Pegasus : le Maroc formule une demande d'injonction contre le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung    ADII: Sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme    Edito : XXIème    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Mobilité électrique : Signature d'un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Covid-19 : Le pic épidémique attendu dans les prochains jours    Covid-19 : Israël renforce les restrictions sanitaires    VIDEO// Maroc-Algérie : Que doit-on retenir du discours du Trône ? le décryptage de Zakaria Abou Dahab    Marché automobile : Les ventes en hausse de 14,5% par rapport aux 7 premiers mois de 2019    Maroc/Météo: Temps assez chaud sur le Sud-Est et les plaines intérieures et stable ailleurs, ce mercredi 4 août    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Covid : Vaccination obligatoire à New York pour aller au restaurant, dans les salles de spectacle et de gym    Finale de l'Euro 2020 : la fédération anglaise visée par une procédure disciplinaire de l'UEFA    Chakib Benmoussa redonne espoir!    Affaire Pegasus : Le Maroc dépose une demande d'injonction à l'encontre de la société "Süddeutsche Zeitung GmbH"    Entretien exclusif. Les confidences de Saad Eddine El Otmani    Israël membre observateur au sein de l'UA : revers majeur pour Ramtane Lamamra    L'ONU lance la course contre la crise climatique    Liban: un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion (ONU)    Tunisie : l'Egypte exprime son «plein soutien» au président Saïed    L'ex-président de la CAF, Issa Hayatou, suspendu un an de toute activité relative au football par la FIFA    Tunisie: Saied poursuit la purge des ministres et les arrestations de députés    Mobilité électrique : signature d'un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil    Attaque du pétrolier israélien: Washington pour une «réponse collective», Téhéran répondra à tout «aventurisme»    Covid-19 : Le pic attendu « dans les tout prochains jours »    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Covid-19: le Maroc reçoit 1 million de doses du vaccin Sinopharm    Covid-19/Maroc : 64 décès et 8760 nouveaux cas en 24H    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 3 août 2021 à 16H00    Une étude montre l'efficacité des vaccins contre les variants du Covid    Maroc-Algérie : Cette presse algérienne qui dédaigne la voie de l'apaisement !    « Forte hausse » du chômage au Maroc, même pour les diplômés    Tokyo 2020/Athlétisme: Le Marocain Soufiane Boukentar éliminé du 1er tour de 5.000 m    JO-2020: Le programme du mercredi 4 août (en heures GMT):    Elections professionnelles. Le rendez-vous du 6 août    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Mobilité électrique : un accord de transfert de technologie conclu entre le Maroc et le Brésil    Tokyo 2020 : Grave affaire politique, l'athlète Krystina Tsimanouskaya menacée de prison en Biélorussie    JO-2020 / 3000 m steeple : Soufiane El Bakkali, un champion en or    Merci Soufiane    JO 2020. Abdellatif Sadiqui qualifié pour les demi-finales du 1500 m    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Carte sanitaire au Maroc : Ces chiffres à retenir...
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 06 - 2021


Elle donne un aperçu de l'offre de soins en 2020
Les médecins du privé sont au nombre de 13.241 en milieu urbain contre seulement 381 dans le rural.
Le ministère de la santé vient de publier une nouvelle carte sanitaire qui donne un aperçu de l'offre de soins en 2020. Par comparaison aux données de 2019, on note un léger mieux au niveau des ressources humaines tant au niveau du secteur public que privé. En effet, le corp médical exerçant au niveau des établissements publics de santé se chiffre à 12.454 en 2020 dont 3.616 généralistes, 8.337 spécialistes, 323 dentistes et 178 pharmaciens. En 2019, le corps médical dans le public s'était élevé à 12.034. S'agissant du secteur privé, on relève 5.182 médecins généralistes et 8.440 médecins spécialistes, ce qui représente un total de 13.622 médecins. Au total, le Maroc compte 25.575 médecins dans le public et privé (11.953+13.622). Pour une population de 36 millions d'habitants, le ratio est de 7,1 médecins pour 10.000 habitants (25.575 x 10.000 /36.000.000). Le Maroc est encore très loin du standard de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fixé à 15,3 médecins pour 10.000 habitants. Le système de santé souffre d'un manque cruel en ressources humaines.
Il y a moins d'un mois, le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, avait indiqué à la Chambre des représentants que le Maroc a un déficit de 97.566 professionnels de santé, dont 32.522 médecins et 65.044 infirmiers. Le ministre avait précisé que la densité actuelle ne dépasse pas 1,7 par 1.000 habitants, ce qui signifie un besoin de 2,75 par 1.000 habitants. Selon la nouvelle carte sanitaire, le corps paramédical dans le public se chiffre à 33.837 dont 15.087 infirmiers polyvalents et 4.943 sages-femmes. Dans le public, la répartition par région montre que les professionnels de santé médicaux sont concentrés essentiellement dans la région de Casablanca-Settat où leur nombre se chiffre à 3.171, suivie des régions de Marrakech-Safi (1.876), Fès-Meknès (1.725), Rabat-Salé-Kénitra (1.676), Oriental (1.153), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (852). Par contre, le corp médical est beaucoup moins présent dans les régions de Beni Mellal-Khénifra (589), Souss-Massa (579), Draa-Tafilalet (378), Guelmim Oued Noun (200), Laayoune-Sakia El Hamra (174), et Dakhla-Oued Eddahab (81). A noter que les médecins du privé sont au nombre de 13.241 en milieu urbain contre seulement 381 dans le rural. La carte sanitaire montre que la majorité des médecins du privé est concentrée dans 4 régions :
Casablanca-Settat (4.954), Rabat-Salé-Kénitra (2.847), Marrakech-Safi (1.386) et Fès-Meknès (1.239). Dans le détail, Casablanca-Anfa compte 1.858 médecins, Rabat (1.363) et Marrakech (941), Fès (632). Dans certaines provinces, le nombre de médecins du privé est inférieur à 10. C'est le cas notamment de Jerada (8), Tan Tan (7), Sidi Ifni (6), Tata (2), Assa-Zag (1).
Les médecins spécialistes se font rares dans le public : seulement 9 chirurgiens cancérologues
La nouvelle carte sanitaire du ministère de la santé montre que les médecins spécialistes dans le public sont peu nombreux. En 2020, le Maroc ne compte que 546 pédiatres, 515 gynécologues, 464 radiologues, 436 anesthésistes-réanimateurs, 408 traumatologues, 359 ophtalmologues, 348 chirurgiens, 325 cardiologues, 323 chirurgiens dentaires, 279 gastro-entérologues, 270 néphrologues, 227 dermatologues, 220 urologues, 219 psychiatres. Pour certaines spécialités, les médecins se font rares. C'est le cas de la neurochirurgie où l'on ne compte que 172 médecins, la radiothérapie (176 médecins), l'oncologie (159), l'hématologie (50), la chirurgie cardio-vasculaire (68), la médecine d'urgence et de catastrophe (47), la chirurgie en cancérologie (9 médecins), immunologie (20), toxicologie (5), physiologie (2) et biophysique (2).
152 hôpitaux avec une capacité de 25.440 lits
Les données du ministère de la santé font état de 2.126 établissements de soins de santé primaire dans le public, à savoir 847 centres de santé urbains et 1.279 centres de santé ruraux. Pour ce qui est des établissements hospitaliers, on relève 152 hôpitaux à travers tout le pays avec une capacité de 25.440 lits. Le Maroc ne compte que 10 hôpitaux psychiatriques avec une capacité de 1.186 lits. Il faut signaler qu'il n'existe que 120 centres d'hémodialyse pour les malades dans le public avec un nombre total de 2.376 appareils de dialyse. Cette carte sanitaire montre également que les établissements hospitaliers dans le public font face à un manque cruel de matériel, notamment au niveau des équipements biomédicaux et installations de haute technologie. On compte 129 scanographes, 82 unités de mammographie, 99 échodopplers 4 D, 47 lasers, 24 IRM, 23 unités de radiologie panoramique, ostéodensitométrie (14) , 2 TEP-San.
375 cliniques, 10.125 cabinets de consultations, 9.189 officines...
Au niveau du privé, on dénombre 375 cliniques en 2020 contre 359 cliniques en 2019 avec une capacité de 10.562 lits. La région de Casablanca-Settat concentre à elle seule 118 cliniques, Rabat-Salé-Kénitra (62 cliniques), Marrakech-Safi (46), Fès-Meknès (39), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (31), Béni Mellal-Khénifra (26), l'Oriental (25), Souss-Massa (23), Draâ Tafilalet (4), Guelmim Oued Noun (1). Il est aussi à signaler que les cabinets de consultation médicale dans le privé sont au nombre de 10 125. Le privé compte également 283 cabinets de radiologie, 582 cabinets de laboratoire, 3.643 cabinets dentaires. Quant aux officines, leur nombre s'élève à 9.189.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.