Bourse de Casablanca : Les sociétés cotées tirent profit de la reprise économique    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Soudan/Coup d'Etat : Le bilan des victimes s'alourdit    Cette semaine en LaLiga...    Prime Covid-19: Khalid Ait Taleb annonce le versement de la deuxième tranche    Sahara marocain. L'Algérie démasquée à nouveau par l'ONU [Par Mehdi Hijaouy]    Covid-19: Le CNDH lance un appel pour une adhésion « responsable » à la campagne de vaccination    La Barbade quitte la Couronne britannique et élit sa présidente    Le Sahara était, reste et demeurera marocain, le conflit autour n'est que « superfétatoire »    Trois clubs marocains au lieu de quatre dans le périple africain    36ème championnat arabe : Le Raja d'Agadir bat les Algériens de la JS Saoura (22-20)    Quels adversaires pour Quartararo en 2022 ?    Premier League: Manchester United humilié à domicile face à Liverpool    RAM : Reprise des vols directs avec Miami, Doha et Montréal    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    Campagne nationale de sensibilisation sur le dépistage    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    Paris : Deux Marocains sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains à Universcience    Pegasus : avant le procès, les écrans de fumée de l'Humanité    Israël lève l'avertissement concernant les voyages au Maroc    Intempéries : Des morts en Algérie et Tunisie suite à de violentes inondations    Sahara : Alger rejoue la carte des dinosaures du lobbyisme américain    L'Opinion : Au Maroc, gouverner c'est aussi recevoir    Yémen: 105 rebelles Houthis tués lors des dernières 24 heures    Melilia : Les autorités marocaines déjouent une tentative de migration massive    Renault et Mathieu Lehanneur réinventent la 4L    La prolongation de l'état d'urgence sanitaire au menu du prochain Conseil du gouvernement    Scrutins 2021... UN TOURNANT !    Sahara : Depuis le Kenya, Mokhtar Ghambou dénonce l'ingérence d'Alger    Course folle au vaccin    Aviation : Boeing voit grand pour l'Afrique    Dr Saïd Guemra : « Il n'y a aucun sens à venir taxer les Marocains au nom de l'efficacité énergétique »    EasyJet et TUI assureront des vols de rapatriement du Maroc vers le Royaume-Uni    Lydec dans les « Top Performers RSE » et dans le Top 5 des « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris    Soudan : Emmanuel Macron condamne le coup d'Etat et appelle «au respect de l'intégrité du premier ministre»    ACNOM : Kamal Lahlou récompensé pour l'ensemble de son œuvre au service du sport    Covid-19 : Le Maroc reçoit ce mardi 850.000 doses du vaccin Pfizer    Je vous emmène sur le terrain...    Une Allemande de l'Etat islamique écope de dix ans de prison    Interview avec Fatima Abouali : Les cas de dopage en baisse au Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    Site officiel de la HACA : L'amazigh y est désormais aussi    Deux événements en Arabie Saoudite dédiés au climat : Le chef du gouvernement représente le Souverain    Riad d'Ibn-Khaldoun à Fès : Une Fake news selon Mehdi Bensaïd    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Première édition du Prix Mustaqbal : 15 finalistes sélectionnés
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 07 - 2021

C'est un concours de jeune création contemporaine organisé par la Fondation TGCC
Les lauréats de la première édition du Prix Mustaqbal (concours de jeune création contemporaine), lancé en avril dernier par la Fondation TGCC, sont désormais connus. Au total, 15 artistes sont sélectionnés pour leurs travaux réalisés sous le thème «Hier–Aujourd'hui– Demain». On y trouve entres autres Amina Azreg. Cette jeune artiste casablancaise s'axe essentiellement sur l'observation attentive du monde qui l'entoure. Influencée par ses recherches iconographiques et historiques autour du Maroc, elle recrée des scènes de la vie quotidienne dans une quête perpétuelle d'authenticité.
«Dans son œuvre monumentale «Casablanca, nid d'espions», Amina Azreg fige un «Casablanca» oublié, une composition allégorique en mémoire de Dessigny, Zevaco ou encore Henry Prost», indiquent les initiateurs. A ses côtés, on distingue le travail de Fatima Zahra Benhamza. Celle-ci vise à approcher et à analyser les conditions de mutabilité et sédimentarité de la ville de Casablanca et leur interdépendance à la notion de temporalité. Son travail graphique explore les futurs alternatifs de la métropole en corrélation avec différents passés et présents auxquels on est confronté. «En s'appuyant sur sa perception cognitive du présent et passé, Fatima Zahra se laisse guider par son imaginaire afin de construire les futurs alternatifs d'une cité en effervescence». A également été retenu, le jeune artiste Nabil Boudarqa. Ses œuvres mêlent réel et irréel. Elles attirent et séduisent le regard, transportent le spectateur dans un univers unique où chaque élément suscite l'intérêt. «Ses dessins à connotation surréaliste racontent une fragilité latente qui se manifeste à travers la subtilité d'une technique savamment élaborée. Entre mélancolie, angoisse et détresse, ses œuvres racontent l'intimité de l'artiste qui se livre sans protection et laisse entrevoir les images qui l'assaillent», explique-t-on. Sur la liste figure également Yassine Chouati. La démarche artistique de ce jeune tangérois est considérée comme un processus inachevé. «Née d'un exercice d'introspection et de compréhension de soi, cette démarche s'intéresse à l'espace identitaire trouvé dans le flou de vivre entre plusieurs cultures. «Je réfléchis, étudie et tente de comprendre comment cette expérience influence ma création artistique, notamment dans la production d'images», dit l'artiste.
Pour noter, ces lauréats ont été évalués par un jury composé de professionnels, en l'occurrence les artistes Amina Benbouchta et Abdelkébir Rabi', Meryem Bouzoubaa, présidente de la Fondation TGCC, et Rim Laâb, plasticienne, théoricienne de l'art et commissaire d'exposition. Rappelons que le Prix Mustaqbal est né de l'ambition de la Fondation TGCC de révéler un artiste en devenir novateur et représentatif de sa génération. Chaque année la Fondation dévoilera un nouvel appel à manifestation afin que les artistes entrant dans les critères puissent préparer et soumettre leur
candidature.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.