Cour pénale internationale : enquête sur des crimes potentiels durant la guerre de Gaza de 2014    Promotion des droits reproductifs Le ministère de la santé et UNFPA s'unissent    Le variant sud-africain du virus impacte les matchs organisés par la CAF    Coupe du Trône: les FAR se qualifient pour les quarts et affronteront le Raja (VIDEO)    Futsal : Les Lions de l'Atlas face à l'épreuve argentine les 6 et 8 mars    Soufiane Rahimi, son parcours et ses aspirations    Vaccination: l'OMS félicite le Maroc (tweet)    Les marines marocaine et américaine mènent un exercice conjoint    Le 18 : un Riad culturel à Marrakech    A l'initiative du Maroc, l'ONU proclame le 10 mai Journée internationale de l'arganier    Programme Intelaka: La Banque Populaire sur le terrain pour rencontrer les porteurs de projets    Mercato: quel club choisira Erling Haaland ?    Maroc : 18 pays sur la liste noire    Covid-19 / Maroc : 594 nouveaux cas, 557 guérisons et 8 morts    Toyota Corolla Cross Roads : la famille s'agrandit    Incapable d'apaiser le Hirak, Tebboune s'en prend au Maroc !    Le crédit maintient sa tendance baissière    La TVA, principale composante qui influence le secteur informel    Fès-Meknès : 4,4 milliards de dhs pour atténuer les disparités territoriales    Approbation de projets de loi    Le taux de reproduction du Coronavirus se stabilise à 0,98    Les projets de mise en œuvre de la loi cadre relative au système d'éducation présentés à Rabat    Le PPS exhorte le gouvernement à protéger le pouvoir d'achat    Coupe du Trône : Le MAS au bout du suspense    L'Allemagne réagit à la décision du Maroc    Casablanca: nouvelles coupures d'eau prévues par la Lydec    Badiâa Bouya, référence avérée de l'art culinaire marocain au Rwanda    Musique: le refrain classique des fins de mois !    Signature de 12 contrats-objectifs et lancement du projet du géo-portail national des documents de l'urbanisme    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    «La création et l'art face à l'extrémisme et au discours de la haine»    Décès de la légende du reggae Bunny Wailer    Le Maroc, puissance diplomatique émergente, se dote d'une voix audible en Afrique    Plus de blanchiment d'argent ni de fuite de capitaux    Covid-19 : la stratégie de vaccination marocaine encensée par la BBC    Participation du Maroc à la 155ème session du Conseil de la Ligue arabe    Une plainte visant les attaques chimiques attribuées au régime syrien déposée à Paris    Johnson soutient une éventuelle candidature Royaume-Uni/ Irlande au Mondial 2030    Election à la présidence de la CAF : Le candidat ivoirien se révolte contre la FIFA !    Pays-Bas : explosion près d'un centre de dépistage Covid-19    L'Association d'amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis    15.754 audiences à distance et 300.000 affaires mises au rôle en 10 mois    Une ONG alerte sur l'ampleur de la répression en Algérie    Contribution financière du Maroc au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Concerts live et sessions digitales au menu de la nouvelle édition de Visa For Music    Spike Lee prépare une série documentaire pour le 20ème anniversaire des attentats du 11 septembre    Baie de Cocody: Les ouvrages maritimes achevés    Sahara marocain: des personnalités canadiennes lancent un appel à Joe Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La presse sous la contrainte
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 01 - 2002

La liberté de la presse est de plus en plus mise à mal. L'association, Reporters sans frontières, estime le métier de journaliste périlleux dans 90 pays.
Plusieurs organisations non gouvernementales, ONG, chargées de veiller à l'exercice libre et indépendant de l'information, s'inquiètent et sonnent l'alarme sur des lois qu'elles considèrent de plus en plus dures dans les démocraties.
C'est le bilan pour l'année 2001, rendu public mercredi 2 janvier par RSF qui met l'accent sur le nombre croissant de journalistes interpellés, 489, agressés et menacés, 716, le nombre de médias censurés, et donc sur les entraves à la liberté de la presse dans le monde.
L'International Federation of Journalists, IFJ, apelait déjà en octobre, la profession à réagir suite aux résultats effrayants de son enquête réalisée après les attentats du 11 septembre dans 20 pays. Par ailleurs, le Comité directeur sur les moyens de communication de masse du Conseil de l'Europe qui veille depuis 1949, au renforcement de la démocratie et des droits de l'homme, s'est lui aussi inquiété de ces entraves.
Le 26 novembre 2001, il était «profondément préoccupé par les assassinats de journalistes (…) ainsi que par les nombreuses formes de harcèlement physiques et psychologiques dont ils peuvent faire l'objet lorsqu'ils rendent compte des situations de conflits et de tensions». «Consterné», le Conseil a «exhorté tous les gouvernements à prendre toutes les mesures qui s'imposent pour empêcher ces violations» des libertés fondamentales et à «poursuivre ceux qui les ont commises». Même si la majorité des 189 pays siégeant aux Nations Unies reconnaît la nécessité d'une presse affranchie, le nombre des journalistes interpellés agressés ou menacés, a augmenté de 50 % par rapport à l'an 2000.
En date d'aujourd'hui, 110 journalistes, soit un nombre record, sont sous les verrous. Pour ce qui est du continent le plus meurtrier, c'est l'Asie qui vient en tête de liste avec 14 journalistes tués. Au Proche-Orient, dans les territoires palestiniens, le nombre est de 3. L'International Press Institute (IPI) y parle d'«année de tous les dangers pour la presse».
Sur le continent américain, 20 professionnels des médias ont été tués, notamment dans les attentats du World Trade Center à New York. En Colombie, 3 journalistes ont été assassinés. Pour avoir publié un article sur des exactions commises par les paramilitaires, Flavio Bedoya, de l'hebdomadaire Voz, a été tué le 27 avril 2001. En Europe, un journaliste, Martin O'Hagan, du Sunday World, a été tué le 28 septembre en Irlande du Nord, par un groupe militaire loyaliste. Idem au Pays basque espagnol. En Europe, toujours, 2 autres journalistes ont été tués au Kosovo et en Ukraine… Et la liste est longue.
Les attentats commis aux Etats-Unis le 11 septembre, et la riposte américaine, ont été particulièrement «néfastes pour la presse», selon RSF. Il y a d'abord eu les reporters de guerre tombés en Afghanistan, puis les nouvelles contraintes liées à la «lutte antiterroriste» imposées à la presse dans les démocraties. L'IFJ constate «la difficulté pour trouver un équilibre entre le désir de l'Etat de poursuivre le crime et l'obligation professionnelle du journaliste de protéger sa source».
Cette fédération mentionne l'inquiétude des professionnels face aux initiatives gouvernementales destinées à lutter contre le crime organisé alors que la législation française sur les photoreportages, notamment, serait l'une des plus contraignantes du monde occidental.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.