Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hicham Bahloul, le vrai dans la sincérité
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 03 - 2008

Hicham, un petit raisin sec, à ne croquer s'il vous plaît, que sur les planches ou les grands écrans ! Un regard vert noisette d'où émerge un cocktail de fluidité, de sincérité et de spontanéité extrême qui rappelle l'enfance nue.
Nul n'est besoin d'avoir lu Freud ou d'avoir souffert sur un divan pour comprendre les métaphores de cet artiste pleinement vrai. Rares sont ceux qui savent que Hicham, le comédien et l'acteur est ex-champion du Maroc en lutte romaine et ex-champion du Maroc en sambo, amateur en équitation, natation et football …
Enfant, il adorait interpréter à l'école les chansons de Marcel Khalifa. Il effleura la scène, précisément, en 1992, l'année du Bac à El Jadida où il décrocha un rôle dans une pièce retenue pour le premier Festival scolaire du théâtre à Taza : «J'étais heureux de recevoir le prix du meilleur comédien».
Si un jour vous l'invitiez, préparez-lui un bon tagine de poissons ou un régal de couscous purement marocain, il en raffole. Après son Bac, en vrai passionné de l'art de la scène, il voulait être comédien. Il décida alors de passer le concours de l'ISADAC ; «que l'on m'a fait rater. C'est un échec que je n'ai jamais réussi à gober. J'avais pourtant réussi tous mes examens. C'est alors que j'ai décidé de pénétrer l'univers du théâtre par mes propres compétences», se remémore Hicham Bahloul.
En 1993, il décide de s'inscrire, à la Faculté de Droit à Casablanca. Il en sort avec une Licence en 2000. S'entame alors une carrière de comédien au sein du théâtre amateur avec l'Association «Fawanis» : «Il m'arrivait aussi de tourner dans des productions étrangères, italiennes, françaises... Mes études, ainsi que le théâtre, la télé et le cinéma, je les fais par passion, mais aussi par conviction. J'ai réussi à convaincre ma famille que jamais la pratique du théâtre ou du cinéma n'a été et ne sera un obstacle pour réussir des études. C'est vrai que pour avoir ma Licence, il m'a fallu... sept ans, au lieu de quatre!».
Pour toucher son public, le pousser à croire en lui, en tant que personne et en tant que personnage, Hicham a toujours été conscient qu'il faut être sincère avec soi-même, servir, intelligemment son rôle, ne pas forcer ou exagérer son jeu et ne jamais chercher à épater le spectateur. Son premier télé feuilleton : «Alf Dâira» où il incarne le personnage de l'avocat. «Je remercie beaucoup Si Abderrahmane Lemrabet, troisième élève arabe de Stanislavsky, qui m'a beaucoup appris».
Hicham compose et sculpte son parcours artistique et professionnel en décrochant des rôles dans de grandes productions internationales, mais surtout en étant présent au niveau de la production nationale aussi bien télévisuelle que cinématographique.
Méticuleux et minutieux dans le choix de ses rôles. Il adore subir la métamorphose d'un rôle à l'autre : «Figer un comédien ou un acteur dans un rôle constant et redondant, c'est le condamner à vivre dans une réclusion où nulle évolution, ne se pointe». Hicham est une sonate de rôles. Suivez son parcours professionnel et vous le verrez, tantôt roi Akhad dans «Iliya» (2007), une production américano-hollandaise, tantôt guide égyptien dans «Prisoners of the sun» production américaine. Grâce à la sincérité et la finesse de son interprétation, plusieurs réalisateurs nationaux lui ont confié le premier rôle. Dernier en date «Les cœurs brûlés» d'Ahmed El Maânouni, actuellement en compétition officielle à la 9-ème édition du Festival international du cinéma de Las Palmas et où Hicham excelle dans le rôle de Amin, un jeune architecte résidant à Paris et qui rentre précipitamment pour revoir son oncle mourant.
Un retour des plus tragiques qui le projette dans sa mémoire d'enfant battu, inhumainement maltraité et ravive en lui des souvenirs refoulés aux goût terriblement amer. L'occasion de voir l'ardeur, l'aura, la fureur, la justesse et surtout la sincérité avec lesquelles Hicham Bahloul interprète son personnage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.