Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    Le poison du racisme fait trembler l'Allemagne    Bulletin météorologique spécial : de fortes rafales de vent, attendues ce week-end    Ce que pense Nouamane Lahlou de Dounia Batma et Saad Lamjarred (VIDEO)    Modèle de développement : La DG du FMI livre sa recette    La déconstruction d'un mythe    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Trump remplace le patron du renseignement après un briefing lié à la Russie    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    Basket : le Maroc remporte un match amical face à l'Algérie    Transferts: Après Ziyech, Idrissi annoncé en Premier League?    L'Atalanta Bergame séduit l'Europe    Officiel: Badr Hari de retour sur le ring (VIDEO)    Taghazout Bay: la notion introuvable du développement    Coronavirus : le nombre de nouveaux cas en forte baisse, près de 900 nouvelles contaminations    Commission spéciale du modèle de développement : Chakib Benmoussa à l'écoute à Paris des Marocains du Monde    Wana retire sa plainte contre Maroc Telecom    Lancement à Hay Hassani d'une plateforme d'intégration économique dédiée aux jeunes    Education à la santé sexuelle et reproductive : Les Nations Unies appuient le ministère de l'éducation nationale    Economie nationale : 2020 devrait connaître un ralentissement    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Hicham Alaoui, paradoxes et prétéritions    Opacité financière: Le Maroc dans le rouge    Pourquoi Marrakech perd ses événements    Contemporary African Art Fair: à Marrakech, la culture reste «Capitale»    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    Le Maroc constitue la première destination des exportations valenciennes en Afrique    Divers Economie    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    Entretiens maroco-mauritaniens sur les moyens de renforcer la coopération bilatérale    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    Le cancer n'est pas une fatalité    Divers    L'OMDH-Casablanca sensibilise des élèves contre les dangers d'Internet    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Lancement de la deuxième édition du programme "Spin-off by PIS" dédié à l'entrepreneuriat des jeunes    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    CSMD : Chakib Benmoussa initie à Paris une série de réunions d'écoute avec des Marocains du monde    Classement FIFA: Le Maroc se maintient à la 43ème position    «Archéologie de l'intime» à la Fondation Dar Bellarj de Marrakech    Ouverture officielle d'un consulat à Laâyoune    Les jurys du 21e Festival National du Film dévoilés!    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commémoration du 13è anniversaire de la disparition de Feu Hassan II, fondateur du Maroc moderne
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 03 - 2012

Le Maroc commémore ce vendredi le treizième anniversaire de la disparition de feu SM Hassan II, une occasion pour le peuple marocain de rendre un vibrant hommage au fondateur de l'Etat moderne et au Roi bâtisseur, qui avait marqué de son empreinte l'histoire contemporaine du Royaume.
Le Maroc commémore ce vendredi le treizième anniversaire de la disparition de feu SM Hassan II, une occasion pour le peuple marocain de rendre un vibrant hommage au fondateur de l'Etat moderne et au Roi bâtisseur, qui avait marqué de son empreinte l'histoire contemporaine du Royaume.
Une commémoration qui, cette année comme par le passé, illustre la volonté d'un peuple de s'approprier son histoire, pour rendre hommage à l'unificateur de la Nation, avec, bien entendu, un droit de regard sur son avenir, comme le répétait le Roi défunt, «nous devons nous préparer à affronter le siècle prochain pour ne pas avoir à le subir». Lors de son règne, le regretté Souverain a su consacrer la culture de la paix dans le pays et dans les relations du Royaume avec les autres Etats, faisant ainsi preuve d'une grande ingéniosité et d'un talent immense. Ainsi, grâce à sa vision perspicace, ses vastes connaissances et la dimension pluridisciplinaire de sa personnalité, feu SM Hassan II a inscrit son œuvre grandiose en lettres d'or dans le registre de l'Histoire et marqué à jamais son époque après quatre décennies de règne. Toutes ces qualités constituaient pour feu SM Hassan II autant d'atouts qui ont permis au Maroc de s'imposer, au fil des décennies, comme un modèle dans le monde arabe. La politique étrangère de feu SM Hassan II était bâtie sur une conception: il s'agit avant tout de préserver l'identité nationale telle que l'histoire l'a façonnée, car, comme le disait le regretté Souverain, «le Maroc est un arbre dont les racines plongent en Afrique et qui respire par ses feuilles en Europe». Au plan national, le regretté Souverain avait marqué l'histoire moderne du Maroc, faisant du développement socio-économique du Royaume son objectif prioritaire. Il a initié de grandes réformes et conduit de grands chantiers, faisant du Maroc un pays moderne et prospère, attaché à ses traditions et à ses valeurs ancestrales. Feu SM Hassan II n'était pas seulement l'instigateur d'une politique de développement adossée sur des institutions solides et modernes et l'artisan incontesté de la stabilité politique et sociale au Maroc, mais aussi le Guide clairvoyant qui a su mener avec succès la Nation dans sa lutte pacifique pour le parachèvement de son intégrité territoriale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.