L'élevage avicole algérien affecté par la fragilité économique et les faiblesses technologiques    Contrôles pendant Ramadan: l'ONSSA se mobilise    Fusillade devant un hôpital à Paris: un mort et un blessé grave    Football / Ligue du Gharb : L'équipe «Al Achbal » remporte le tournoi des U12    Covid-19: Le Cameroun reçoit un don de 200.000 doses du vaccin Sinopharm    Mohamed Benchaâboun : « Il est nécessaire d'encourager la production de vaccins dans les pays en développement »    FRMF : Zakaria Aboub, seul rescapé de la restructuration de la DTN    Ligue des Champions : l'Afrique du nord en force en quarts de finale    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Coronavirus : les déclarations chinoises sur une faible efficacité des vaccins sont un «malentendu»    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    Football : mort d'un joueur après s'être effondré lors d'un match de championnat amateur    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour lundi 12 avril    MM. Bourita et Le Drian réaffirment l'excellence des relations bilatérales    La Chine approvisionnera le Maroc de 10 millions de doses de vaccins courant avril et mai    DMG : de fortes averses orageuses et rafales de vent attendues mercredi et jeudi    Les clés de la solidarité pour ouvrir les portes du Ramadan.    Le président de la commune de Louta visé par une enquête    L'Arabie saoudite annonce le début du mois de Ramadan    Raja: ce qu'a dit El Bekkari après la victoire contre Pyramids (CAF)    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    Nadir Yata incarnait une formidable force militante    Tanger: localisation de deux mineurs objets d'un avis de recherche dans l'intérêt des familles    L'Ouganda et la Tanzanie se lient pour la construction d'un oléoduc    Ramadan 2021: voici les horaires de travail dans les administrations au Maroc    Le Sahara marocain plombe la diplomatie algérienne et envenime les relations entre Alger et Paris    Pyramids-Raja: les buts du match (VIDEO)    Liga : Bounou, En-Nesyri et Munir attendus face au Celta Vigo    Selon le FMI, le Maroc sur une bonne trajectoire    Météo au Maroc: le temps qu'il fera ce lundi    Droits des sociétés : Les principales nouveautés    France: stupeur et condamnation après des actes ciblant les musulmans à l'approche du Ramadan    Lois électorales : Feu vert de la Cour constitutionnelle    JSK-RSB (0-0) : Les Berkanais se compliquent la tâche    Tijara 2020 : La formation du capital humain, un véritable levier de développement    Edito : Débat clos    Salé : Voici les lauréats du concours de sculpture métallique monumentale récompensés    Regain de tension dans le Donbass    Nora Iffa, une voyageuse engagée    Melehi et Chebaa à l'affiche    L'écriture poétique et l'esprit de l'amour… !    "L'Oiseau bleu " de Mouha Ouhdidou, Grand Prix du Festival national du court-métrage d'Oujda    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Youssef Belal : «Le mode de scrutin actuel ne favorise pas la création de pôles politiques»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 03 - 2010

Youssef Belal estime que l'éclatement du paysage politique national ne permet pas d'atteindre l'objectif de la rationalisation de la vie politique.
ALM : La création de pôles politiques est-elle aujourd'hui une nécessité?
Youssef Belal : Le regroupement des partis politiques dans des pôles est désormais une nécessité réelle. L'éclatement du paysage politique national ne favorise pas la rationalisation de la vie politique. La création de pôles fera que la responsabilité politique des acteurs devant les citoyens sera mieux affirmée. En plus ceci facilitera la lecture de la carte politique aux citoyens. Par exemple, on constate aujourd'hui que la majorité actuelle n'est pas homogène. Ceci est dû essentiellement à l'éclatement du champ politique. Les partis politiques se trouvent après les élections législatives obligés de faire des compromis pour former des coalitions gouvernementales entre des partis relevant de sensibilités différentes et ayant des programmes différents.
Quel serait le critère de regroupement des partis autour des pôles?
Les partis politiques peuvent se regrouper autour de trois sensibilités idéologiques, la gauche, la droite et les conservateurs. La gauche peut être constituée autour des partis de l'USFP, le PPS et le PSU. La droite est constituée des partis traditionnels qu'on qualifie de partis proches des hommes d'affaires et proches du centre du pouvoir, à savoir le RNI, l'UC, le MP et le PAM, en plus du PDN et du parti d'Al Ahd entre autres. Et finalement un pôle à référentiel conservateur, notamment le parti de l'Istiqlal et le PJD. On constate aujourd'hui que nous avons trente partis pour trois sensibilités seulement.
Quels sont les obstacles qui entravent la création de pôles?
Il y a tout d'abord le problème du mode de scrutin qui ne favorise nullement la création de pôles mais favorise plutôt l'éclatement des composantes du champ partisan. Le scrutin uninominal majoritaire favorise, par exemple, en Angleterre la bipolarité. Il y a également le problème lié à la nature humaine. Chaque dirigeant de parti politique préfère conserver sa propre boutique, au lieu de se fonder dans des pôles. Il faut, en outre, que les partis politiques soient plus impliqués dans le processus de prise de position et ceci permettra indéniablement de susciter chez eux la culture du regroupement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.