Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Campagne de la fraise à Huelva : l'avenir des ouvrières agricoles marocaines compromis
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 09 - 2009

Le journal espagnol «Publico» a indiqué, mardi 1er septembre, que les ouvrières agricoles marocaines ne seront pas embauchées pour la prochaine campagne agricole de la fraise à Huelva. L'Anapec affirme que rien n'est officiel.
La crise économique en Espagne touche fortement la main-d'œuvre marocaine. Le journal espagnol «Publico» a indiqué, mardi 1er septembre, que les ouvrières agricoles marocaines ne seront pas recrutées pour la prochaine campagne agricole de la fraise à Huelva. Face à une conjoncture économique défavorable, le journal précise que la priorité sera donnée aux Espagnols au chômage dans le secteur agricole et aux travailleurs en provenance des pays de l'Est.
«Pour la prochaine campagne, qui débutera en octobre prochain avec la plantation de 5.700 hectares de fraise et de framboise, les propriétaires et les autorités veulent que les 11.000 ouvriers nécessaires proviennent des pays de l'Est membres de l'Union européenne et, singulièrement, des chômeurs du secteur agricole de la province, dont le nombre atteint les 21.000 personnes en raison de la crise», affirme le journal. Contacté par ALM, Hafid Kamal, directeur général de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) affirme que «rien n'est officiel. Pour l'instant, nous n'avons rien reçu de la part des autorités espagnoles». Quant au nombre d'ouvrières agricoles marocaines concerné par cette opération, aucun chiffre n'a été avancé. «Il est encore prématuré pour se prononcer à ce sujet. Tout dépend des déficits en main-d'œuvre. L'année dernière, les ouvrières marocaines ont représenté 90% des contrats à l'origine», souligne M. Kamal.
Si une telle situation venait à se produire, M. Kamal reconnaît que cela serait un coup dur pour des milliers d'ouvrières agricoles marocaines qui avaient l'habitude de se rendre en Espagne pour subvenir aux besoins de leurs familles.
Par ailleurs, le journal espagnol précise qu'entre 2005 et 2008, pas moins de 28.000 ouvrières marocaines ont participé à la campagne de la fraise qui se divise en deux phases : celle de la plantation entre octobre et décembre et celle de la cueillette entre février et mai. Selon la même source, sur la base d'un accord en 2009, ces dernières percevaient 39,37 euros par jour soit huit fois plus que le salaire minimum agricole au Maroc, qui est d'environ 41 dirhams par jour.
Lundi, la déléguée de l'Emploi de la communauté autonome d'Andalousie à Huelva, Maria José Garcia Prats, a déclaré que les autorités voulaient embaucher au maximum les travailleurs locaux. Et pourtant, il a été fait appel aux ouvriers des pays de l'Est. La déléguée avait ainsi déclaré que 5.500 ouvriers espagnols et étrangers résidant en Espagne ont été recrutés par les propriétaires et les coopératives de fraise.
3 000 autres ouvriers proviendront des pays de l'Est membres de l'UE. Le reste, soit 2 500 ouvriers pour compléter les 11 000 ouvriers nécessaires à la campagne seront recrutés parmi les chômeurs locaux. Selon la même source, les contingents définitifs pour la campagne seront annoncé le 14 septembre.
Pour rappel, l'Anapec avait piloté l'année dernière, en collaboration avec le partenaire espagnol Aeneas de Cartaya, cette opération de placement de près de 12.000 ouvrières agricoles dans la province de Huelva en Espagne pour des contrats à durée déterminée. Bénéficiant d'un contrat de 3 mois, ces ouvrières ont pour tâche de ramasser les fraises dans les immenses champs dans la province de Huelva qui est connue pour être le deuxième producteur mondial de fraises après les Etats-Unis.
L'Anapec ambitionne de recruter pour l'Espagne 20.000 ouvrières agricoles par an d'ici 2010.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.