Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Le Cameroun est prêt    Ahdad et Ounajem poussés vers la porte de sortie par le Zamalek    Finale Coupe Mohammed VI des clubs champions : Fin février/début mars 2021    CHAN/ Cameroun2021 : Le président de la FRMF en duel avec le président de la Fédération algérienne !    Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l'impasse »    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Les barrages remplis à 44,4% au 14 janvier    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Marché obligataire: AGR anticipe la baisse des taux primaires au T1-2021    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Martin Scorsese, le parrain des films de gangsters    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Énergie : MDP : l'ONE au courant trois fois
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 05 - 2006

Un troisième projet marocain vient d'être enregistré auprès du comité exécutif du MDP (Mécanisme de développement propre). Il s'agit du projet relatif aux kits photovoltaïques destinés à l'électrification rurale décentralisée de l'ONE.
L'Office national de l'électricité (ONE) a enregistré, le 27 avril 2006, son deuxième projet MDP, organisme relevant de l'UNFCC (United Nations Framework on Climat Change). Le projet se rapporte à la mise en place de 105.000 kits photovoltaïques individuels destinés à l'électrification rurale décentralisée entrant dans le cadre du PERG (Programme d'électrification rurale globale qui se trouve être le cheval de bataille de l'Office). La valeur environnementale du projet est importante dans la mesure où il permet d'éviter l'émission dans l'atmosphère de 38.600 tonnes de CO2 par an. Mécanisme volontaire initié par l'Organisation des Nations unies en marge du protocole de Kyoto, le MDP permet aux pays en voie de développement d'accéder à des capitaux, de savoir et de technologies nouvelles, tout en restant conformes à leurs stratégies de développement durable.
D'un autre côté, il aide les pays développés à atteindre leurs objectifs de réduction des émissions en gaz à effet de serre pris dans le cadre du protocole de Kyoto. Le Maroc dispose ainsi de trois projets. En plus de celui relatif aux kits photovoltaïques, l'ONE dispose d'un second projet enregistré auprès du comité exécutif du MDP. Il s'agit du parc éolien d'Essaouira dont l'entrée en service permet d'éviter l'émission de 156 026 CO2 par an. Le troisième projet marocain est à mettre à l'actif du cimentier Lafarge qui a doté son unité industrielle de Tétouan d'un parc éolien permettant une économie de quelque 28.651 CO2 par an. Deux projets demeurent en cours de validation par le comité exécutif du MDP. Il s'agit du système HRS d'efficacité énergétique de l'Office chérifien des phosphates avec une économie de l'ordre de 84.800 CO2/an et la station de dessalement de l'ONEP à Tan-Tan (17.260 CO2/an).
Principe de base du MDP
Le principe de base du mécanisme pour un développement propre CCNUCC protocole de Kyoto (MDP) est le suivant : des pays développés investissent dans des pays en développement, dans des projets qui contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les pays en développement peuvent aussi réaliser de tels projets de manière autonome. Ce type de projets se traduit par la modernisation d'un secteur donné du pays en développement, mais aussi par une contribution positive à la protection du climat mondial. Le pays investisseur peut porter au crédit de ses engagements les réductions d'émission réalisées au travers de son investissement dans le pays en développement. Le pays en développement peut vendre à des pays développés les crédits d'émissions obtenus sous forme d'unités de réduction d'émissions.
• Source : www.mdpmaroc.com http://www.mdpmaroc.com


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.