Algérie: les médias francophones publics réclament la libération de Khaled Drareni    Affaire Omar Radi : «Certaines ONG défendent sans cesse l'ouverture d'enquêtes pour viol, excepté quand les victimes sont marocaines» dit le SNPM    Le Conseil de gouvernement adopte un projet de loi relative au Code du commerce    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Attentats contre des ambassades des Etats-Unis en Afrique : le Soudan se prépare à verser des indemnités    Côte d'Ivoire : à l'approche de la présidentielle, la crainte de troubles publics    Ayoub El Kaabi rejoint le Wydad de Casablanca    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    LF 2021 : voici les propositions de la CGEM [Document]    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Achat d'armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA    Khalid Iben Yaich, directeur général délégué d'AkumenIA : « Cette crise rend primordiale l'adoption des technologies de Big Data »    Derby Wydad-Raja (0-0) : Un nul sans spectacle !    Supercoupe UEFA : Bounou et En-Nesyri finalistes malchanceux !    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Le Maroc Participe à la réunion d'experts sur les politiques de services à Genève    Twitter ne protège pas assez les femmes, selon Amnesty International    Mission française : les parents d'élèves obtiennent un report de paiement des frais de scolarité    Pas de report de l'examen régional de la 1-ère année du baccalauréat    Les autorités serrent la vis à Casablanca    Le covid-19 ferme un célèbre quartier à Fès (PHOTOS)    Démarchage téléphonique : une loi française met-elle les call center marocains en danger ?    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    Maroc: emprunt obligataire d'un milliard d'euros, ce que l'on sait    Dislog Group consolide son portefeuille de marques avec « Fine »    Liquidité des banques: le besoin se creuse en août    Agadir: les professionnels du tourisme se retroussent les manches    Covid-19 : 807 professeurs et 413 élèves contaminés depuis le début de l'année scolaire    El Otmani a parlé des vaccins anti-covid 19    Wydad-Raja: pas de vainqueur dans un derby très moyen (VIDEO)    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    World News Day: D'esclave à activiste    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Eclipse solaire : un beau spectacle à ne pas rater
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 09 - 2005

La Lune masquera à nouveau le Soleil. Ce phénomène naturel inouï se produira lundi de 7h 40mn jusqu'à 10h 34mn. Le port des lunettes protectrices spéciales est impératif pour l'admirer.
Un événement astronomique spectaculaire est très attendu dans le monde, notamment au Maroc, le lundi 3 octobre. Il s'agit de la quatrième éclipse du Soleil du nouveau millénaire. La Lune masquera à nouveau le Soleil. La précédente éclipse, pour rappel, a eu lieu le 11 août 1999. La lune occultait entièrement le Soleil. Cependant, elle est trop loin cette fois-ci, donc trop petite, pour le cacher complètement. En effet, la Lune n'est pas toujours à la même distance puisqu'elle décrit une orbite elliptique autour de la Terre. De ce fait son diamètre apparent varie. Quand elle est au plus loin, son disque est plus petit que celui du Soleil. L'éclipse sera par conséquent annulaire. En d'autres termes, le Soleil débordera autour du disque de la Lune comme un anneau lumineux.
Le Soleil, la Lune et la Terre sont presque alignés, et l'on est au voisinage de la nouvelle lune. La « bande de centralité », zone à partir de laquelle on voit l'éclipse en totalité, débutera dans l'Atlantique Nord, puis traversera successivement le nord du Portugal, l'Espagne, l'Algérie, la Tunisie, la Libye, le nord-est du Tchad, le Soudan, le sud-ouest de l'Éthiopie, le Kenya et enfin le sud de la Somalie. Elle prend fin au milieu de l'Océan Indien. « La prochaine éclipse annulaire de Soleil sera observable d'une zone qui traverse la péninsule Ibérique et s'étire sur le continent africain. Elle sera ainsi observable en Europe, en Afrique et en Asie.
Au Royaume, ce phénomène d'occultation du soleil sera visible sous forme partielle. Car le Maroc ne se trouve pas dans la bande de centralité mais plutôt dans la zone du partiel. On peut l'observer sur tout le territoire national. Entre Casablanca et Rabat, on aura environ 63 % d'obscurité», affirme Sanaâ Tabit, vice-présidente du club d'astronomie de Casablanca Astro Club. L'éclipse solaire sera visible à partir de 7h 40mn du matin jusqu'à 10h 34mn selon le lieu d'observation. Des rassemblements auront lieu à l'Observatoire astronomique Ribat Al Fath, situé à Rabat pour contempler en direct ce beau spectacle.
À l'approche de cet événement, le ministère de la Santé rappelle dans un communiqué les mesures de protection pour éviter toute lésion oculaire. Les autorités sanitaires recommandent ainsi aux citoyens, enfants, adultes notamment les personnes qui souffrent de problèmes de vision ou qui ont subi des opérations de cataracte et qui désirent admirer l'éclipse de se munir de lunettes de protection spéciales destinées à cette fin. En aucun cas ce phénomène ne doit être observé à l'œil nu car il est susceptible de provoquer des lésions ophtalmologiques graves, notamment des lésions cornéennes à type de kératite. « L'observation d'un tel événement nécessite impérativement de se protéger les yeux afin d'éviter toute lésion oculaire», indique Abdelouahed Amraoui, chef de service d'ophtalmologie au Centre Hospitalier Ibn Rochd de Casablanca. Et d'ajouter : «Le rayonnement solaire émet des ultras-violets (UV). Ces derniers sont de trois natures : A, B et C. Chacune a une longueur d'onde. Les rayonnements C ont la plus petite longueur d'onde et sont ainsi les plus nocifs. Si la plupart de ces rayons sont arrêtés par la couche d'Ozone, certains arrivent à la franchir. Lorsque ces rayons pénètrent dans l'œil, organe très sensible, ils provoquent la destruction des cellules oculaires. ». Les brûlures rétiniennes liées aux effets directs du rayonnement solaire sur la rétine, sont indolores, mais les conséquences sont irrémédiables et peuvent conduire à la cécité totale.
« Tous les tissus oculaires peuvent être lésés par les UV. Les lésions de la rétine sont plus graves et peuvent être irréversibles. Il convient de noter que les rayons émis lors d'une éclipse partielle sont plus dangereux.», rappelle A.Amraoui. Par ailleurs, sont également à proscrire les verres fumés ou noircis à la flamme d'une bougie, les films radiologiques, les simples lunettes de soleil ou les instruments d'optique comme les jumelles, les téléobjectifs, les télescopes ou les appareils photos car ils n'empêchent pas la pénétration des UV. Le port des lunettes spéciales est donc impératif pour pouvoir admirer sans risque la beauté et la majestuausité de ce phénomène naturel. Il est possible de se les procurer chez les opticiens. Ces lunettes protectrices sont à la portée de tout le monde et ne coûtent que 15 dirhams. Bonne contemplation !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.