Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Manpower : Le pouvoir du civisme
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 06 - 07 - 2005

Manpower Maroc est désormais la première entreprise africaine à être certifiée SA 8000 pour son engagement éthique et socialement responsable. L'entreprise continue à promouvoir la responsabilité sociale en contribuant activement à l'évolution du cadre législatif.
Manpower Maroc, la référence nationale en matière de travail temporaire vient de rejoindre le club très restreint des établissements certifiés respectant les droits fondamentaux des travailleurs. Grâce à la norme SA 8000, décrochée par l'équipe de Jamal Belahrach, DG de Manpower Maroc, la filiale marocaine du géant international est désormais la première société africaine à rejoindre le club très sélectif des 655 certifiés de par le monde. Ainsi, le travail de fond mené depuis huit années d'existence par Jamal Belahrach est reconnu. Son acharnement a permis la reconnaissance du travail temporaire comme outil du développement économique. «Notre combat pour le respect des gens en leur assurant un cadre transparent organisé et surtout éthique est désormais un leitmotiv. Cette certification est de nature à nous conforter dans le respect des droits et devoirs pour l'ensemble des acteurs, surtout le collaborateur intérimaire en lui garantissant un statut réel», tient à préciser Jamal Belahrach en marge de la conférence de presse tenue le 4 juillet 2005 à Casablanca, pour lever le voile sur cette distinction, la première du genre pour un pays du Sud.
Ainsi le spécialiste de la flexibilité organisée entend renforcer son rôle d'acteur dynamique dans la lutte pour le développement de l'emploi au Maroc.
Concrètement, les exigences de la norme SA 8000 se résument au respect de la législation sociale nationale, au respect des principes de l'Organisation internationale du travail et des conventions des droits de l'Homme. Dans le détail, Manpower Maroc est certifié pour le non recours au travail des enfants. Aussi, l'entreprise ne pratique pas l'utilisation du travail forcé. La société est reconnue pour le cadre de travail sûr et sain qu'elle procure à son personnel. Dans ce sens, la société a déjà nommé un responsable de l'hygiène et de la sécurité et assure une formation régulière de l'ensemble de son personnel. Côté droit syndical, Manpower Maroc respecte le droit du personnel à constituer et à s'affilier au syndicat de son choix, ainsi qu'à négocier collectivement.
La norme SA 8000 reconnaît aussi que la société ne pratique aucune discrimination, notamment en matière d'handicap, de religion ou de sexe. Pour les mesures disciplinaires, l'entreprise ne pratique aucune punition corporelle ni harcèlement moral ou physique. Cette distinction dénote aussi que l'entreprise se conforme à la législation en vigueur et aux normes applicables dans son secteur d'activité, sur une base ne pouvant excédée 48 h hebdomadaire. Enfin, au sujet des rémunérations, les salaires versés sont au moins égaux au minimum légal ou celui du secteur d'activité concerné.
La norme SA 8000 vise ainsi les salariés permanents de Manpower, les intérimaires et les clients, les candidats recrutés, les fournisseurs ainsi que la société marocaine en général. Selon la norme, l'entreprise s'engage à développer l'information des intérimaires sur leurs droits et devoirs, à sécuriser l'environnement de travail ainsi qu'à développer l'employabilité par le biais de la formation, de l'enrichissements des tâches et de l'amélioration des conditions de travail. Vis-à-vis de la société marocaine, Manpower a ainsi pris l'engagement de continuer à promouvoir la responsabilité sociale en contribuant activement aux évolutions du cadre législatif et à l'évolution du marché du travail et de l'emploi, en développant des partenariats avec les ONG.
Sur ce chapitre, les réalisations de l'entreprise rivalisent avec les entreprises adeptes du civisme économique. Sur un chiffre d'affaire en 2004 de 85 MDH, 39 MDH ont été versés à l'Etat, qui dit mieux ! Mieux encore, Manpower renseigne, chapitre par chapitre, sur les versements effectués. Rien que pour la CNSS, en 2004, plus de 13 MDH ont été versés sachant que sur les 5 millions de déclarés à la caisse, seulement 12% bénéficient d'une déclaration consécutive sur 12 mois.
Pour 2005, l'entreprise entend renforcer son positionnement de spécialiste incontesté et de leader en flexibilité organisée au Maroc. L'infatigable Jamal Belahrach s'acharne à promouvoir l'image du travail temporaire comme outil de lutte contre le chômage, à imposer un réel statut au collaborateur intérimaire et aussi à imposer ses références en matière de recrutement des cadres. « Nous sommes convaincus que le capital humain est créateur de valeur ajoutée. Il n'y a pas de développement économique sans développement social. Le respect des obligations légales et des droits du collaborateur intérimaire est un devoir. Toutefois, seule la compétence garantit l'emploi et l'employabilité », estime Jamal Belahrach. La rentrée de septembre prochain risque d'être chaude. Au menu, la révision de la réglementation de la profession pour optimiser la confiance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.