La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    Le MDDH appelle à renforcer le contrôle du secteur privé    La demande sur les Bons de Trésor recule de 16,1% au premier semestre 2022    Finances publiques: la situation reste maîtrisée    Finances publiques: regain de forme des économies    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    فيروس كورونا :191 إصابة جديدة وحالة وفاة واحدة في 24 ساعة الأخيرة    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Yassine Labhiri rejoint finalement ...la RSB    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo : Nada Laâraj offre la 1ère médaille d'or au Maroc, Omaima El Bouchti en argent    Ligue des Champions de la CAF: Tirage au sort des tours préliminaires    Dr Mrabet : La fin d'une vague épidémique ne signifie pas la fin de l'épidémie    Covid-19/Maroc : Baisse du taux d'occupation des lits de REA à 0.9%    Chambre des Conseillers : la sécurité sanitaire est une priorité centrale de la souveraineté nationale    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Jidar-Rabat : La 7ème édition s'achève par un bilan de neuf nouvelles oeuvres d'envergure    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    La prochaine WAFCON de nouveau au Maroc    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    5èmes jeux de la Solidarité islamique : une forte participation marocaine pour faire briller le sport national    Air Canada: des vols annulés, la compagnie refuse d'indemniser les passagers    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Casablanca : Cinq ans de prison ferme pour une mère de famille qui a tué sa voisine    Un ex-enseignant se jette dans le vide et une femme se suicide par pendaison    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    La revue de presse du mardi 9 août    ONU : Le Groupe arabe salue les efforts soutenus du Roi en faveur de la cause palestinienne    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie : les candidats contre Bouteflika
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 01 - 2004

«Eviter une fraude massive et par là-même déjouer la victoire programmée du président-candidat». C'était l'objectif de la réunion lundi à Alger de onze personnalités politiques de divers horizons, dont plusieurs candidats potentiels à la présidentielle d'avril prochain en Algérie, qui ont décidé d'unir leurs efforts et de demander la démission du gouvernement.
Onze personnalités politiques algériennes, dont plusieurs candidats potentiels à l'élection présidentielle d'avril prochain, ont appelé lundi le gouvernement à démissionner pour garantir la régularité du scrutin. Parmi les signataires de l'appel, figurent cinq anciens chefs de gouvernement : Mouloud Hamrouche, Ahmed Benbitour, Ali Benflis, Réda Malek et Mokdad Sifi. Ont également pris part à la rencontre Saïd Sadi, président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Ahmed Taleb Ibrahimi, leader du mouvement non agréé Wafa, Ali Yahia Abdenour, président de la Ligue algérienne de la défense des droits de l'Homme (LADDH), Rachid Benyelles, général en retraite et candidat déclaré à la présidentielle, Cherif Belkacem, ancien ministre, et Ahmed Dane, représentant du parti islamiste MSP (ex-Hamas). Dans un communiqué commun, ces personnes accusent le gouvernement du président Abdelaziz Bouteflika - donné favori du scrutin - de manipuler la justice et de réprimer la presse et les partis politiques d'opposition, y compris le principal parti algérien, le Front de libération nationale (FLN).
«La nation algérienne vit une phase historique dangereuse», ajoute le communiqué, qui souligne que «l'Algérie doit désormais se doter d'un pouvoir légitime, issu d'une élection sincère, régulière et transparente». Plus précisément, les signataires de la déclaration, qui se déclarent « unis dans un cadre de concertation et d'action », réclament « le remplacement du gouvernement actuel par un cabinet intérimaire consensuel chargé de la préparation des élections et de la gestion des affaires courantes dont la composition sera arrêtée en concertation avec les forces politiques et sociales; l'installation d'une instance indépendante dotée de toutes les prérogatives pour instruire et contrôler l'Administration dans les phases de préparation, d'organisation et d'exploitation des résultats du scrutin; la protection des acteurs politiques et sociaux qui manifestent leur soutien aux différents candidats et les cadres qui refusent l'allégeance, contre les mesures de rétorsion qui les ont accablés jusque-là ».
Des partis et des candidats avaient déjà exhorté l'armée à garantir la régularité du scrutin. M. Bouteflika, qui devrait briguer un nouveau quinquennat, a été élu en 1999 avec le soutien de l'armée lors d'un scrutin boycotté par tous les autres candidats, qui disaient craindre des fraudes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.