L'offensive de charme allemande pour accélérer le dégel des relations avec le Maroc    Lutte contre la corruption : où en sommes nous ?    Rabat : Lancement de « MoroccoTech »    Le festival d'Angoulême en mars    Les NFT ou comment révolutionner le monde de l'art dans son ensemble !    Chine : La croissance du PIB atteint 8,1% en 2021    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    CAN 2021 : Satisfait de son choix de joueurs, Vahid ne regrette pas l'absence de Ziyech    Salah relance l'Egypte qui s'impose contre la Guinée-Bissau    Le Real Madrid remporte sa 12ème couronne d'Espagne    CAN 2021 : La voiture de service de Samuel Eto'o impliquée dans un accident mortel    Casablanca-Settat : La formation des cadres statutaires de l'AREF est officiellement lancée    Allemagne : Le corps d'un MRE incinéré, le consulat marocain réagit    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    Les meilleurs films français et internationaux à l'affiche    Jeudi cinéma de Khouribga: Projection du film "The Dream Of Shahrazad"    Cybersécurité. Le Niger s'allie à l'UA    Maroc : Après le syndicat, Chabat se prépare à mettre la main sur la présidence du FFD    Les ventes mondiales de Renault Group en baisse de 4,5% en 2021    عبد الإله بنكيران يصاب بفيروس كورونا    Agroalimentaire. Un centre d'innovation en la matière lancé à Meknès    Les Lions de l'Atlas en 8e de finale !    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Dimistura reçu par des enfants soldats du Polisario    Les restrictions bientôt renforcées au Maroc ?    Hausse des cas au Maroc: affluence toujours en baisse vers les centres de vaccination    Agression mortelle d'une ressortissante française : Les habitants de Tiznit sous le choc après le drame (vidéo)    Chasse aux profils pour l'éducation nationale    Nouveau coup dur pour Credit Suisse avec la démission surprise de son président    Mali. Décès de l'ancien président IBK à Bamako    L'Espagne expulse une Marocaine pour son appartenance à une cellule djihadiste    La série phare «Salamat Abu Al Banat» revient pour une 4ème saison    Espagne : Albares très prudent sur le retour de l'ambassadrice du Maroc    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    Banques: Le besoin en liquidité s'atténue à 64,8 MMDH en décembre 2021 (BAM)    Maroc/Météo : Températures du jour en baisse sensible ce lundi 17 janvier    Djokovic reviendra-t-il un jour en Australie ?    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Eruption et tsunami: gros dégâts aux Tonga, sans internet pour encore « deux semaines »    Poutine veut construire une liaison ferroviaire vers l'Arctique    CAN : la Tunisie se rassure face à la Mauritanie (VIDEO)    Les lois d'urgence sanitaire, deux ans de tempêtes au Parlement français    José Manuel Albares satisfait de la coopération avec le Maroc en matière de canalisation des flux migratoires irréguliers    L'Observatoire du travail gouvernemental dresse le bilan des 100 premiers jours de l'Exécutif    Bonne feuille : Jibril, il y a 42 ans...    L'Humeur : Le raï n'est pas non-algérien    Los Angeles: Des cambrioleurs dérobent un million $ en bijoux de la maison d'une actrice américaine    Magazine : Mohamed Jibril, la plume du perpétuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Akhannouch présente son plan d'attaque
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 10 - 2021

Le chef de l'Exécutif a dévoilé devant les parlementaires le programme gouvernemental pour approbation après son adoption en Conseil de gouvernement
C'est une véritable feuille de route pour le quinquennat. Le chef de l'Exécutif Aziz Akhannouch vient de présenter le programme gouvernemental lors d'une séance commune des deux Chambres parlementaires pour approbation. Auparavant, un Conseil de gouvernement avait été consacré à l'adoption du même programme. Dans le détail, ledit programme ressemble à un plan d'attaque, notamment pour sortir de la crise sanitaire qui sévit dans le monde. Pour M. Akhannouch, le programme apporte des réponses réalistes et ambitieuses pour sortir de la crise sanitaire grâce à une batterie de mesures mettant en œuvre le nouveau modèle de développement et les programmes des partis de la majorité dans le but de répondre aux préoccupations des citoyennes et citoyens. Et pour faire face aux défis et sortir de la crise actuelle, le programme gouvernemental repose sur cinq principes fondamentaux, à savoir la consolidation du choix démocratique et ses mécanismes, l'institutionnalisation de la justice sociale, le placement du capital humain au centre du nouveau modèle de développement, la dignité du citoyen érigée en priorité des politiques publiques l'élargissement de la classe moyenne et le renforcement de son pouvoir d'achat.
Les dix engagements du gouvernement
C'est sur la base de ces principes que le gouvernement a défini 10 engagements pour la période 2021-2026. Il s'agit notamment de la création d'un million d'emplois nets au minimum au cours des cinq prochaines années, l'augmentation du taux d'activité des femmes pour atteindre 30% contre 20% actuellement, la mise en œuvre de la protection sociale générale, la protection et la consolidation de la classe moyenne et l'émergence d'une classe moyenne dans le milieu rural, la mobilisation de toutes les composantes du système éducatif pour classer le Maroc parmi les 60 meilleurs au niveau mondial, la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe. Le gouvernement s'engage également à améliorer les indicateurs macroéconomiques au cours des cinq prochaines années.
Etat social
Le gouvernement Akhannouch compte accélérer la mise en œuvre du chantier royal concernant la généralisation de la protection sociale à travers, premièrement, la généralisation de l'assurance maladie obligatoire entre 2021 et 2022 puis, deuxièmement, la généralisation des allocations familiales entre 2023 et 2024 et, troisièmement, l'élargissement de la base de la population couverte par une régime de retraite dès 2025 et enfin la généralisation des indemnités pour perte d'emploi pour tous les actifs ayant un travail stable. «Nous nous engageons à concrétiser la vision royale visant la généralisation de la protection sociale, pour couvrir l'ensemble de la population active», a dit le chef du gouvernement. Il est question, en outre, de garantir un revenu minimum pour les populations vulnérables de plus de 65 pour atteindre progressivement 1.000 dirhams. Le chef du gouvernement a fait savoir que dès le quatrième trimestre de 2022, les premiers virements de 400 dirhams vont démarrer pour la population cible avant d'augmenter progressivement et atteindre 1.000 dirhams en 2026. Aussi, le gouvernement s'engage à fournir un soutien à vie pour les personnes en situation de handicap.
Priorité à la santé
Le gouvernement compte par ailleurs mettre le paquet sur la santé en misant notamment sur les ressources humaines. Concrètement, le gouvernement Akhannouch compte renforcer les capacités de formation et accélérer la réalisation des centres hospitaliers universitaires. Il est question de fournir des primes pour le personnel affecté dans des zones éloignées. L'Exécutif compte par ailleurs renforcer l'attractivité des unités hospitalières publiques fonctionnant selon un cahier des charges détaillant les objectifs. Le but est de réconcilier les citoyens et citoyennes avec la santé publique. De même, le chef du gouvernement a insisté sur l'implication du secteur privé pour faire face à la forte demande générée par la généralisation de l'assurance maladie obligatoire. Les responsables vont miser sur la médecine à distance pour aller vers une complémentarité entre les différentes unités de soins.
Akhannouch et son équipe déterminés
Le gouvernement Akhannouch annonce la couleur. Dans ce sens, le chef de l'Exécutif a souligné la détermination de son cabinet à être à la hauteur de l'ambition de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui cherche constamment à réunir les conditions d'une vie digne aux citoyens et à faire du Maroc un pays pionnier sur les plans régional et international.
Un communiqué du département du chef du gouvernement, publié à l'issue de la première réunion du Conseil de gouvernement tenue à distance, indique que M. Akhannouch a exprimé sa fierté et celle de l'ensemble des membres de l'Exécutif de la Haute confiance royale et des Hautes orientations contenues dans le discours royal adressé aux deux Chambres du Parlement. «Le discours royal à l'ouverture de la session législative nous met tous, de manière claire, devant les défis externes et internes auxquels notre patrie est confrontée», a affirmé M. Akhannouch lors de cette réunion consacrée à la présentation des grandes lignes du programme gouvernemental.
Le chef du gouvernement a précisé que le nouveau processus dans lequel le gouvernement est engagé, après la Haute confiance royale et la confiance des Marocains, exige de traiter les attentes et les aspirations placées sur ce gouvernement de manière sérieuse, tout en étant conscient du caractère décisif de l'étape actuelle et à venir.
Il a relevé que le contexte exceptionnel auquel le Maroc est confronté requiert un engagement affirmé et une grande mobilisation aux plans interne et externe. Au niveau extérieur, il s'agit de renforcer les acquis et de soutenir la première cause nationale du pays, et de consolider l'aura et la place dont jouit le Royaume à l'échelle continentale et internationale, grâce à la vision perspicace de Sa Majesté le Roi.
Au plan intérieur, a-t-il poursuivi, il s'agit de sortir de la crise imposée par les répercussions de la pandémie de Covid-19, avec ce qu'elle implique en termes de réformes nécessaires des secteurs importants et vitaux, et de dépasser les problématiques et les dysfonctionnements devenus inadmissibles dans le Maroc d'aujourd'hui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.