Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Ramadan: le tramway de Casablanca change ses horaires    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Salmane    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    David Govrin, représentant d'Israël au Maroc, nous ouvre son coeur (TEASER)    Jamel Sellami Out, Lassaad Chabbi In !    Le Japonais Hideki Matsuyama remporte le Masters d'Augusta    Maroc/Covid-19: le bilan de ce mardi 13 avril    Le mariage des mineures, un phénomène d'une grande actualité au sein de la société    Ventre vide, tables garnies    Covid-19 au Maroc : 684 nouvelles contaminations, 6 décès    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Musée «Leila Mezian Benjelloun» prêt dans deux ans    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Ramadan: voici les nouveaux horaires des cours diffusés à la télévision    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine opérant dans le nord du Maroc    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    Transport: la nouvelle flotte de bus fait le bonheur des Casablancais    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Le joli 4 sur 4 du Raja en Coupe de la Confédération    Décès sur le terrain de Reda Saki, joueur de l'Etoile    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Le mois sacré de Ramadan débutera mercredi au Maroc    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Conseil de gouvernement : Le menu de la réunion de jeudi prochain    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    Ramadan: Joe Biden adresse ses vœux aux musulmans    France: Indignation suite aux tags antimusulmans à Rennes    Hicham Idelcaid chante «Mali Mali»    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le processus de restructuration de la droite est déclenché
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 03 - 2010

Le RNI et l'UC ont mis en place, mardi 2 mars, une commission mixte pour réfléchir sur leur action commune. Les deux partis assurent qu'ils s'orientent vers la constitution d'un pôle libéral.
La famille de la droite libérale se prépare pour les élections législatives de 2012. Deux grandes formations de la droite libérale, le Rassemblement national des indépendants et l'Union constitutionnelle ont créé une commission mixte pour entamer une réflexion sur leur action commune future. C'est ce qu'indique un communiqué conjoint des deux formations. Le communiqué a été lu, mardi 2 mars, lors d'une conférence de presse donnée par Salaheddine Mezouar et Mohamed Abied, respectivement président du RNI et secrétaire général de l'UC. Le communiqué a été rendu public à l'issue d'une réunion des bureaux politiques des deux partis consacrée à l'examen de «moyens de coordination entre eux dans le but d'unifier leurs efforts et de mobiliser leurs capacités en faveur de la mise à niveau du champ partisan national». Le communiqué précise que la décision de la création de la commission mixte a été prise sur la base également de «l'histoire commune des deux partis et leurs liens fraternels et solides». Lors de la conférence, les deux dirigeants ont assuré que leur action commune s'oriente vers la constitution d'un pôle libéral social. Salaheddine Mezouar a fait part de «la détermination des deux formations politiques de donner un signal fort de la maturité du paysage partisan», et «d'œuvrer conjointement pour garantir la réussite des élections législatives de 2012». L'objectif, selon le président du RNI, étant de «promouvoir l'action partisane, conformément à des acquis qui prouvent que le RNI et l'UC sont à même d'influer sur le paysage politique national». De son côté, Mohamed Abied a affirmé que le rapprochement entre le RNI et l'UC vise «la mise en place d'un pôle libéral social fort». Le secrétaire général de l'UC a exprimé la volonté des deux partis d'unir les rangs de la famille libérale «qui avait besoin de se fédérer dans le cadre d'un pôle ouvert sur toutes les autres formations partageant les mêmes idéaux». Bien que l'initiative de l'UC et du RNI s'inscrit dans le cadre de la mise à niveau du champ politique, les observateurs de la scène politique n'ont pas manqué de signaler que cette démarche est en mesure d'affaiblir la majorité gouvernementale. Le professeur de sociologie politique Youssef Belal affirme à ALM que le rapprochement entre le RNI et l'UC est une attitude ambivalente qui ne renforce pas la majorité gouvernementale. «Certes, le RNI et l'UC partagent les mêmes valeurs historiques étant deux partis proches des hommes d'affaires et des milieux proches du pourvoir, mais il ne faut pas perdre de vue qu'actuellement l'un se positionne dans l'opposition et l'autre dans la majorité. Donc, il s'agit d'une attitude ambivalente des deux formations. En plus, et étant donné que le RNI est l'une des plus importantes composantes de la majorité, la démarche des deux partis n'est nullement en mesure de renforcer la majorité gouvernementale», explique M. Belal.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.