ADII: L'essentiel du rapport d'activité de 2021    La revue de presse du jeudi 19 mai    Lancement du Fonds Colombus 1 géré par Red Med Private Equity    Région Fès/Meknès: Signature de 10 conventions d'investissement de 160 MDH pour les PME    La BMCI lance son offre "Epargne Vie Multisupports"    Vidéo. Aymen Barkok champion de l'Europa League avec Francfort    Quatre pays de l'UE s'engagent à décupler leur éolien en mer du Nord d'ici 2050    Les marchés européens et asiatiques plongent lourdement affectés par la débâcle de Wall Street    La communauté internationale redouble d'efforts pour contrer la crise alimentaire    Mise en place d'une plate-forme numérique destinée pour les étudiants de retour d'Ukraine    Aymen Barkok champion de l'Europa League avec l'Eintracht Francfort    La météo pour ce jeudi 19 mai 2022    Vidéo. Etats-Unis: la mort en direct, les réseaux sociaux sur la sellette    Immobilier: Les prix en repli de 4,9% au T1-2022    La Russie expulse 85 diplomates de France, d'Espagne et d'Italie    DGSN: un trafiquant algérien interpellé à Oujda    Météo Maroc: températures maximales en hausse ce jeudi 19 mai    Oujda: saisie de 8.853 comprimés d'ecstasy, quatre individus interpellés    Maroc-Portugal : Création d'un groupe de travail multisectoriel    ONU: Hilale décline à New York la vision humaniste de SM le Roi en matière de migration    Coupe du monde des clubs 2003 : La belle anecdote de Ronaldinho après un match face au RCA    Adhésion de la Finlande et la Suède à l'OTAN    Coronavirus/Maroc: Le nombre de cas triple dans la région de Casablanca    Etudiants marocains de retour d'Ukraine, ceci vous concerne    Ligue des champions : Al Ahly veut la moitié des places au stade Mohammed V pour ses supporters    Larache : Un président d'un conseil communal arrêté pour enlèvement de deux élus    Maroc Historic Rally. C'est parti pour la 11ème édition    Un an après l'exode, presque tous les adultes marocains et 90% des mineurs ont quitté Ceuta    Université Ibn Tofail / Kénitra : Débat autour de l'enseignement du 7ème art    SIEL / Rabat : Contenu du pavillon France dévoilé    Présentation de la pièce «Bambara, le conteur de la sagesse »    La Fondation des arts vivants met le théâtre marocain à l'honneur    Les frères Tharaud et Jean Gaston Mantel sur l'écran d'Attakfia    Jeune Afrique : "Tunisie – Réforme constitutionnelle : la course contre la montre est lancée"    Jazzablanca Festival reçoit de grosses pointures du Jazz à Anfa Park    Lions de l'Atlas: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-USA (Amical)    Le Marocain Nasser Larguet nommé directeur technique national en Arabie saoudite    Amnesty International « inquiète » pour l'état de santé d'un militant en détention en Algérie    Covid-19. Voici les nouvelles conditions d'accès au territoire national par voie aérienne    La sélection marocaine scolaire remporte deux médailles de bronze    Guerre en Ukraine : la Russie annonce expulser 34 diplomates français, Paris indigné    Les villes intermédiaires au cœur du Sommet Mondial de Kisumu    Espagne/sécurité sociale: Les Marocains se maintiennent en tête du classement    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    Dynamique de Marrakech : Deux autres pays réitèrent leurs appuis à la marocanité du Sahara    Ouverture des points de passage de Bab Sebta et Beni Ansar aux voyageurs    France: coup d'envoi du Festival de Cannes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dialogue social : Premier test réussi pour le gouvernement Akhannouch
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 01 - 2022

Après un accord avec les syndicats d'enseignement les plus représentatifs
Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a supervisé, mardi, la cérémonie de signature d'un accord entre le ministère de l'éducation nationale, du préscolaire et des sports – département de l'Education nationale – et les cinq syndicats d'enseignement les plus représentatifs, dans le cadre du dialogue social sectoriel.
L'Exécutif réussit brillamment une première épreuve dans le cadre du dialogue social. Dans ce sens, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a supervisé, mardi, la cérémonie de signature d'un accord entre le ministère de l'éducation nationale, du préscolaire et des sports – département de l'Education nationale – et les cinq syndicats d'enseignement les plus représentatifs, dans le cadre du dialogue social sectoriel.
Concrètement, l'accord comporte plusieurs mesures en relation avec les dossiers posés sur la table du dialogue, en l'occurrence la révision du statut actuel des fonctionnaires du ministère de l'éducation nationale et la création d'un statut motivant et unifié qui englobe l'ensemble des catégories du système éducatif, le règlement de plusieurs dossiers revendicatifs prioritaires, à savoir ceux des cadres de l'administration éducative, des conseillers en orientation et planification pédagogique, des enseignants du primaire et du collégial chargés hors de leur cycle, des cadres d'enseignement titulaires de diplômes supérieurs ou de doctorat, précise un communiqué du département du chef du gouvernement.
Couronnement
Il s'agit aussi de la programmation de l'examen des autres dossiers revendicatifs présentés par les 5 syndicats les plus représentatifs et la poursuite du dialogue au sujet du dossier des cadres des Académies régionales de l'éducation et de la formation, ajoute le communiqué. La signature de cet accord «important» vient couronner, souligne le communiqué, une série de sessions du dialogue social sectoriel, auxquelles le gouvernement a porté un intérêt marqué, dans le cadre de la concrétisation de ses engagements à dimension sociale et en harmonie avec sa volonté d'ériger le dialogue social en instrument principal de l'amélioration des conditions sociales et professionnelles des fonctionnaires, d'ancrer le rôle représentatif des partenaires sociaux et de consolider la démocratie participative.
Cet accord illustre la volonté commune des différentes parties ainsi que leur adhésion totale à la démarche adoptée pour faire aboutir le chantier réformiste de l'éducation, qui vise à améliorer la qualité de l'école publique, à en renforcer l'attractivité, à prioriser la valorisation du rôle du corps enseignant qui mérite toute l'estime et toute la considération, en reconnaissance de sa noble mission et ses sacrifices et efforts soutenus au service de l'école marocaine.
Institutionnalisation
Cet accord est de nature à contribuer à la consécration et à l'institutionnalisation du dialogue sectoriel responsable et constructif entre les parties signataires, à conforter la paix sociale au sein du système de l'éducation et à consolider le rôle central des syndicats de l'enseignement en tant que partenaires majeurs dans le processus de la réforme éducative, note le communiqué.
Les différentes phases du dialogue social ont été empreintes d'un débat responsable et constructif ainsi qu'une adhésion positive de l'ensemble des parties, secteurs gouvernementaux et partenaires sociaux, selon une méthodologie fondée sur l'écoute, la responsabilité, la confiance mutuelle et la régularité des sessions du dialogue. Le gouvernement a exprimé, à cette occasion, son espoir de voir cet accord ouvrir de nouvelles perspectives dans le cadre de la mobilisation globale du corps enseignant (femmes et hommes) pour contribuer aux chantiers de promotion de l'école publique et partant répondre aux attentes des citoyennes et citoyens dans l'instauration d'une école publique de qualité garantissant l'ascension sociale, la réalisation de l'équité et de l'égalité des chances et favorisant la formation et la qualification des apprenantes et apprenants afin de contribuer avec efficience au développement et à la prospérité de leur pays.
Satisfecit des syndicats
Pour les syndicalistes, l'accord d'étape signé avec le gouvernement et les cinq syndicats d'enseignement les plus représentatifs est une concrétisation de la confiance mutuelle entre les deux parties, et un jalon «important» pour résoudre les affaires et enjeux pédagogiques, ont estimé les représentants desdits syndicats.
Dans des déclarations à la presse suite à la signature de cet accord, les représentants des cinq syndicats ont souligné qu'il s'agit d'une étape «fondamentale» à même d'institutionnaliser le dialogue social sectoriel et de l'instituer en unique espace pour aborder tous les points controversés en suspens.
Ont pris part à cette réunion, du côté du gouvernement, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et le ministre de l'éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, et du côté des acteurs sociaux, les secrétaires généraux des cinq syndicats d'enseignement les plus représentatifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.