballeur"    Ziyate toujours démissionnaire : L'Assemblée Générale élective déplacée au 10 décembre    Edito : Plus qu'un fonds...    Haïti va ouvrir un Consulat Général à Dakhla    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président mauritanien    [Vidéo] C.I.N. comme garantie : ce que dit la loi [MFM Radio]    Présidence de la CAF: L'intérim d'Omari prolongé    Fuyant la guerre, des Ethiopiens accueillis dans des maisons soudanaises    La loi pour l'exclusion de Huawei des futurs réseaux 5G présentée au parlement    Météo: au Maroc, pluie et rafales de vent dans ces villes à partir de mercredi    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    Covid-19 : 2.880 stations de vaccination à travers le Royaume    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fruit d'un partenariat entre OCP et la BAD : 4 millions de dollars mobilisés pour l'accès aux engrais en Côte d'Ivoire et au Ghana
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 10 - 2020

C'est acté. La Banque africaine de développement participera à un mécanisme africain de financement du développement des engrais (MAFDE) dans une garantie de crédit commercial partiel d'un montant de quatre millions de dollars américains prise aux côtés d'OCP Africa, filiale du groupe OCP.
L'impact étant de réduire les risques potentiels tout au long de la chaîne de valeur agricole et d'améliorer, en Côte d'Ivoire et au Ghana, l'accès aux intrants de qualité, en particulier les engrais. Ce projet soutiendra la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement de la riziculture en Côte d'Ivoire et celle du programme «Planting for Food and Jobs» (Planter pour se nourrir et créer des emplois) au Ghana. Cette opération devrait stimuler la productivité et contribuer à une augmentation de 35% des rendements de riz et de maïs au Ghana et de 30% des rendements de riz en Côte d'Ivoire. Dans cette optique, OCP Africa et le MAFDE apporteront, chacun, deux millions de dollars en garanties de crédit commercial.
«Ce partenariat avec la Banque africaine de développement permettra d'intensifier et d'étendre les activités mises en œuvre dans le cadre de l'Initiative Agribooster», indique Lahcen Ennahli, premier vice-président d'OCP Africa pour l'Afrique de l'Ouest. Et de préciser que «cette initiative servira de modèle pour inciter davantage les autres partenaires du secteur privé et du développement à conclure des accords similaires de partage de risques, qui auront un effet multiplicateur positif sur les exploitants agricoles, notamment dans le contexte actuel de pandémie de Covid‐19, qui constitue une grave menace pour leur prospérité ainsi que pour la sécurité alimentaire, les intrants et le savoir-faire agricole».
En effet, ce projet, qui couvre une période de trois ans (2020-2023), s'appuiera sur l'initiative «Agribooster» d'OCP Africa, qui repose sur une approche inclusive destinée à faciliter l'accès des exploitants à des intrants de qualité, à une formation, à des crédits et à la mise en place de liens commerciaux, afin d'augmenter les rendements et les revenus tout en améliorant les moyens de subsistance. Il permettra à terme d'aider 430.000 petits exploitants agricoles, dont 104.000 femmes. Il facilitera, ainsi, leur accès à des intrants agricoles de qualité à des prix abordables ainsi qu'à des formations aux bonnes pratiques agricoles. «Ce projet représente un bon exemple de partenariat nécessaire pour transformer la vie des exploitants agricoles africains et les aider à passer d'une agriculture de subsistance à l'agro-industrie», peut-on relever de Younes Addou, vice-président en charge des finances à OCP Africa.
Rappelons que le MAFDE, géré par la BAD, a été créé à la suite de la Déclaration d'Abuja en 2006. Les Etats membres de l'Union africaine se sont donc engagés dans une initiative visant à améliorer la productivité agricole en apportant le financement nécessaire pour stimuler l'utilisation des engrais en Afrique afin d'atteindre l'objectif de l'utilisation de 50 kg de nutriments par hectare.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.