Le HCP appelle à l'élaboration d'un modèle de développement adapté aux nouvelles évolutions nationales et internationales    SM le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Présidence de la CGEM: Alj et Tazi l'emportent avec une grande majorité    Vahid veut jouer contre les grandes sélections du continent Africain    Walid Regragui quitte le FUS pour rejoindre Al-Duhail    Délimitation des frontières maritimes du Maroc : Les textes passent au parlement, la presse ibérique panique    Le CESE présente son rapport sur le foncier au Maroc    Tanger Med : solutions dématérialisées pour l'export agroalimentaire    Système statistique national: Le sujet de la réforme enfin sur la table    Le coronavirus de Wuhan : Panique sur toute la ligne    Le PPS rend hommage au militant et à l'intellectuel engagé    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Le Groupe dresse son bilan 2019 : Renault Maroc performe à nouveau avec près de 400.000 véhicules produits    Procès en destitution de Trump: Mardi glacial au Capitole    Botola Pro D1 : Le Wydad de Casablanca nouveau leader    CAN-2020 de futsal : Objectif, conserver le titre    L'opposition russe en désarroi après la réforme éclair de Poutine    La Grèce sur le point d'être présidée pour la première fois par une femme    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    "Mon corps, ma liberté", un mouvement sur les pas de "El Violador eres tu!    Italie: Les «sardines» défient Salvini…    La Caravane «Maroc-Innov» fait escale à Chichaoua au profit des jeunes porteurs de projets    Taroudant : Un couple soupçonné d'agression sur sa fille    Sommet UK-Afrique : Le Maroc en force à Londres    Perspectives prometteuses pour l'économie nationale : La DEPF table sur un taux de croissance de 3,7% en 2020    Burkina Faso : 48 heures de deuil national après une nouvelle attaque terroriste    Retraites : la CGT a mis à l'arrêt la plus grande usine hydro-électrique de France    L'enfant terrible de la mode Jean-Paul Gaultier raccroche au sommet de la gloire    Lamia Tazi nommée PDG du laboratoire pharmaceutique Sothema    Edito : Nouvelle victoire    Classement Rekrute: Qui sont les 25 employeurs les plus attractifs?    Arrestation à Meknès d'une vagabonde pour enlèvement présumé d'un nourrisson    Le sommeil contrecarre le larcin planifié par un Marocain dans un complexe commercial en Italie    Le directeur sportif du FC Séville”Monchi”: Youssef En Nesyri a un énorme potentiel    Didier Six,l'entraîneur de la Guinée: C'est vrai que le plus gros morceau, c'est le Maroc    Session de formation sur l'arbitrage en sports collectifs    Les drones pourraient bientôt voler comme des oiseaux    Insolite : Le chat fugueur    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Vers un deuxième acte de l'affaire Tiazi    Jean-Paul Carteron : Dakhla sera la future Floride du Maroc    Venezuela: Pompeo annonce plus d'actions contre la "tyrannie" de Maduro    Colloque sur le financement de l'économie nationale à la Chambre des représentants    La Chambre des conseillers s'ouvre aux ONG    Le caftan marocain brille de mille feux à Paris    Le patrimoine amazigh à l'honneur à Imintanoute    Forum national des créations de l'enfant à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fête du Trône : SM le Roi décore des personnalités du monde de la politique et de la culture
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 31 - 07 - 2008

SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a présidé, mercredi au Palais royal de Fès, une réception durant laquelle le Souverain a accordé des Wissam du Trône à de grandes personnalités du monde politique, intellectuel et artistique.
Le Souverain a décoré hier plusieurs personnalités marocaines et étrangères et remis les premières cartes professionnelles à une pléaide d'artistes.
Le Souverain a, ainsi, décoré du Grand Cordon d'Al Arch l'ancien Premier ministre, Driss Jettou et du Wissam Al Arch de l'ordre de commandeur l'ex-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaïssa. Par la même occasion, SM le Roi a décoré du Wissam Alaouite le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn. Le Souverain a, d'autre part, procédé à la remise des cartes professionnelles à un gotha d'illustres artistes. Ainsi la journée du mercredi 30 juillet 2008 est une date qui restera gravée dans la mémoire des artistes marocains et notamment les 13 artistes ayant reçu, à l'occasion de la Fête du Trône, des mains de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Palais royal de Fès, la carte professionnelle de l'artiste s'inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du statut d'artiste. La liste des premiers bénéficiaires comprenait Malika Al Assimi, professeur universitaire, l'écrivain Tahar Ben Jelloun, les dramaturges, metteurs en scène, comédiens et acteurs Taieb Seddiki, Ahmed Taïeb Al Alaj, et Abdelkader Badaoui, le grand chanteur et compositeur Abdelouahab Doukkali, l'artiste peintre Farid Belkahia, Mohamed Miftah, Mohamed Darhem, Latifa Raâfat, Fatéma Tabaâmrant, Naïma Samih et Saïda Charaf. Sa Majesté le Roi a également décoré le grand artiste Marcel Khalifa.
Un second acquis pour les artistes marocains. Après la mutuelle nationale récemment créée et consacrée à la grande famille des artistes, la carte professionnelle fruit d'un long combat d'engagement et de solidarité vient de voir le jour. «La première tranche comprend quelque 338 cartes professionnelles. Il y aura d'autres tranches. Sachant que les dossiers déposés sont au nombre de 2500. La commission poursuit donc toujours son travail », déclare Hassan Nafali, conseiller de la ministre de la Culture. Rappelons que le projet de la carte professionnelle pour les artistes avait été déposé au temps de Mohamed Achâari, ancien ministre de la culture en 2007, avec un appel à candidatures. «Les artistes qui désiraient posséder une carte d'artistes devaient remplir un formulaire et préparer un dossier comportant une demande manuscrite, une photocopie de la carte nationale, des documents certifiant leurs expériences artistiques ainsi qu'un CV… », ajoute Hassan Nafali. Après la couverture maladie et son entrée en vigueur, c'est au tour de la carte professionnelle d'enregistrer une nouvelle reconnaissance envers la grande famille des artistes. Le décret d'application de la loi relative à la carte professionnelle a été adopté en Conseil des ministres le 19 octobre 2006. Depuis lors, la coalition marocaine des arts et de la culture a travaillé en étroite collaboration avec le ministère de la Culture sur les modalités d'attribution de cette carte. Il a été décidé à l'époque que les syndicats d'art allaient proposer des noms au ministère de la Culture pour la composition d'un comité de pilotage. Leur mission première est de sélectionner les vrais artistes. Pour Hassan Nafali, à l'époque, président de la coalition, la carte professionnelle pourra faire bénéficier son détenteur de certains droits. Cette réorganisation pourra en outre permettre aux syndicats de mieux défendre la profession, notamment en faisant pression sur les employeurs. «Nous pourrons par exemple nous rendre sur les lieux d'un tournage et vérifier si les artistes ont bel et bien signé un contrat, et dans le cas contraire, nous pouvons engager des poursuites judiciaires», a affirmé à ALM Hassan Nafali. Pour les artistes, la nouvelle carte professionnelle, tant attendue, constitue un pas en avant vers la réorganisation du métier d'artiste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.