Prise en charge des enfants abandonnés : Une circulaire du procureur général appelle à une "intervention positive"    La CNSS lance l'opération d'immatriculation des personnes assujetties à la CPU    Le Maroc plaide pour une approche respectueuse de l'environnement    Le roi Mohammed VI écrit à la reine du Danemark    Botola Pro : Le WAC tenu en échec par le MCO    Barça: l'offre de Laporta à Messi    Coronavirus : 40 arrestations lors d'une manifestation pour réclamer la tenue des prières surérogatoires, tarâwîh    Opération Marhaba : Sebta et Melilla craignent l'exclusion    La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    Covid-19 : Monaco allège ses restrictions et rouvre ses restaurants    Sahara : Elliott Abrams soutient à nouveau le Maroc, un coup dur pour les séparatistes et Alger    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    Blockchain et Immobilier : le grand défi    Achraf Hakimi ne quittera pas l'Inter Milan    MAT-RCA ce soir à Rabat (22h00) : Le Raja pour réduire l'écart avec le Wydad, le Moghreb de Tétouan pour s'éloigner de la zone rouge !    Footballeurs marocains de l'étranger : Accusé de geste obscène, Hamdallah a été blanchi !    HUSA-RSB : Hakam pour la continuité, Benali pour le déclic !    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    La BVC débute en hausse    La FAO et l'UA publient un guide pour renforcer le commerce des produits agricoles en Afrique    Vaccins anti-Covid : le patron du laboratoire Pfizer évoque la possibilité d'une troisième dose    Les prières des Tarawih sont-elles effectuées à Fès ?    VACCIN, ES-TU LÀ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec 13 nouveaux pays    Versement des bourses d'études aux stagiaires de l'OFPPT à partir du 15 avril    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    6 chantiers et 31 projets prévus : La Douane dévoile son plan stratégique 2023    États-Unis: une fusillade à Indianapolis fait huit morts    Prix à la consommation pendant Ramadan: Les produits les plus touchés    CNOM : La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet prochain    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    UA: le Maroc plaide pour inscrire la sécurité sanitaire en Afrique comme point permanent à l'ordre du jour du COREP    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    Mali : la date des élections présidentielles fixée au 27 février 2022    L'ONU condamne avec fermeté    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    «Hididane» aimé, «Hdidane» plagié ... par les gens de l'Est !    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fête du Trône : SM le Roi trace l'avenir
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 08 - 2005

Le discours du Trône de Sa Majesté le Roi Mohammed VI est une autre feuille de route pour un Maroc uni autour de ses valeurs sacrées. C'est le préalable nécessaire pour faire face à tous les défis qui se posent au Royaume, engagé dans plusieurs chantiers d'avenir.
Le discours prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI revêt cette double symbolique qu'il coïncide aussi bien avec le sixième anniversaire de l'intronisation du Souverain qu'avec la célébration du cinquantième anniversaire de l'Indépendance. L'occasion, affirme Sa Majesté le Roi, de faire une pause collective pour une méditation autour de la ferveur patriotique et consacrer les valeurs d'une citoyenneté responsable corollaire d'une monarchie agissante.
Rappel utile du Souverain, cette citoyenneté responsable ne saurait se matérialiser si elle s'écarte des piliers que constituent l'Islam, la monarchie, l'intégrité territoriale et la démocratie. Il en découle ainsi, comme le martèlera le Souverain, que la question du Sahara marocain est plus une question d'existence que de frontières ou de distance. Le Maroc, rappelle Sa Majesté le Roi, travaillera sans relâche pour que ceux de nos concitoyens séquestrés en Algérie puissent renouer avec une vie digne et décente dans leur patrie, au milieu des leurs. Patrie qui reste clémente et miséricordieuse pour ses enfants comme l'a toujours clamé Feu Sa Majesté Hassan II et comme vient de le confirmer encore une fois Sa Majesté Mohammed VI.
Le Souverain fait de nouveau une mise au point nécessaire, celle optant pour une solution réaliste et équitable au conflit autour des régions du Sahara marocain. Cette solution ne saurait se faire au détriment de l'intégrité territoriale et de l'unité du Maroc et qui passe par une large autonomie consentie aux régions du Sud.
D'ailleurs, le Souverain annonce par le même discours du Trône une restructuration du Conseil royal consultatif pour les affaires du Sahara dans le sens d'une représentativité plus crédible et équilibrée. Ce Conseil sera appelé à plus d'efforts pour proposer des issues et plans de travail concrets en faveur de nos régions du Sahara.
Le discours de Sa Majesté le Roi était aussi l'occasion de l'annonce d'une autre avancée législative qui viendra couronner les acquis consacrés par le Code de la famille. Le Souverain a décidé que désormais une citoyenne marocaine peut transférer sa nationalité à son enfant et aplanir ainsi des difficultés qui se posent à plusieurs familles. Des directives ont été données au gouvernement pour travailler à une harmonisation des lois dans ce sens.
Des réformes, il en sera encore question pour le grand chantier de l'éducation et de l'enseignement avec la décision royale de créer le Conseil supérieur de l'enseignement qui aura des missions de suivi, de contrôle, mais surtout de proposition.
Une citoyenneté responsable, cela ne pourrait se faire sans partis politiques capables d'encadrer les populations et les mobiliser pour les chantiers de la nation. Dans la ligne droite du projet de loi sur les partis, Sa Majesté le Roi formule le vœu de voir émerger des partis crédibles susceptibles de se réunir en pôles pour déboucher sur des programmes gouvernementaux communs bénéficiant d'une majorité homogène, mais aussi une opposition constructive dans un paysage politique que le Souverain veut rationnel.
La même rationalité est demandée à un corps médiatique qualifié par Sa Majesté le Roi de partenaire-clé. A ce secteur-là aussi, un nouveau dispositif juridique s'impose pour une nécessaire mise à niveau qui n'occulterait pas les normes déontologiques, juridiques et professionnelles. Les médias sont appelés à contribuer à la consécration de la citoyenneté responsable. Tout comme d'ailleurs les syndicats et les Chambres professionnelles appelés à apporter leur contribution à l'édification du nouveau Maroc.
C'est ce nouveau Maroc que Sa Majesté le Roi veut réconcilié et cette réconciliation ne saurait avoir lieu sans retenir les dimensions sociale et territoriale, dimensions qui sont les mots-clés de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) lancée récemment par Sa Majesté le Roi et dont la première phase est en cours de réalisation avec les moyens humains et financiers qu'impose ce chantier de règne. Pour Sa Majesté le Roi, ce sont ces projets structurants qui doivent être la locomotive du développement dans les régions et provinces du Royaume.
Pour le Souverain, la création d'emplois reste la priorité des priorités. L'occasion pour Sa Majesté le Roi de faire une autre clarification nécessaire : les prochaines Assises nationales de l'emploi doivent constituer une rupture avec les manières de faire traditionnelles et réductrices. Pour Sa Majesté le Roi, ces Assises doivent être un tournant décisif en la matière sans oublier les limites des moyens du pays. De l'initiative, collective ou individuelle, est le maître-mot de toute réussite dans ce domaine.
Si l'Administration est appelée à être au niveau de ces défis, que la justice est voulue indépendante et transparente, il n'en demeure pas, pour le Souverain, que l'on doit rompre avec l'économie de rente que ce soit au niveau de l'entreprise ou dans le secteur bancaire, insiste Sa Majesté le Roi.
Le Souverain n'a pas manqué de rappeler l'ancrage africain du Maroc à la recherche d'un rôle dans ce que Sa Majesté qualifie de « tumulte planétaire ». Sa Majesté, de retour d'une visite au Niger en solidarité avec ce pays frère, a appelé à suivre une stratégie offensive basée sur les ressorts de la diplomatie parallèle, parlementaire, partisane, économique, mais aussi culturelle, médiatique et associative.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.