Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu'à samedi à 18h00    Nasr Mégri chante « Corona »    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : Chakib Alj alerte les banques sur la situation financière des entreprises    Coronavirus/Casablanca: une vidéo filmée à bord du tram indigne la Toile    Différend entre la CGEM et le GPBM    Covid-19 : Le RNI pleinement engagé    Covid-19: Le ministère de l'Equipement adopte des mesures pour assurer la continuité du service public    Etat d'urgence sanitaire: la mise en garde du Ministère public    Confinement : les femmes victimes de violences peuvent donner l'alerte via la plateforme "Kolonamaak"    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Situation épidémiologique au Maroc : la répartition par région des 358 cas confirmés    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    La médecine militaire à la rescousse    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Abdelhak Nouri se réveille après 2 ans et 9 mois passés dans le coma    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rentrée littéraire : 40 livres prévus
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 08 - 2006

La rentrée littéraire est prévue pour octobre 2006. Une quarantaine de titres d'auteurs marocains sont attendus.
Les éditeurs marocains ont un mois pour préparer leur rentrée littéraire. Une rentrée qui, contrairement à celle de la France, commence à partir d'octobre. C'est-à-dire une fois que les libraires écoulent leurs stocks de livres scolaires.
Les directeurs de maisons d'édition sont unanimes à déclarer que la rentrée scolaire focalise tous leurs efforts durant le mois de septembre. «C'est à cause de la rentrée scolaire que nous évitons de mettre nos nouvelles parutions en librairie durant le mois de septembre», explique Leïla Chaouni, directrice de la maison d'édition « Le Fennec ». Son avis est partagé par le patron d'Eddif. Selon Abdelkader Retnani, «La rentrée littéraire au Maroc ne commence qu'une fois la rentrée scolaire achevée.
Ce n'est donc qu'à partir d'octobre qu'il y aura de nouvelles parutions». Ce retard rallonge le délai des éditeurs. Ils ont plus de temps pour organiser la sortie de leurs nouvelles parutions. Les quelques maisons d'édition existantes, une dizaine, ont déjà sélectionné les ouvrages qu'ils mettront sur les rayons des différentes librairies du Maroc. Pour certaines d'entre elles, la mise en place commence dès la première semaine d'octobre et pour d'autres, elle se fera vers la fin du même mois.
Chez Eddif, ce sont les romans historiques qui se tailleront la part du lion avec la sortie, entres autres, du roman «Le jardin andalou» d'Ahmed Tazi et «Si Mogador m'était contée» de Hamza Othmani.
Cette même maison d'édition prépare la sortie d'un ouvrage pour jeunes d'Assia Mseffer intitulé «Civisme et éveil des jeunes».
Dans la catégorie Beaux livres, les lecteurs pourront retrouver «Le cèdre de l'Atlas» édité par «la Croisée des chemins» et préfacé par SAR la Princesse Lalla Hasna et le Prince Laurent de Belgique. «Cet ouvrage est réalisé par un groupe d'ingénieurs de l'Institut agronomique de Rabat», précise son éditeur Abdelkader Retnani.
Chez Tarek Editions, la nouveauté, c'est «Le grand frère des banlieues» qui raconte, selon Marie Louise Belarbi, directrice de TE et de la maison «Afrique Orient», «l'histoire du champion du monde de full-contact Abel El Quandili telle que narrée par Hafid Hamdani».
El Quandili qui réside en France viendra au Maroc en octobre pour fêter son cinquantième anniversaire, une date qui coïncidera avec la sortie de son livre. Côté récits politiques, Tarek Editions va publier le livre «Sortir de prison, une autre alternative à la prison» du journaliste tunisien Ahmed Othmani décédé récemment.
D'autres ouvrages seront réédités. C'est le cas du récit « A l'ombre de Lalla Chafia» de Driss Bouissef publié en arabe par Tarek Editions. Suite au succès de la version originale, cette maison d'édition a décidé de le faire traduire en Français.
«Cet ouvrage s'est bien vendu, et les lecteurs en redemandent, ce qui nous a encouragés à le rééditer», indique Mme Belarbi. Se trouve également dans le même cas le roman «le Rouge du tarbouche» de Abdellah Taïa.
A noter enfin que la maison d'édition Marsam, portée le plus souvent sur les ouvrages pour enfants, prévoit la sortie des livres «Les portes du succès » de Abdelkrim Reddadi, «Dalal, mon amour» de Jean-Pierre Koeffel et «Les conspirateurs sont parmi nous» de Touria Ouerehri.
En tout, le nombre des nouvelles parutions des auteurs marocains ne dépassera pas la quarantaine de titres. Rien à voir donc avec les 683 ouvrages prévus pour la rentrée littéraire en France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.