Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Programme Intelaqa : Le taux d'insertion professionnelle franchit les 66%
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 08 - 2021

Entretien avec Mohamed Amine Zariat, fondateur de TIBU Maroc
Education, émancipation, intégration socio-économique et entrepreneuriat des jeunes... Ce sont là les principales orientations de TIBU Maroc pour la rentrée 2021-2022. L'ONG marocaine qui utilise la force du sport pour concevoir des solutions sociales et innovantes dans le domaine de l'éducation, l'autonomisation et de l'inclusion socio-économique des jeunes par le sport s'apprête en effet à dévoiler sa vision 2030. Entre-temps, l'heure est au bilan des actions déployées au niveau national en vue d'assurer une insertion socioprofessionnelle des jeunes. Dans cet entretien, Mohamed Amine Zariat, Fondateur de TIBU Maroc, revient sur les grandes contributions de TIBU Maroc et dévoile ses perspectives de développement.
ALM : TIBU Maroc mise sur le sport comme levier d'insertion socioprofessionnelle des jeunes. Pourquoi avoir choisi cette orientation ?
Mohamed Amine Zariat : TIBU Maroc est une ONG marocaine qui utilise la force du sport pour concevoir des solutions sociales et innovantes dans le domaine de l'éducation, l'autonomisation et l'inclusion socio-économique des jeunes par le sport.
Notre organisation reconnaît que le pouvoir du sport offre une durabilité transformationnelle aux praticiens, enfants, jeunes, femmes et personnes ayant des besoins spécifiques, à savoir une meilleure santé, des communautés soudées, de plus grands accomplissements sportifs et une identité plus forte.
Les jeunes entre 18 et 25 ans peinent à intégrer la vie active, l'insertion professionnelle de ces derniers est un véritable défi au Maroc, puisque 4,7% des non-diplômés sont actuellement au chômage, le reste souffre des conditions défavorables du secteur informel.
Selon le HCP, près de la moitié de la jeunesse marocaine n'est ni scolarisée, ni employée, ni en formation (génération ni-ni-ni). Ces jeunes âgés entre 18 et 25 ans sont généralement des jeunes n'ayant pas trouvé un emploi et sont découragés. Ils constituent une perte du capital humain, qui doit faire l'objet d'un accompagnement spécifique.
La stratégie nationale du Royaume à travers ses différentes composantes étatiques accorde une attention très particulière à l'insertion sociale et professionnelle des jeunes en situation de NEET. TIBU Maroc en tant que principale organisation dans l'éducation, la formation et l'inclusion socioéconomique des jeunes partage cette préoccupation.
TIBU Maroc répond à cette problématique par une formule qui vise à armer les jeunes des outils les plus demandés par les entreprises et employeurs tout en les orientant vers les secteurs du sport les plus productifs et les plus générateurs d'emploi. TIBU Maroc via ses programmes développe un cursus qui croise la formation technique et pédagogique, avec l'expérience professionnelle dans des structures de sport afin de favoriser au maximum l'employabilité des jeunes NEET.
Chaque année, plus de 200 jeunes garçons et filles marocains, migrants, réfugiés et marocains de retour appartenant à des quartiers défavorisés suivent un programme axé sur le développement des compétences techniques, comportementales et entrepreneuriales ainsi qu'un accompagnement vers l'insertion professionnelle en impliquant le secteur privé.
Vous avez créé récemment le «Sport Social Innovation Lab». Qu'offre cette structure aux jeunes entrepreneurs?
Sport Social Innovation Lab est une entreprise sociale lancée par l'organisation TIBU Maroc afin de révéler le potentiel des jeunes entrepreneurs sociaux sportifs.
Ouvert aux jeunes âgés de 20 à 35 ans, Sport Social Innovation Lab est une nouvelle plateforme offrant un service d'incubation aux jeunes porteurs d'idées de projets sportifs à caractère social en phase d'amorçage ou d'accélération et aux ONG pour optimiser leur modèle économique. Dans une optique de promotion de l'entrepreneuriat des jeunes par le sport, Sport Social Innovation Lab comprend également l'organisation des Hackathons sportifs régionaux, de conférences, de panels et des Sports Business Games au profit des universités et des écoles de commerce.
Sport Social Innovation Lab est destiné aux jeunes désireux de lancer des activités génératrices de revenus et répondant aux enjeux sociaux et environnementaux, autour des thématiques suivantes : «Sport & Education», «Sport & Santé», «Sport & Environnement» et «Sport & Technologie». Les jeunes se verront proposer un accompagnement au développement de l'idée, des solutions de financement, une connexion à l'international et un hébergement.
Sport Social Innovation Lab mise sur l'innovation pour accélérer l'entrepreneuriat sportif au Maroc, considérant que cette dernière demeure un élément essentiel et pertinent pour répondre aux enjeux sociaux les plus complexes. Le sport se présente ici comme un outil convergent avec cette théorie et offrant aux publics cibles une série d'activités et de programmes susceptibles d'ouvrir des perspectives entrepreneuriales adaptées aux besoins sociaux.
L'école de la 2ème chance figure parmi les actions phares de TIBU Maroc. Quelle est la particularité de cette action et quelles sont ses débouchés ?
L'école de la 2ème chance – Nouvelle Génération – Orientée Métiers du Sport est un programme innovant lancé en partenariat avec le ministère de l'éducation nationale afin d'assurer l'inclusion des jeunes en abandon scolaire âgés entre 16 et 20 ans.
Ce programme s'inscrit dans le cadre de nos programmes qui visent l'intégration socioéconomique des jeunes par le sport.
La première promotion de notre école de la 2ème chance se compose de plusieurs jeunes qui vont s'orienter vers le coaching sportif en tant qu'animateurs de judo, de football, d'arts martiaux et de fitness.
D'autres vont poursuivre encore des formations afin de développer leurs compétences techniques et comportementales.
Nous comptons lancer une filière «Animateur Sport-Santé» à partir de la rentrée prochaine.
Plusieurs partenaires sont intéressés par des agents de changement positif par le sport capables d'accompagner des individus et des équipes à développer un mode de vie sain et actif.
Le programme Initiative Intilaqa va entamer dans quelques semaines sa 3ème saison. Quel bilan dressez-vous des deux premières ?
Initiative Intilaqa est le premier programme d'insertion professionnelle des jeunes marocains en situation de NEET par le sport au Maroc et en Afrique. Cette initiative vise à doter des jeunes éloignés de l'employabilité des compétences techniques, comportementales et entrepreneuriales nécessaires pour s'insérer dans le marché de l'emploi des industries sportives. Depuis son démarrage, TIBU Maroc à travers son Initiative Intilaqa n'a épargné aucun effort à délivrer aux bénéficiaires les meilleures opportunités existantes en termes de formations, de certifications et d'expériences professionnelles.
A ce jour, avec le contexte sanitaire actuel, nous sommes à 66% de taux d'insertion professionnelle. Après 12 mois de formation et d'accompagnement, nos jeunes deviennent des coachs sportifs auto-entrepreneurs, travaillent dans des magasins de sport et académies sportives (industrie sportive) ou lancent des entreprises sociales sportives.
Je tiens à remercier infiniment l'ensemble des partenaires de l'industrie sportive : Power Fitness, O'Darb Club, Bfit Club, Decathlon, Campus Sport, Palmeraie Country Club, MiroFoot, Rahal Football, ABS Dojo Academy, Casa Crossfit, Air Training et toutes les académies et clubs sportifs qui accueillent nos jeunes pour des opportunités de stage et d'emploi.
Tibu Maroc a réussi depuis son lancement à créer des synergies avec des partenaires de choix. Que pourriez-vous nous dire du partenariat scellé avec l'ambassade des Etats-Unis et quels sont les projets que vous comptez développer avec cette instance dans l'avenir ?
Afin de créer des champions de vie par le sport et réaliser sa vision, celle de devenir la locomotive du sport pour le développement en Afrique, TIBU Maroc travaille avec une centaine d'organisations : ministères, gouvernements, représentations diplomatiques, système des Nations Unies, secteur privé, secteur public, ONG, chercheurs, universités, écoles, acteurs de l'industrie sportive à l'échelle nationale et internationale. Notre partenariat avec l'ambassade des Etats-Unis au Maroc date de 2012. Je tiens à remercier la section «Public Affairs» et l'ensemble des ambassadeurs et consuls américains qui se sont déplacés pour rencontrer nos bénéficiaires et échanger avec eux autour de sujets inspirants et transformationnels. Grâce à notre partenariat avec la Mission Américaine au Maroc, nous avons lancé des programmes en faveur de milliers de jeunes collégiens et lycéens axés sur le leadership à travers le basketball et auprès des jeunes à mobilité réduite à travers la TIBU Wheelchair Basketball School. Nous avons également réussi à faire venir des stars américaines de la NBA, WNBA et NWBA comme Trooper Johnson, Ruth Riley et Sam Vincent et Adonal Foyle qui ont participé à des programmes innovants au Maroc.
Avec l'ambassade des Etats-Unis au Maroc, nous continuerons à créer des chemins de la réussite personnelle et professionnelle des jeunes en situation difficile en lançant des programmes à fort impact et avec la participation des experts, stars et organisations des Etats-Unis.
Quels sont les projets de TIBU Maroc pour la rentrée ?
En tant que principale organisation dans l'éducation et l'insertion des jeunes par le sport au Maroc avec une large couverture nationale dans plus de 18 villes et 12 régions du Royaume, et en phase avec son ambition de devenir la locomotive du sport pour le développement en Afrique à l'horizon 2030, TIBU Maroc continue son engagement à contribuer dans la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD) et les considère comme une opportunité de positionner le sport comme un outil puissant pour concevoir des solutions innovantes face à la complexité des défis du 21ème siècle.
La rentrée 2021-2022 sera marquée par le développement des programmes TIBU axés sur l'éducation, l'émancipation, l'intégration socio-économique et l'entrepreneuriat des jeunes par le sport dans plusieurs villes du Royaume. Nous comptons aussi lancer un programme transformationnel qui s'adresse aux ONG afin de les aider à développer leur structure : raison d'être, valeurs, vision et modèle économique.
Enfin, nous donnons rendez-vous le 25 septembre 2021 à l'ensemble des acteurs de notre écosystème afin de découvrir nos plans d'actions et la vision 2030 de TIBU Maroc, gouvernements, représentations diplomatiques, système des Nations Unies, secteur privé, secteur public, ONG, chercheurs, universités, écoles, acteurs de l'industrie sportive à l'échelle nationale et internationale.
Notre partenariat avec l'ambassade des Etats-Unis au Maroc date de 2012.
Je tiens à remercier la section «Public Affairs» et l'ensemble des ambassadeurs et consuls américains qui se sont déplacés pour rencontrer nos bénéficiaires et échanger avec eux autour de sujets inspirants et transformationnels.
Grâce à notre partenariat avec la Mission Américaine au Maroc, nous avons lancé des programmes en faveur de milliers de jeunes collégiens et lycéens axés sur le leadership à travers le basketball et auprès des jeunes à mobilité réduite à travers la TIBU Wheelchair Basketball School.
Nous avons également réussi à faire venir des stars américaines de la NBA, WNBA et NWBA comme Trooper Johnson, Ruth Riley et Sam Vincent et Adonal Foyle qui ont participé à des programmes innovants au Maroc.
Avec l'ambassade des Etats-Unis au Maroc, nous continuerons à créer des chemins de la réussite personnelle et professionnelle des jeunes en situation difficile en lançant des programmes à fort impact et avec la participation des experts, stars et organisations des Etats-Unis.
Quelles sont les perspectives de TIBU Maroc pour la rentrée ?
En tant que principale organisation dans l'éducation et l'insertion des jeunes par le sport au Maroc avec une large couverture nationale dans plus de 18 villes et 12 régions du Royaume, et en phase avec son ambition de devenir la locomotive du sport pour le développement en Afrique à l'horizon 2030, TIBU Maroc continue son engagement à contribuer dans la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD) et les considère comme une opportunité de positionner le sport comme un outil puissant pour concevoir des solutions innovantes face à la complexité des défis du 21ème siècle.
La rentrée 2021-2022 sera marquée par le développement des programmes TIBU axés sur l'éducation, l'émancipation, l'intégration socio-économique et l'entrepreneuriat des jeunes par le sport dans plusieurs villes du Royaume. Nous comptons aussi lancer un programme transformationnel qui s'adresse aux ONG afin de les aider à développer leur structure : raison d'être, valeurs, vision et modèle économique.
Enfin, nous donnons rendez-vous le 25 septembre 2021 à l'ensemble des acteurs de notre écosystème afin de découvrir nos plans d'actions et la vision 2030 de TIBU Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.