Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Redal, la concession fait recette
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 07 - 2005

Redal, le délégataire des services de la wilaya de Rabat, vient de rendre publics ses bilans financiers. La forte profitabilité dégagée renseigne sur les lourds investissements consentis. Un intense effort en matière des branchements sociaux est à relever.
Les très attendus et précieux bilans comptables de Redal, le délégataire d'eau, d'électricité et d'assainissement pour la wilaya de Rabat, ont enfin été publiés. L'attente de la communauté d'analystes mais aussi des clients Redal a été, agréablement, récompensée. La santé financière du délégataire est plutôt bonne. En témoignent, les performances financières réalisées. Le résultat net est ainsi passé de –92 140 MDH en 2002, à –3 996 MDH en 2003 pour grimper à +81 103 MDH en 2004.
Ainsi, le saut qualitatif en matière de gestion renseigne sur le profond travail d'assainissement de la situation financière depuis la reprise de la concession. Les différents indicateurs ont, pour le troisième exercice, viré au vert. Désormais, le marché dispose d'une base comparable, surtout depuis l'introduction en Bourse de Lydec, l'autre concessionnaire de Casablanca.
Les chiffres publiés, le 18 juillet 2005, font paraître que les grands investissements consentis sont derrière l'amélioration substantielle du taux de rendement. La montée en charge du délégataire a permis une bonne maîtrise des charges. Le fort résultat d'exploitation traduit une volonté manifeste d'une amélioration continue du service au client… Reste à espérer que les investissements programmés soient réalisés en temps et en heure, sans que cela ne profite au délégataire seul, via des remontées substantielles de profits !
Ainsi, la croissance du nombre de clientèle est de +6,8% en 2004. À l'actif du délégataire, un effort particulier en matière de branchements sociaux et l'accès d'un nombre non négligeable de familles aux services essentiels. Ainsi, l'accès au service a vu la réalisation de 14 223 branchements sociaux en 2004, dont 7212 branchements individuels à l'électricité, 5638 branchements en eau potable et 1373 branchements à l'assainissement liquide. Sur 2003-2004, le délégataire peut fièrement arborer le branchement de 26 000 branchements sociaux. Sur le volet électrique, la puissance installée s'est accrue de 37,6 MVA. La forte mobilisation des agents s'est traduite par une baisse de 25% des incidents HTA et BT. Le rendement électrique s'est ainsi amélioré de 4,8 points en 2 ans. La puissance installée est ainsi passée à 515,4 MVA en 2004 grâce notamment à l'investissement de 130 millions DH.
Pour l'eau, un nouveau réservoir de 10 000 m3 a été réalisé à Skhirat. Le rendement eau s'est globalement amélioré de 13,5 points en 2 ans. Plus de 6 millions m3/an ont ainsi été économisés en 3 ans. La capacité globale de stockage est de 280.100 m3 en 2004 pour un investissement de 108 millions DH la même année. La chasse aux fuites est aussi un moyen de bonne gestion de l'eau. Les nouvelles technologies ont ainsi porté leurs fruits.
Côté assainissement, l'effort de consolidation du réseau a porté sur le diagnostic et le renouvellement ou le renforcement des tronçons présentant des défaillances, l'élimination de 28 points noirs ainsi que la mise à niveau des ouvrages de surface. En 2004, l'extension du réseau est de 81 km, pour un investissement consenti de 312 millions de DH.
Pour gérer sa clientèle, Redal a porté, en premier lieu, une action particulière à la consolidation de la qualité du cycle de lecture–facturation-encaissement. Aussi, la poursuite des efforts d'amélioration du système de gestion commerciale ELAG, a permis de gérer l'intégration des clients Redal en temps réel.
En second lieu, la Redal avance que son effort a également porté sur la poursuite de la mise en œuvre de standards de qualité au service pour un meilleur service aux clients. «Cette démarché a été accompagnée par une formation soutenue, des enquêtes mystères, des plans de progrès pour chacune des agences, etc.», précise le communiqué Redal.
L'année 2004 a ainsi été également marquée par 17 nouveautés commerciales, dont l'ouverture de 2 agences (Harhoura et Tabriquet), le lancement d'une troisième agence mobile et la création du concept de guichets mobiles (10 opérationnels), la refonte du reçu de paiement, la mise sous plis de tous les documents. Ainsi, neuf factures sur dix, sont établis sur des index de lecture réels.
Par contre, les commissaires aux comptes de Redal ont tenu à signaler que les avoirs de l'autorité délégante mis à disposition de Redal, qui s'élèvent à 532 MDH, sont classés en dettes de financement alors qu'ils étaient comptabilisés en passif circulant en 2003. Aussi, selon les commissaires, les obligations contractuelles de la société découlant de la convention de gestion déléguée seront examinées en 2005 avec l'autorité délégante conformément à l'article 55 de cette convention.
La publication des résultats Redal, aux cotés de ceux de la Lydec, vient encore une fois montrer que, sur le principe, le concept de la concession est un modèle économiquement profitable. Les performances réalisées par les délégataires font oublier les contre-performances des régies. Toutefois, pour une bonne gouvernance, des gardes-fous s'imposent. La finalité première d'une concession reste assurément l'amélioration du service au client mais surtout lui permettre de contrôler, sinon, de faire baisser sa facture !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.