Opération «poissons à prix raisonnable» : 3500 tonnes de poissons injectées dans le marché national    Généralisation de la protection sociale : Le gouvernement accélère    Un malade mental commet un carnage à Taounate    Errachidia : Interpellation d'un individu et saisie de 2,5 tonnes de chira    Forum des zones industrielles : Tanger accueillera la 3e édition en décembre    VIDEO// Aides alimentaires marocaines au Liban : Un don Royal hautement apprécié par les autorités libanaises    Edito : Cour promotionnelle    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    Covid-19 : La vaccination avec Johnson & Johnson devrait reprendre rapidement aux Etats-Unis (Conseiller médical)    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    John Bolton : «Joe Biden restera attaché à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara»    Maroc - Espagne : Une crise latente, malgré une bonne volonté de façade    Douze grands clubs ont officialisé le lancement de la « Super League »    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Youssef En-Nesyri vers un transfert record pour le club du FC Séville    Errachidia : Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Covid-19: Vaccinations, infections, décès...les chiffres officiels de ce dimanche    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Le FMI félicite le Maroc    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    La conjoncture et l'enjeu    El Otmani: une «illustration des contours de la politique sociale de SM le Roi»    Création d'un institut de formation professionnelle    Un chantier révolutionnaire au profit de larges franges de citoyens    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Le match fou du PSG contre Saint-Etienne (VIDEO)    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce dimanche 18 avril    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 02 - 2021

«Au Chellah, j'ai rencontré, pendant le confinement sanitaire, un jeune qui ne savait pas que ces monuments remontaient aux Phéniciens».
L'exemple édifiant est donné, mercredi à Rabat, par Abdeljalil Lahjomri, secrétaire perpétuel de l'Académie du Royaume, en vue de plaider «Pour une Maison de l'histoire du Maroc». Une fondation qui fait l'objet d'un tout nouveau beau livre portant le même intitulé et présenté lors d'une rencontre dédiée à cet ouvrage collectif édité par La Croisée des chemins.
Une histoire moderne pour les jeunes
Pour mieux étayer le rôle de cette Maison, M. Lahjomri précise que «la production historique offrira aux jeunes une histoire moderne». A son sens, le contexte actuel est déjà marqué par un «débat sur cette histoire moderne». Et ce n'est pas tout ! Pour lui, «la méditation sur les valeurs dont celles humaines ne peut se faire que par l'histoire». Le tout en se posant des questions. «Y a-t-il un façonnement de faits historiques ?», s'interroge-t-il entre autres. Une structure pareille est visiblement de nature à répondre à de tels questionnements posés par le secrétaire perpétuel dont la pensée va non seulement à la population juvénile mais aussi à l'ensemble des citoyens. Mieux encore, il ressort, par l'occasion, «une étude de faisabilité» qu'il met également en avant lors de l'événement et dans l'avant-propos de la publication. L'objectif de cette étude étant de déterminer la conception de cette Maison. En outre, d'autres raisons, citées par Driss El Yazami, également de la partie, contribuent à cet appel.
Une nouvelle génération d'historiens
Le président du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger avance que ces motifs consistent en l'apparition de «générations d'historiens marocains et une demande sociale». Cette requête se manifeste, selon M. El Yazami, par des publications dont celles de la presse ainsi que par le dépôt d'archives par certaines familles auprès de l'institution «Archives du Maroc». «Cette Maison doit accompagner ces efforts et répondre à une soif. Il nous faut une Maison de l'histoire qui serait à l'écoute de notre diversité. Notre pays brouille d'histoire», avance l'intervenant qui a, lors d'un séminaire en octobre 2012 à Casablanca, soufflé l'idée de ce projet du temps de sa présidence du Conseil national des droits de l'Homme. Mais pourquoi le choix de «Maison» ? Et comment cette structure prodiguera-t-elle le savoir sur l'histoire ?
Des moyens didactiques
De son côté, Mohamed Kenbib, coordinateur scientifique de l'œuvre, qui ne manque pas de donner un avant-goût de l'architecture de cette structure aux «fenêtres ouvertes», s'exprime sur des «moyens didactiques à la disposition de cette Maison pour informer sur l'histoire du Maroc». Le tout dans un espace qui serait accueillant. Quant au choix du mot «Maison», il fait allusion, selon l'intervenant, à celles de l'artisan et de tannerie entre autres. Il évoque même des appellations arabophones fort connues à l'instar de «Dar As-Sikkah» (l'hôtel des monnaies), «Eddar Lekbira» (La grande maison), «Addiar El Moqaddasa» (Les Lieux Saints) et «Eddar El Bida» (Casablanca). En tout, la Maison de l'histoire du Maroc se veut, aux yeux de M. Kenbib, un espace «ouvert pour contribuer à l'universalité du savoir sur l'histoire dont celle écrite». Telle est aussi la vision de l'Académie du Royaume à propos de cette «Maison» que M. Lahjomri semble préférer indépendante et autonome. Ainsi, les jalons de cette fondation sont donnés en attendant sa création.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.