Bruxelles: Ryad Mezzour expose les ambitions du Royaume    L'Espagne dénonce la violation par l'Algérie de l'accord d'association et de voisinage    Les évènements regrettables de Nador sont indissociables des causes profondes de la migration    Dislog Group signe un nouveau contrat avec Mars Wrigley    Le torchon brûle de nouveau entre Ankara et Athènes    Nasa: l'eau aurait coulé sur Mars durant 1,3 milliard d'années !    Au-delà du concept obsolète de l'espace    Un héritage ancestral de grande richesse    Peut-on inventer une histoire vraie ?    La Clinique Européenne de Casablanca ouvre ses portes    Jeune Afrique : « Algérie-Tunisie, l'autre frontière fermée du Maghreb »    Fouilles journalistiques, du magazine mural au mur de Facebook », nouvel ouvrage du journaliste écrivain Jamal El Mouhafid    CAF Awards 2022: forte présence du Maroc dans la liste des nominés    Adoption d'un projet de décret relatif à la création de la zone d'accélération industrielle de Ain Johra    Bourse de Casablanca: Clôture en baisse    José Manuel Albares : Les causes « du drame de la migration irrégulière », c'est la faim    L'Exécutif cherche à réformer le cadre légal des résidences immobilières de promotion touristique    OTAN : Les Etats-Unis redéployent leurs forces en Europe    Israël: Fin de la coalition gouvernementale, Yair Lapid devient PM intérimaire    Lancement d'un appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation du Théâtre Cervantes de Tanger    Ceuta : La justice conclut que le rapatriement des mineurs marocains a violé leurs droits    OTAN : Le Sommet de Madrid a pris des « décisions transformatrices »    Medias Africains : ''Sport News Africa'' place le Wydad sur le toit de l'Afrique    CAF Awards : Les Lions de l'Atlas nominés dans la catégorie "Joueur de l'année"    Najat Rochdi nommée Envoyée spéciale adjointe pour la Syrie    Les Arts et cultures attachés à l'Islam au cœur d'une grande exposition à Paris    Attentats du 13 novembre en France : Salah Abdeslam condamné à la perpétuité incompressible    Migration irrégulière : Des eurodéputés appellent l'UE à appuyer le Maroc    Températures prévues pour le vendredi 1er juillet 2022    Aid Al-Adha: les paniers de repas autorisés, sous conditions, dans les prisons    CWTS Leiden 2022 : L'UM5 de Rabat, seule université marocaine à figurer dans le classement    (Vidéo) MD Talks-Régionalisation: Une vision de demain ancrée dans le passé    (Vidéo) MD Talks-Régionalisation: Quel rôle des Cours régionales des Comptes ?    Hooliganisme à Oujda : La préfecture de police dément tout décès parmi les supporters    Interview avec Hassan Fekkak : « Nous ne déplorons aucun cas d'intoxication aux JM d'Oran »    CAF : Le Maroc fait partie des 10 nominés au titre de la meilleure équipe nationale africaine de l'année    Trois nageurs marocains traversent le Détroit de Gibraltar à la nage en relais    Festival «Jazzablanca» : C'est parti pour la 15ème édition    Festival de cinéma «Les Téranga» de Dakar: Le Maroc invité d'honneur    37 millions DH pour un hub des métiers de l'automobile à Casablanca    JM Oran 2022 : Pour suivre le match Espagne – Maroc    Pourquoi la Turquie attire plus de touristes que le Maroc ? (VIDEO)    Le Maroc accumule 14 ans de retard en matière de droits des femmes    Kia Maroc. Retour remarqué du nouveau Carens    IPPIEM : hausse de 1% au cours du mois de mai (HCP)    Forsa : la SMIT dément les fausses informations concernant 2 appels d'offres    Casablanca: trois morts dans l'effondrement du fronton d'un café    African Lion 2022 : les tirs d'armes retentissent à Cap Draa lors des exercices interarmées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



A la veille des élections législatives françaises : Naïma M'Faddel, une dame de fer qui milite pour les extra-européens de l'Hexagone
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 05 - 2022

Comment expliquer que des enfants en famille qui doivent être dans leurs écoles françaises puissent payer des prix aussi exorbitants ! Quand je vois, pour la maternelle 39.000 DH, et 20.000 DH pour l'inscription, ce n'est pas normal».
Elle est franche et spontanée à la fois. Quand il s'agit de s'exprimer sur les questions qui lui tiennent à cœur, elle pèse bien ses mots tout comme elle ne les mâche pas. Et elles sont nombreuses. La politicienne Naïma M'Faddel, venue au Maroc dans le cadre des élections législatives de la 9ème circonscription des Français de l'étranger, qui se tiendront les 12 et 19 juin, les étale sans détour.
Egalement candidate du parti Les Républicains pour représenter les Français expatriés au Maghreb et en Afrique de l'Ouest, elle établit, dans ce sens, des rapports entre son éminente expérience, son vécu et son programme. Mme M'Faddel, née au Maroc, ayant migré à un très jeune âge en France pour s'y installer dans un village en 1968 et fait toute sa scolarité dans l'Hexagone, est sociologue de formation, d'où son attachement aux questions sociales. «Pendant une quarantaine d'années, j'ai travaillé notamment sur le dispositif politique de la ville dans différents quartiers comme Trappes, Dreux, Mantes-la-Jolie où la principale expérience pendant dix ans a eu lieu sur la rénovation urbaine, notamment la réussite scolaire. C'était un bonheur pour moi», révèle-t-elle. Dans ce sens, elle précise avoir mis en place un dispositif et une association financés par ses soins. «J'ai permis à des jeunes d'intégrer de prestigieux lycées militaires», détaille la candidate qui estime que la réussite scolaire et l'égalité des chances consistent aussi à donner des moyens. «Nous avons permis à ces élèves de passer des concours», détaille cette dame de fer qui a également intégré le cabinet de la politique Valérie Pécresse où elle était chargée des secteurs sociaux.
Après quoi, la Marocaine était déléguée dans les Yvelines pendant dix ans avant de rejoindre le cabinet de la présidente de la région Île-de-France en tant que conseillère chargée des associations. Mme M'Faddel a, en outre, travaillé en tant qu'adjointe du maire de Dreux. Elle y était chargée d'action sociale et de santé pendant son dernier mandat. «J'ai eu envie de m'investir sur cette circonscription parce que j'y ai aussi des liens familiaux», enchaîne-t-elle en rappelant avoir travaillé beaucoup sur Bordeaux du temps d'Alain Juppé, notamment sur la question de la diaspora africaine et les liens de l'Afrique avec l'Europe. Et ce n'est pas tout. «Depuis janvier, je rencontre les Français de la 9ème», avance-t-elle à propos de cette circonscription. Par la même occasion elle précise bien connaître les politiques publiques. «Quand je vois une problématique je pense à la solution pour y répondre», révèle cette mère de trois garçons et d'une fille. A propos de ses rencontres, elle indique que les mots qui reviennent souvent sont les délaissés, les discriminés et les abandonnés. «La question de scolarité est clairement une discrimination. L'accès est un principe constitutionnel fondamental. Il est gratuit pour tous», explicite-t-elle. Dans ce sens, elle donne l'exemple des Français de l'étranger en situation d'expatriation qui, dans des écoles en gestion directe, paient des prix exorbitants et qui sont inadmissibles.
«On s'est rendu compte petit à petit qu'il y a une chose qui s'est de plus en plus mise en place. Ils payaient cher. Comment expliquer que des enfants en famille qui doivent être dans leurs écoles françaises puissent payer des prix aussi exorbitants ! Quand je vois, pour la maternelle 39.000 DH, et 20.000 DH pour l'inscription, ce n'est pas normal», détaille-t-elle en dénonçant cette inégalité des traitements des citoyens et cette injustice.
De plus, elle soulève la question de la résidence. «Un appartement dans le pays d'origine est considéré comme une résidence secondaire. C'est inadmissible», illustre-t-elle. Aussi, elle remonte à 2012, année lors de laquelle la France a été condamnée par la Cour européenne pour la contribution sur le patrimoine, une fiscalité injuste. «Hollande a décidé de la supprimer pour les Français habitant en Europe mais pas pour les extra-européens.
En 2019, Macron pouvait y revenir, mais il ne l'a pas fait», ajoute l'intervenante qui relève aussi la question de la santé. A ce propos, elle cite le fameux délai de carence qui est, pour elle, «inadmissible aussi parce qu'il faut qu'un Français puisse être soigné en France». Une autre question lui tient à cœur. Celle de la relation à la francophonie. «On était un pays qui rayonnait par rapport à cette francophonie, les Français de l'étranger ou ceux qui sont en Afrique étaient heureux de cette francophonie tout comme des auteurs. Hélas, depuis dix ans, les budgets n'ont eu de cesse de baisser à moins de 8% de dépenses. On avait le sentiment que les gouvernements Hollande et Macron n'avaient pas ce souci de lien avec l'Afrique. Un lien affectif et très important entre ce continent et l'Hexagone. C'est dommage, on n'a plus la capacité de cette politique d'antan», regrette-t-elle en renouant avec la cause sociale qui lui est si chère.
A cet égard, elle s'exprime sur les personnes qui ont des difficultés à joindre les deux bouts. C'est pourquoi elle met l'accent sur «la solidarité» dans son programme. «Aujourd'hui il y a beaucoup de personnes qui ont vieilli et se retrouvent isolées, il n'y a personne pour s'occuper d'elles et elles ne savent pas accéder au dispositif de notre pays où on a la possibilité de faire des passerelles pour que les Français de l'étranger puissent en bénéficier.
On a des dispositifs dans notre pays, pourquoi les Français de l'étranger n'en bénéficieraient pas», martèle-t-elle en qualifiant par la même occasion le service civique d'expérience formidable. L'oratrice ressort de surcroît la question de la coopération décentralisée. «J'ai envie de travailler par exemple avec les consulats pour permettre des portes d'entrée en vue d'organiser des actions de solidarité pour nos compatriotes qui ne sont pas français et qui sont dans notre pays de résidence. Je voudrais dans le cadre de mon mandat pouvoir permettre d'améliorer cet accès aux budgets de coopération décentralisée», se projette-t-elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.