Légalisation des signatures et certification des copies : le ministère de l'Intérieur fait le point    Le Maroc et la Serbie veulent renforcer davantage leurs relations économiques    Coupe arabe Futsal : Les Lions de l'Atlas dans le groupe B    M. Ait Taleb: Le ministère œuvre pour remédier aux limites du système de santé actuel    La terre a tremblé dans la région de Ouarzazate    Concours «Street Art Casablanca»    Mahrez envoie Manchester City en finale    Le plaidoyer du Maroc pour une OMC plus efficace    LA BAD APPUIE LE MAROC AVEC PRÈS D'UN MILLION DE DOLLARS    Nizar Baraka : "Il est temps de revoir la répartition des richesses"    L'accueil par l'Espagne du chef du "polisario" est contraire aux règles de partenariat avec le Maroc (El Khalfi)    Coupe du Trône : Ce soir, deux belles parties en perspective !    Le bus du Raja vandalisé dans le parking de l'hôtel du rassemblement à Rabat !?    Nordin Amrabat vers un retour en Europe    Madrid: Manifestation massive devant l'Audience Nationale pour réclamer l'arrestation du dénommé Brahim Ghali    Covid-19/Maroc : 5 décès et 371 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Ce qu'il faut retenir des études relatives au développement du cannabis    USA: Facebook maintient l'interdiction du compte de Donald Trump    Chloroquine-hydroxychloroquine : les pharmacies bientôt réapprovisionnées    Le 11ème Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes se déroulera du 25 au 28 mai    Entre livre et lecture: La réalité numérique transforme le livre en mythe    Quand la pandémie pérennise son lexique dans la langue française    Le dirham devrait s'apprécier face au dollar de 0,1%    « Mon histoire avec les médicaments », une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 1]    Hôtellerie : l'Israélien Fattal lorgne le Maroc    Affaire Brahim Ghali : Madrid tente une opération "damage control"    Ramadan/Tanger: un restaurant sert un Ftour express, couvre-feu oblige (reportage)    Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Nuits ramadanesques : Le groupe Tarwa N-Tiniri se produira le 6 mai    Hakimi dans le viseur du Bayern Munich    Selon l'UAFA : Le Maroc organisera la Coupe Arabe des Nations U17 juillet prochain !    Covid-19: deux cas du variant indien détectés en Espagne    Le Premier secrétaire de l'USFP s'entretient avec l'ambassadeur du Pakistan au Maroc    Brahim Ghali et cinq de ses complices dans les mailles de la justice espagnole    230 pompiers algériens lourdement sanctionnés pour avoir manifesté    La BVC démarre en territoire positif    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 5 mai    Coupe du Trône: voici le premier qualifié au dernier carré (VIDEO)    Au Musée Reina Sofia à Madrid : «Trilogie marocaine : 1950-2020»    Jazz au Maroc: vivement le live !    Covid-19 : Deux cas du variant indien détectés en Espagne    Ministère: Près de 4 millions d'Espagnols au chômage    Météo: le temps prévu ce mercredi 5 mai au Maroc    Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce    Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, se retire de la vie politique    Critiqué, Biden augmente finalement le nombre des admis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dakhla : Un pôle socio-économique émergent
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 02 - 2021

La région connaît un développement important dans différents domaines
Longtemps connue pour ses paysages de carte postale et ses potentialités touristiques et sportives, Dakhla s'impose aujourd'hui comme la nouvelle destination des investissements nationaux et internationaux. Il faut dire que la capitale de l'extrême sud du Royaume connaît depuis quelques années un développement époustouflant dans différents domaines économiques. C'est le cas de l'aquaculture. Les chiffres sont édifiants, notamment avec un total de 2.400 ha dédiés au secteur. La région de Dakhla-Oued Eddahab est ainsi considérée comme l'une des principales plateformes aquacoles au Maroc avec 60% de la production nationale actuelle.
Il faut dire que la région offre de nombreux avantages, notamment un littoral de près de 667 km sur l'Atlantique. Dans ce sens, le plan d'aménagement aquacole de cette région prévoit la production de 78.000 tonnes de produits aquacoles spécialisés essentiellement dans la culture de coquillages et d'algues marines. L'agriculture n'est pas en reste. Cela peut paraître étrange, mais le Sahara marocain est l'une des zones agricoles les plus prospères avec 2.000.000 de journées de travail en 2020.
La région dispose en effet d'énormes potentialités agricoles en matière de production végétale (primeurs sous serres) et de productions animales, principalement l'élevage du dromadaire. Concrètement, Dakhla-Oued Eddahab est caractérisée essentiellement par la production des primeurs en particulier la tomate cerise et le melon destinés à l'export. En effet, cette région offre des conditions idéales pour la pratique de ces cultures. Plus concrètement encore, la superficie cultivable a atteint pendant la saison 2019-2020 environ 1.000 ha de primeurs sous serres, située dans un rayon de quelques dizaines de kilomètres autour de la ville de Dakhla.
Les chiffres sur la production agricole sont très parlants. La production réalisée en 2020 est estimée à plus de 54.000 tonnes, s'exporte aux quatre points de la planète, notamment en Europe, au Canada et en Russie. Dans le domaine touristique, le Conseil régional du tourisme de Dakhla-Oued Eddahab (CRT) voit grand pour cette région aux potentialités énormes.
Ahmed Abdellaoui, président du Conseil, affirme que «le CRT de Dakhla a déjà réclamé de déconcentrer l'activité touristique dans la baie de Dakhla pour la préserver et aussi pour découvrir les autres zones de la région.
Celle-ci a d'autres atouts touristiques dont le produit saharien local et son important héritage nomade qui peut contribuer à diversifier les produits touristiques locaux, ce qui représente à mon avis un important élément à exploiter et pourquoi pas profiter et s'inspirer des expériences des régions de Zagora et Ouarzazate. Le responsable ajoute que «l'ONMT a financé la campagne de promotion de la destination de Dakhla qui a été élaboré par un bureau d'étude spécialisé pour mieux commercialiser cette destination. Celle-ci a eu des retombées bénéfiques sur la région et a attiré de nombreuses agences de voyages, notamment espagnoles, et qui accordent un intérêt particulier à la destination même si cela coïncide avec la Covid-19». Mais c'est dans le domaine des nouvelles technologies que la région compte exceller dans l'avenir.
Dans ce sens, Mounir Houari, directeur du CRI Dakhla-Oued Eddahab, annonce un projet porté par un consortium américano-allemand de 900 mégawatts pour faire fonctionner des Data Centers, et qui est en train d'être finalisé à travers la signature de la convention d'investissement avec l'Etat. Ce dernier porte sur un coût total de 15 milliards DH par la société Soluna et va assurer 600 emplois directs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.