Frontière de Bab Sebta: où en est la situation ?    Change. Le dirham s'apprécie face à l'euro du 25 février au 3 mars    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Google ne se servira plus des cookies pour la publicité    Déclaration de la Contribution Professionnelle Unique (CPU) : la date limite, c'est avant le 1er avril 2021    Sebta et Mellilia: quelles alternatives pour mettre fin à la contrebande ?    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Le Maroc reçoit 500.000 doses du vaccin Sinopharm    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Congrès des Nations Unies pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale : le Maroc élu à la vice-présidence    Maroc : Les barrages remplis à 50%    LDC Afrique: Le WAC bat Horoya Conakry et prend la tête de son groupe    RSB-FAR (1-2) : Les Militaires confirment leur ascension !    Présidence de la CAF: un candidat se retire de la course    Concours d'accès au COPE : 543 candidats passeront l'épreuve orale par visioconférence    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    Maroc/Covid-19: le bilan de ce samedi 6 mars    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    L'ouverture du consulat jordanien à Laâyoune continue de faire réagir    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    Une influenceuse marocaine attaquée sur la Toile à cause de Saad Lamjarred (VIDEO)    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Fès : saisie de 500 Kg de chira, une personne interpellé    Suède: Ibrahimovic de retour en sélection ?    Des femmes qui comptent : Ghyzlaine Alami    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Huit personnes interpellées pour organisation d'une fête de mariage    Hervé Renard: ses maîtres chanteurs condamnés à de la prison ferme    Londres: le prince Philip transféré dans un autre hôpital    Armée américaine et insurgés du Capitole    Hirak : des centaines de milliers d'Algériens réclament le changement radical du système    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    Naima Bouhmala rassure ses fans sur son état de santé (VIDEO)    Nouveau projet «Yemoley et Yemoh école de la diversité»    «Moukarabat» enchaîne les publications    Algérie : un médecin fustige le régime en place et s'indigne contre les défaillances du secteur de la santé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Portugal : les flammes de l'enfer
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 08 - 2005

Malgré l'aide européenne, les incendies ravageant les forêts au Portugal restent difficiles à contrôler. La situation dans ce pays est jugée à haut risque.
Quelque 3.000 pompiers luttaient hier contre les flammes qui continuaient a ravagé les forêts en Portugal, ce pays frappé par la plus pire sécheresse depuis 1945, accompagnée d'une hausse considérable de la température. En effet, les températures peuvent atteindre 36 degrés Celsius. Ce qui augmente les risques d'incendies. Ces derniers, particulièrement virulents depuis samedi, ont ravagé au moins 134.000 hectares, soit plus que pour toute l'année 2004.
La situation a été classée à "haut risque" par le ministère de l'Agriculture sur presque l'ensemble du territoire portugais.
Mardi, onze feux de forêts étaient toujours hors de contrôle au centre et au nord du Portugal. Selon les autorités, les neuf avions bombardiers d'eau et hélicoptères mis à la disposition du Portugal par cinq pays de l'Union européenne (France, Espagne, Italie, Allemagne , Pays-Bas) étaient tous opérationnels.
Huit de ces feux sévissent au centre du pays, dans les districts de Coimbra, Santarem, et Viseu. Trois autres incendies hors de contrôle sont concentrés dans le district de Santarem (nord).
A Coimbra (centre), la troisième ville du pays, les pompiers, aidés par un changement de direction du vent, sont parvenus dans la nuit à stopper l'avancée des flammes vers les faubourgs. « L'incendie de Coimbra a été écarté du périmètre de la ville et il n'y a aucune chance qu'il ne s'approche à nouveau», a déclaré le chef de pompiers dans cette zone, Antonio Bernandes, à la radio privée TSF. Mais la situation reste particulièrement critique dans ce district, où quatre incendies sont toujours hors de contrôle.
Dans les images diffusées par les chaînes de télévision, des villageois tentaient souvent seuls de freiner les flammes avec de simples seaux d'eau ou des tuyaux d'arrosage de potagers, avant de fuir leurs domiciles.
Par ailleurs, lundi soir, les gendarmes ont découvert le corps calciné d'une femme de 88 ans, gisant à 150 mètres de sa maison, près de la localité d'Ourem (centre), dans une zone ravagée par les flammes, ont rapporté mardi les pompiers locaux.
Le décès de cette femme, portée disparue depuis jeudi, porte à 15, dont 10 pompiers, le nombre de personnes tuées dans les incendies. Devant cette situation devenue très délicate, certains avaient déclaré que l'incendie était devenu incontrôlable faute de moyens aériens suffisants. Mais selon le Premier ministre portugais, José Socrates, ces critiques ne sont pas fondées.
« La coordination des moyens anti-incendies a été bien meilleure cette année qu'en 2004 », a-t-il assuré. Il a souligné que le nombre d'appareils aériens anti-incendies était passé de 38 à 49. «Nous vivons cette année la pire situation depuis cinq ans en terme de risques d'incendies», a plaidé le chef du gouvernement portugais, qui a réclamé samedi l'assistance de l'UE.
La France a envoyé deux Canadair sur place dimanche. En plus des deux avions français et d'un appareil espagnol, trois hélicoptères allemands et un Canadair italien doivent apporter leur aide à partir de mardi. Deux hélicoptères Cougar néerlandais participaient également à la lutte contre les incendies.
Paula Laissy, porte-parole de la Commission européenne, a déclaré que le Portugal pourrait recevoir des compensations du Fonds européen de solidarité pour les catastrophes naturelles. Les Etats-membres sont éligibles aux aides quand les pertes dépassent 0,6% du PIB national.
En 2003, les incendies avaient coûté 1,2 milliard d'euros à l'économie portugaise et le pays avait reçu 48,5 millions d'euros du Fonds de solidarité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.