Une rentrée politique qui promet des remous, et le PJD toujours dans ses petits calculs    Les autorités publiques dénonce les contrevérités de « Human Rights Watch »    Premier League : Liverpool arrête Arsenal    El Guerrab interpelle l'AEFE sur les dysfonctionnements des écoles française    Un Marocain produit une machine de désinfection à ultraviolets    Combien coûte le test PCR dans le privé ?    Importation : les transitaires se plaignent des bureaux de contrôle    Chami présente ses recommandations pour une intégration régionale réussie du Maroc en Afrique    Real Madrid: Eden Hazard indisponible au moins 15 jours    HCP: le PIB recule au 2ème trimestre 2020    INWI : El Mountassir Billah remplace Nadia Fassi-Fehri à la présidence    Immobilier marocain : la formule gagnante pour conquérir des capitaux institutionnels internationaux    L'affaire Naïma. Les parents racontent toute l'histoire derrière l'abominable meurtre de leur fillette (reportage vidéo)    ONDE: Mobilisation générale contre les violeurs et les agresseurs d'enfants (vidéo)    Tanger : réouverture des salles de sport à partir de...    Marrakech : «Hikayat Shahrazad», l'art au service des nobles causes    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Communiqué du bureau politique du PPS    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    Le «nœud»    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    Technologie de stérilisation des matelas : SteriMat, une innovation signée dolidol    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Subventions accordées aux artistes: le coup de gueule de Latifa Raafat (VIDEO)    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une éclipse solaire bien visible
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 10 - 2005

Pour l'homme, voir une éclipse totale, ou même un annulaire depuis la Terre, reste un évènement exceptionnel. Si la météo le permet, toute personne se trouvant dans une zone de la Méditerranée allant de l'Espagne jusqu'en Libye pourra l'admirer ce lundi.
Sur une bande large d'environ 162 km, devenant plus importante à mesure que l'on se dirige vers le sud de la Méditerranée, le Soleil, la Lune et la Terre s'aligneront pour former une éclipse solaire bien visible en Afrique du Nord.
La Lune passera presque entièrement devant le Soleil, pendant quatre minutes, pour former un anneau de lumière.
Le premier contact aura lieu à 7 h 43, le maximum à 9 h 05, et le dernier contact à 10 h 39. Au maximum de l'éclipse, on verra un annulaire bien plus fin au Sud qu'au Nord. Ainsi, aux environs de 9h, au Maroc et en Algérie, le disque solaire sera masqué lors de la coïncidence de 80 à 95% par la Lune, selon la localisation. En effet, lors de l'alignement, la Lune sera trop éloignée de la Terre pour occulter entièrement le Soleil; l'éclipse ne sera donc pas totale mais annulaire ou partielle.
Une éclipse totale, vue de l'espace, correspond à l'alignement du soleil et de la Lune; un phénomène céleste fréquent, puisqu'il se produit environ deux fois par an. Lorsque la Lune s'intercale entre le soleil et la Terre, elle projette sur notre planète une ombre circulaire qui se déplace d'Ouest en Est. Seuls les observateurs situés dans les zones balayées par ce disque sombre, nommé la «bande de centralité», peuvent profiter d'une éclipse totale. Quant à ceux qui sont situés en périphérie de cette bande, ils ne voient qu'une éclipse partielle.
Pourquoi les éclipses solaires sont-elles rares?
La raison pour laquelle les éclipses de Soleil sont rares provient du fait qu'elles ne sont visibles que très localement sur la Terre. Une éclipse partielle de Soleil est observable sur une bande de quelques milliers de kilomètres, alors qu'une éclipse totale n'est visible que sur une bande de quelques dizaines de kilomètres. Une autre raison est liée aux orbites respectives du Soleil et de la Lune. S'il est exact que la Lune croise l'orbite du Soleil deux fois par mois, il faut aussi une certaine probabilité pour que le Soleil soit à ce moment exactement à cette place, du point de vue bien sûr de la localisation de l'observateur.
Un spectacle captivant mais attention aux yeux
Regarder une éclipse est fascinant, mais peut se révéler très dangereux. Il faut éviter d'observer l'éclipse à l'œil nu; il faut absolument le faire avec un filtre adapté. En effet, même caché, le disque solaire peut facilement causer des lésions irréversibles à la rétine, qui peuvent conduire à une altération définitive de la vue. Un phénomène plus dangereux qu'il est insensible sur le coup.
L'observation d'un tel événement nécessite impérativement de se protéger les yeux afin d'éviter toute lésion oculaire. Des lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumière normale sont donc préconisées. En aucun cas, le Soleil ne doit être observé avec des instruments d'optique, comme la lunette astronomique, les jumelles ou un appareil photographique. Les risques d'accidents ophtalmiques sont réels et notamment aux heures les plus proches du midi solaire, période à laquelle les rayonnements visibles de courte longueur d'onde du Soleil et les ultraviolets sont les moins absorbés par l'atmosphère.
• Mohamed Sihaddou
Ingénieur en Télédétection
Toulouse-France
Quelques repères astrophysiques
• Le diamètre équatorial de la terre est de 12.756 km et polaire de12.713 km.
• Le diamètre de la lune est de 3.476 km à 3744 km.
• Le diamètre du soleil est de 1.392.530 km à 1,4 million de km.
• La distance entre la terre et le soleil est de 149,6 millions de km.
• La distance entre la Terre et la Lune lors de l'éclipse sera de 392.700 km.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.