Tensions à Jérusalem: Washington appelle à la « désescalade »    Fès ne connaîtra pas des restrictions exceptionnelles de déplacement (autorités)    Le Maroc reçoit deux millions doses supplémentaires de vaccin de la Chine    Journée Internationale de l'Arganier : le Maroc et l'ONU célèbrent ce patrimoine immatériel(Reportage)    Météo: le temps prévu ce mardi 11 mai au Maroc    El Othmani a-t-il vraiment menacé de démissionner du gouvernement?    Manifestations à Rabat et Casablanca en solidarité avec la Palestine    Covid: le variant B.1.617 découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS    Nasser Bourita s'est entretenu avec son homologue burundais    Italie: pas de Serie A pour la Juve si elle reste dans la Super Ligue    Mutandis SCA: Châabi Capital Investissement réduit ses parts (AMMC)    CAF : Le Tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations Féminine "Total, Maroc 2022"    Vaccination : réception de 2 millions de doses supplémentaires du vaccin Sinopharm    Covid-19: Les déplacements de et vers la ville de Fès, du 11 au 16 mai soumis à conditions    La croissance du PIB réel au Maroc prévue à 4,8% en 2021    Le PSG s'éloigne du titre    Manchester United fait attendre City en gagnant à Aston Villa    Le Maroc dénonce les violences israéliennes à Al-Qods    De nouvelles dispositions ravivent les espoirs des « petits » partis    Le Maroc réélu au comité exécutif    Campagne de solidarité en faveur des artistes    Bras de fer entre les professionnels du cinéma et le CCM !    L'Opinion: Délais de paiement, la croix des TPE    Botola Pro: la phase aller en chiffres    La Fondation Mohammed VI insiste sur la sauvegarde et le développement de l'arganier    L'association Arts et Cultures se mobilise en faveur de l'inclusion sociale et du développement humain    Arts plastiques: Ces maîtres «singuliers»    Artisanat : le Maroc triple ses exportations vers l'Australie    Akhannouch à El Mundo : Le Maroc a besoin de positions qui rétablissent la confiance dans les relations avec Madrid    Les marches du Hirak doivent être «déclarées»... «L'Algérie Nouvelle s'installe dans la dictature», selon la LADDH    Sahara : la RDC réaffirme le caractère sérieux et crédible de l'Initiative marocaine d'autonomie    Patrick Buisson, ancien conseiller politique de Nicolas Sarkozy : «J'ai tendance à considérer que les musulmans sont des êtres supérieurs»    Liga / Zidane : « On va se battre jusqu'au bout ! »    Le Maroc lance un programme de bourses d'excellence destinés aux étudiants de pays subsahariens    Nouvelle tribune de militaires : le monde de la défense en France n'en peut plus du délitement du pays    Les raisons de la brouille entre le Maroc et l'Allemagne    Hakimi au sommet de la Botte    Maroc/Campagne céréalière: Des mesures incitatives à la commercialisation de la production nationale    Mohamed Laroussi: «méditations et médisances»    Mosquée Al-Aqsa: des dizaines de Palestiniens blessés dans des attaques de l'armée d'occupation    L'ORSEM et AtlantaSanad Assurance publient un guide RSE sur les conditions du travail au Maroc    Croissance, finances publiques, marché des taux…CDG Capital expose ses prévisions pour 2021 et 2022    Abdelmadjid Tebboune ordonne la résiliation des contrats noués avec les sociétés marocaines    Canada : le Maroc contourne l'embargo pour équiper ses drones turcs    Géostratégie : Le renforcement régional du Maroc vu d'Espagne    Interview avec Abderrahmane Chabib : «les institutions nationales manquent de Public-Diplomacy»    Zlatan Ibrahimovic blessé à 5 semaines de l'Euro    Marrakech : La société civile mobilisée pour préserver le cachet de la Place de Jemaa El Fna (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pluviométrie, cultures, export, cheptel... : Les bonnes perspectives de la campagne agricole 2020-2021
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 03 - 2021

Cultures d'automne, export, cheptel... la campagne agricole 2020-2021 enregistre de bonnes performances laissant prévoir de meilleures perspectives de production. Cette évolution a été marquée par une pluviométrie moyenne nationale atteignant 271,9 mm au 25 mars 2021 «avec une bonne répartition temporelle et spatiale contre 286,9 mm pour la moyenne des 30 dernières années, soit une légère baisse de 5%». Parallèlement la réserve des barrages à usage agricole se chiffre à 6,74 milliards m3 contre 5,85 milliards m3 pour la campagne précédente à la même période. Il en ressort un taux de remplissage des barrages à usage agricole qui s'élève à 49% (contre 43% durant la campagne précédente à la même période). C'est ce qu'explique le ministère de l'agriculture de la pêche maritime du développement rural et des eaux et forêts dans un communiqué suite à une réunion de suivi avec les hauts responsables centraux et régionaux sur l'état d'avancement de la campagne agricole actuelle.
Impact positif de la pluviométrie sur les cultures
Il faut dire que le début de la campagne agricole 2020-2021 a été caractérisé par «des conditions climatiques défavorables avec un déficit hydrique notable et une répartition spatiotemporelle inadéquate, ayant retardé l'installation des cultures d'automne et impacté négativement l'état des parcours», relève la même source ajoutant que ce déficit pluviométrique a été résorbé progressivement à partir de la 3ème décade du mois de novembre 2020. Des pluies importantes ont ainsi couvert la majeure partie du territoire national et ont participé à l'accélération du rythme des travaux du sol, des emblavements et les ventes des intrants agricoles, notamment les semences et les engrais de fond. «Les pluies importantes et généralisées enregistrées les mois de janvier, février et mars ont par ailleurs eu un impact très positif sur l'évolution de la campagne agricole, à travers l'amélioration du couvert végétal en général et des parcours en particulier, la dynamisation des travaux d'entretien (désherbage chimique et apport d'engrais azotés), l'amélioration des retenues des barrages à usage agricole et des niveaux des nappes phréatiques, l'amélioration de la situation de l'arboriculture fruitière notamment le bon démarrage végétatif, l'amélioration du calibre et la maturation des variétés tardives d'agrumes ainsi que la bonne tenue des nouvelles plantations arboricoles», fait savoir le département de l'agriculture.
Prévisions de production
Les efforts effectués pour l'amélioration de la campagne agricole ont porté leurs fruits puisque les cultures d'automne ont connu une bonne dynamique dès la 3ème décade du mois de novembre 2020, caractérisée par une prédominance du travail mécanique des sols qui a concerné près de 94% de la superficie travaillée. «La superficie totale emblavée à date, toutes cultures annuelles d'automne confondues, totalise 4,9 millions Ha dont 9% en irrigué, dominées par les céréales (86%), les fourrages (10%) et les légumineuses (4%)», dévoile le ministère précisant par ailleurs que la superficie semée en céréales d'automne s'élève à 4,20 millions Ha avec 44% de blé tendre, 34% d'orge et 22% de blé dur. «L'état végétatif des cultures céréalières est globalement satisfaisant», affirme la même source avant de souligner que l'évolution de l'état des céréales d'automne dépendra des conditions climatiques (précipitations et températures) du mois d'avril et des travaux d'entretien qui seront apportés par les agriculteurs.
Pour ce qui est des cultures fourragères, on notera qu'elles s'étendent sur une superficie de 513.000 Ha (dont 34% en irrigué). Dans le détail, les principales espèces fourragères cultivées sont l'orge fourragère (26%), la luzerne (21%), l'avoine (18%), le bersim (12%), la féverole (9%), les mélanges fourragers (4%) et autres (10%). Quant aux légumineuses alimentaires d'automne, elles couvrent environ 168.000 Ha, dont 6% en irrigué avec les fèves (56%), les petits pois (20%), lentilles (21%) et autres (3%). Du côté des cultures sucrières, la superficie semée en betterave à sucre s'étend sur 46.150 Ha alors que la superficie dédiée à la canne à sucre atteint 12.423 Ha. Dans ce sens, la superficie récoltable de la canne à sucre s'élève à 10.260 Ha avec une production prévisionnelle de 680.000 T, relève le département de l'agriculture. Pour ce qui est des cultures maraîchères d'automne, la superficie réalisée est de 100.900 Ha à fin 2020. Par espèce, la superficie effectuée est de 21.000 Ha pour la pomme de terre, 11.000 Ha l'oignon, 9.235 Ha pour la tomate, 4.900 Ha pour le haricot vert, 4.100 Ha pour les courges et courgettes, 15.800 Ha pour les carottes et navet. Du côté des cultures maraîchères d'hiver, les réalisations des principales espèces ont atteint 61.470 Ha. De ce fait, la production attendue «devra couvrir les besoins de consommation et d'exportation pour la période avril-juin», indique le ministère. S'agissant des cultures maraîchères de printemps, leur programme arrêté à 89.700 Ha a démarré le 13 mars 2021 enregistrant des réalisations à date qui ont atteint 13% du programme.
Dans cette perspective, la production attendue «devra couvrir les besoins de consommation de la saison estivale», tient à préciser le département de l'agriculture. Pour ce qui est du programme de multiplication des semences des céréales, il a été renforcé particulièrement en blé dur et orge et réalisé en totalité avec une superficie 51.000 Ha afin de remplir la demande de la saison prochaine et garantir la reconstitution du stock semencier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.