Drame migratoire : Accusé par l'Algérie et le Polisario, le Maroc communique avec des ambassades africaines    À Manama, Nasser Bourita prend part à un remake de la réunion tenue dans le désert du Néguev    Affaire Jacques Bouthier, affaire Toufik Bouachrine : Aïcha Guellaa, présidente de l'AMDV, s'épanche franchement    TPME: Plus de 2.500 projets appuyés par Maroc PME en 2021    African Lion : les militaires américains dancent au rythme du Jazz à Agadir    Botola Pro : Le RCOZ s'impose face à la RSB    Barça : Ilias Akhomach fera la pré-saison avec le groupe de Xavi    Les autorités engagent la procédure d'évacuation forcée d'un appartement occupé illégalement par Mohamed Ziane    Des milliers de personnes contre l'Otan à Madrid, ville hôte de son prochain sommet    Le pôle DGSN/DGST poursuit le démantèlement des réseaux criminels de l'émigration, arrête 57 subsahariens et reçoit l'hommage officiel de Pedro Sanchez    Promulgation de la charte révisée: vers une levée de l'embargo contre le Mali    Bac: 573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude et autres affaires (DGSN)    Une tentative de passage en force qui a coûté la vie à 23 Subsahariens    Un militant politique et des droits humains attaché à ses valeurs et idéaux    L'Opinion : Selon nos voisins de l'Est, tout Marocain est un espion !    Exploration spatiale : A cause d'un problème de logiciel, la Nasa reporte le lancement de la mission Psyche    Maroc. Le canadien Tenaz Energy Corp s'offre la junior britannique SDX Energy    La situation épidémiologique au 26 juin 2022    Covid-19 au Maroc : 2 117 nouvelles infections et 3 morts ce dimanche    Diaspo #245 : Mahmoud Chouki, un Marocain amoureux de la musique et de la Nouvelle-Orléans    Hôtellerie. Les filiales marocaines du groupe Fram bientôt en liquidation    Le Roi Mohammed VI félicite le président de Madagascar à l'occasion de la fête nationale de son pays    Economie marocaine : l'essentiel de la note de conjoncture du DEPF    Cinquante-neuf migrants d'origine africaine interpellés entre Tétouan et Fnideq    Juventus Academy Maroc et Ariston Maroc lance «Action Foot»    Botola Pro D1 : La 29e journée se joue dans sa totalité mercredi prochain    Bourita: «la coopération entre le Maroc et les Nations Unies est forte»    La commission nationale préparatoire tient sa première réunion    Une délégation de députés marocains à Johannesburg pour prendre part aux travaux du Parlement panafricain    OMS: la variole du singe n'est pas actuellement une urgence sanitaire mondiale    Sidi Kacem / Zegota : Les valeurs de la bonne éducation au centre d'un colloque    Quand Rabat vibre aux rythmes de Gnaoua et Musiques du monde    La grogne des festivals de cinéma!    L'IRCAM célèbre le 18è anniversaire de l'homologation ISO    Début du sommet du G7 en Bavière – « plan Marshall » pour l'Ukraine    Températures prévues pour le lundi 27 juin 2022    Futsal: La sélection marocaine progresse au 10ème rang mondial    Cartier Saada : un déficit de 25,5 MDH    Le Maroc et le FMI négocient une nouvelle ligne de liquidité    Transition énergétique : Le Maroc, fournisseur majeur d'hydrogène vert d'ici 3 ans    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    Photographie : L'abstraction vue par Abdelkader Badou    Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



DGSN: 66 ans de sacrifices et d'engagement renouvelé au service du citoyen et de la patrie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 05 - 2022

La famille de la Sûreté nationale célèbre, ce lundi, le 66ème anniversaire de sa création, une occasion pour rendre hommage aux éléments de ce corps qui ne cessent de faire preuve, au quotidien, d'un sens élevé d'engagement et d'un esprit de sacrifice au service de la patrie et des citoyens. Depuis sa création, cette institution sécuritaire a toujours été au rendez-vous, en faisant sienne une stratégie d'action proactive visant à faire face au crime sous toutes ses formes et en agissant avec diligence et efficacité afin de neutraliser les criminels à travers un déploiement efficace sur le terrain et une vigilance à toute épreuve.
A cet effet, la DGSN a constamment œuvré à moderniser les différentes structures de police, à offrir le soutien logistique et technique à toutes ses unités et à investir dans le capital humain. Les membres de la famille de la Sûreté nationale, qui agissent pour la défense des valeurs sacrées de la nation et la protection des citoyens, ont de tout temps su prémunir l'image immaculée de cette institution stratégique, dépositaire de la préservation de la paix, de l'ordre public et de la sécurité des biens et des citoyens. Au fil des temps et, naturellement, des épreuves, les éléments de la DGSN ont toujours fait montre de professionnalisme, de bravoure et de sens élevé du devoir, au service des intérêts suprêmes de la Patrie.
La célébration du 66ème anniversaire intervient dans un contexte d'assouplissement des mesures de prévention prises par les autorités sanitaires du Royaume. Durant cette période de lutte contre la pandémie de covid-19, la Direction générale a mobilisé tous ses moyens logistiques et toutes ses ressources humaines pour préserver la santé et la sécurité des citoyens, contribuant ainsi à faire aboutir les efforts publics déployés pour gérer cette crise inédite et en atténuer les incidences. Dans ce cadre, la DGSN avait mis au point des plans d'action intégrés durant l'état d'urgence, notamment en matière d'application des mesures de confinement, de lutte contre la criminalité, de préservation de la sûreté publique, de renforcement du sentiment de sécurité et de lutte contre les fake news. Ces mesures ont joué un rôle crucial et apporté une contribution efficace à l'aboutissement des efforts collectifs visant à surmonter la crise pandémique et à atténuer ses effets, et ce aux côtés de l'ensemble des intervenants en première ligne sur le front de la lutte anti-covid.
A cet égard, et pour assurer une meilleure interaction avec les citoyens, la DGSN avait lancé une plateforme électronique « covid.dgsn.gov.ma« , conçue comme un canal de communication avec les citoyens à propos des attitudes constituant une violation des dispositions de l'état d'urgence sanitaire. Partant de la même logique, la DGSN a veillé à consolider sa présence sur les plateformes et réseaux sociaux, notamment Twitter et Facebook. Parallèlement à son rôle crucial pendant la crise sanitaire, la DGSN s'est engagée dans le lancement de plusieurs chantiers sécuritaires structurés, la formation du capital humain, l'inauguration des nouveaux sièges du Laboratoire national de la police scientifique et technique, de la Brigade nationale de la police judiciaire, outre l'inauguration du Club équestre de la DGSN. Ces dernières années, la DGSN a porté un intérêt marqué aux chantiers de qualification des ressources humaines. Il s'agit d'une réforme profonde et globale qui s'est étendue à tous les parcours professionnels des éléments de sûreté, sans négliger le processus de la consolidation de la bonne gouvernance relativement aux différents mécanismes de travail techniques et logistiques des ressources humaines, renforcées par une forte présence des femmes qui font preuve de capacités avérées et de hautes compétences.
En ce qui concerne le nouveau laboratoire national de la police scientifique et technique, édifié sur une superficie d'environ 8600 m2, il est composé de six étages, d'un sous-sol et de cinq plateformes techniques équipées pour accueillir le service de la biologie légale, le service de chimie, le service des drogues et de toxicologie, le service des preuves pénales, le service dédié à l'empreinte héréditaire, le service administratif et de gestion des affaires des fonctionnaires, les filières de la logistique, des saisies et preuves, de l'évaluation de la qualité et la sécurité et de la sécurité des systèmes d'information. La DGSN a également procédé à l'équipement de la division chargée de l'ADN ou l'empreinte héréditaire par des mécanismes très développés et minutieux, les premiers de leur genre à l'échelle africaine en matière d'extraction de l'ADN. Ce laboratoire a été doté d'un mécanisme nouvelle génération pour effectuer des expertises génétiques permettant de traiter 20.000 unités d'ADN en une puce pour identifier l'appartenance géographique des personnes poursuivies dans des affaires pénales, outre l'identification des victimes des catastrophes naturelles de différents types. Quant au nouveau siège de la Brigade nationale de la police judiciaire, édifié sur près de 16000 m2, il est composé de 8 étages dont deux sous-sols et a été équipé pour abriter les bureaux spécialisés de la BNPJ dans les domaines de lutte contre le crime terroriste, l'extrémisme violent, le crime transfrontalier, le trafic de drogues et de psychotropes, l'immigration illégale, le crime économique et financière, le blanchiment d'argent et les crimes liés aux nouvelles technologies. La DGSN aspire, à travers cette nouvelle dépendance, à asseoir un espace de travail intégré au profit des officiers de la police judiciaire pour, entre autres buts, exécuter les commissions rogatoires et développer les mécanismes de coopération internationale en matière sécuritaire, en plus d'optimiser la performance en matière des enquêtes et investigations liées aux grands crimes menaçant la sécurité du Maroc et des Marocains. S'agissant du club équestre de la DGSN, il s'étale sur une superficie de près de dix hectares et offre des formations policières dans les domaines de cavalerie, de distraction et de compétition en équitation. Cette structure abrite une unité de formation offrant des formations spécialisées et continues au profit des éléments des brigades de cavalerie. Elle est dotée d'équipements et de dépendances pensés selon des techniques modernes en matière de formation théorique et appliquée, notamment en ce qui concerne l'élevage des chevaux et leur dressage pour mener à bien différentes missions à caractère sécuritaire. Ainsi, en inaugurant ces projets sécuritaires d'envergure, la DGSN vise à hisser le système policier pour qu'il réponde aux aspirations des citoyens et pour relever les défis dictés par le crime dans sa dimension transfrontalière, le but majeur étant de préserver la sécurité et l'ordre publics, de garantir les droits et les libertés des citoyens et de cimenter davantage la stature du Maroc aux niveaux régional et international aux plans de la stabilité et de la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.