L'UMT et les syndicats européens veulent renforcer leur partenariat    COP 15. Abidjan mobilise des fonds    Le président israélien a évoqué le Maroc    Noor Ouarzazate bientôt dupliquée ailleurs en Afrique    Oxford Economics Group : La hausse des prix ne fait que commencer    Protection sociale: bonne nouvelle pour les artistes marocains    Frais du Hajj : 63.800 DH en 2022, 14.000 DH de plus qu'en 2019    [WebTV] Dépense publique : les enjeux du Jumelage TGR-DGFIP analysés par Noureddine Bensouda    Economie bleue au Maroc : la Banque mondiale approuve un prêt de 350 millions de dollars    Le Conseil de la Concurrence ouvre les dossiers des prix et des carburants    Des Marocains tentent de forcer leur avion à un atterrissage d'urgence, une dizaine d'arrestations    Mort de Shireen Abu Akleh : pas d'indication préliminaire d'un crime pour l'armée israélienne    Eliminatoires CAN 2023: un adversaire des Lions de l'Atlas exclu    Les Etats-Unis veulent vacciner les cas contacts contre la variole du singe    L'Académie Hassan II des Sciences et Techniques célèbre le Pr Sasson    Protection sociale: les artistes auront bientôt une fondation, assure Bensaid    A travers son édition limitée Bled El Fen Sidi Ali rend hommage au Maroc    Rabat: Création de la subvention "Al-Qods" d'appui aux libertés de la presse    11ème édition du Festival Taragalte    Valse des représentants du Polisario en Espagne après le soutien de Sanchez au Maroc    Météo: les prévisions du mardi 24 mai    Les Etats-Unis vont vacciner les cas contact de Monkeypox    L'INDH met en place une plateforme pour aider les jeunes    Réunion à Essaouira pour préparer les plages avant l'arrivée des vacanciers    Variole du singe. Trois cas suspects détectés dans le Royaume    De fausses allégations font réagir le procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat    Le Maroc détecte 3 cas suspects de variole du singe    Gnaoua Festival Tour : le programme dévoilé    Francophonie: le Maroc soutient la candidature de Louise Mushikiwabo    Rabat : lancement d'un programme de formation sur la lutte contre le terrorisme    Mondial 2022: le maillot des Lions de l'Atlas a fuité (PHOTO)    Lions de l'Atlas: Amine Harit de retour en sélection ?    Portugal : Exposition sur Yves Saint Laurent et le Maroc à Evora    Sidi Bennour : Fatna El Kaoutari, à peine 13 printemps, mémorise intégralement le Coran    Casablanca : Célébration du Jubilé d'Argent du théâtre El Kaf    Mer de Chine : L'activité navale chinoise dans le périscope américano-japonais    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 23 mai 2022    La prolongation de l'état d'urgence sanitaire à l'examen par le gouvernement    Maroc-Israël : L'ambassade du royaume répond à l'ambassadeur palestinien au Sénégal    L'Afrique ne connaitra pas de crise alimentaire    Liga : Yassine Bounou, le Zamora du foot espagnol 2021-2022 !    ONU: Plus de 100 millions de personnes déplacées de force dans le monde    Le Forum économique mondial de retour en présentiel à Davos    Premier League : Manchester City Champion grâce à une belle remontada face à Aston villa (3-2)    Karim Benzema sacré meilleur buteur de la Liga    Le Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan revient en force    Le Grand Prix d'Afrique organisé au Maroc, succès pour cette édition inédite sur le continent Africain!    Une réflexion de la presse italienne sur le nouveau contrat Mbappé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Casablanca: La mise en oeuvre de la stratégie nationale de la jeunesse en débat
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 01 - 2022

Des représentants de la société civile ont souligné, vendredi à Casablanca, la nécessité d'oeuvrer à la mise en œuvre de la stratégie nationale intégrée de la jeunesse (SNIJ) 2015-2030 d'une façon plus efficace, et ce dans le cadre d'une approche participative qui associe le ministère de tutelle et la société civile.
Intervenant lors d'une conférence nationale organisée par l'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, en partenariat avec l'arrondissement Al Fidaa, sous le thème « Questions de l'enfance et de la jeunesse, la Stratégie du ministère de tutelle et les attentes de la société civile », les représentants de la société civile ont remarqué que cette stratégie fait face à de nombreuses contraintes et défis entravant sa mise en oeuvre sur le terrain.
Ils ont relevé que l'évaluation des indicateurs de réalisation des résultats des objectifs de la SNIJ, six ans après son lancement, a démontré une disparité entre les réalisations réelles et les objectifs établis lors de cette phase initiale, notant que cette disparité est principalement due à une implication insuffisante de la société civile dans le processus de mise en œuvre de cette stratégie.
Ces acteurs de la société civile, relevant de la Coalition marocaine des conseils des Maisons des jeunes, de la Fédération nationale des colonies de vacance et de l'Organisation Alternatives pour l'Enfance et la Jeunesse, ont souligné la nécessité de placer la question de l'enfance et de la jeunesse au coeur des priorités nationales, étant donné que ces catégories représentent plus d'un tiers de la population, notant que la pandémie du coronavirus a révélé l'ampleur du déficit et de la crise structurelle dans l'éducation, la formation et le divertissement pour les enfants et les jeunes.
Cette rencontre a permis de faire la lumière sur le rôle des maisons de jeunes dans le développement des capacités et des talents et l'inculcation des valeurs de la citoyenneté chez les enfants et les jeunes, mais également sur les contraintes et les difficultés rencontrées actuellement par ces institutions.
Ces difficultés concernent, entre autres, le nombre insuffisant des maisons de jeunes au niveau régional ou national, et les problèmes liés à la formation et à l'encadrement de l'élément humain, ont-ils précisé, appelant le ministère de tutelle à concevoir une vision claire et de nouveaux programmes à même d'attirer les jeunes et de « faire sortir les maisons de jeunes de la réanimation ».
Dans une allocution de circonstance, le Chef de la Division de l'Enfance au ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication – Département de la Jeunesse, Mohamed Ait El Haloui, a mis en lumière les efforts et les résultats atteints dans le cadre de la SNIJ, concédant que la réalisation de cette stratégie a connu quelques blocages au cours des deux dernières années en raison de la pandémie Covid-19.
Il a souligné que l'action du ministère se focalise actuellement sur la coordination et la complémentarité entre les différentes parties impliquées dans le domaine de l'enfance et de la jeunesse, que ce soit entre les différents ministères, ou entre les gouvernement et la société civile.
Une meilleure insertion des jeunes, a estimé M. Ait El Haloui, passe inévitablement par l'intervention de différents secteurs (emploi, culture, enseignement…) et la mise en oeuvre d'une politique cohérente, globale et intégrée dans un cadre participatif, entre les différents intervenants, en particulier les acteurs de la société civile.
A l'issue de cette conférence, un débat a été lancé entre des organisations civiles, des responsables relevant du ministère de tutelle, des acteurs et des jeunes sur les mécanismes permettant de surmonter les entraves de la mise en oeuvre des politiques publiques relatives à la jeunesse, et sur les perceptions qui assurent la réhabilitation des maisons de jeunes, et les mécanismes de coordination et d'intégration entre les parties publiques et la société civile en vue de parvenir à des solutions réalistes et efficaces aux questions de la jeunesse et de l'enfance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.