De la Révolution du Roi et du peuple à la Fête de la jeunesse    Le Gabon célèbre à Laâyoune le 62è anniversaire de son indépendance    Belle moisson de médailles pour les sportifs marocains    L'animation, une industrie naissante au Maroc    L'amazighe est-il véritablement une priorité dans le PLF ?    Le Maroc fournit 50% des besoins de l'Espagne en tomates    Medium : « Le Maroc peut-il jouer un rôle plus important au Moyen-Orient via les accords d'Abraham ? »    Affaire Pegasus. Un ancien ministre marocain met en exergue le silence de Forbidden Stories, Amnesty, Le Monde et El Pais    Wydad de Casablanca. Houcine Ammouta promu entraîneur    Covid-19: 79 nouveaux cas et 97 guérisons en 24H    Le Pérou retire sa reconnaissance du Polisario    Pénurie des cartables au Maroc ? Le ministère rassure    Mercato : Mouhcine Moutouali tranche sur sa prochaine destination    Orages en France: trois morts en Corse    Après la touriste française, un octogénaire mutilé par des chiens à Tanger    Stade Brestois : ambiance bon enfant entre Achraf Dari et Youcef Belaïli    PSG : régime strict pour Achraf Hakimi and co...    Heureux événement dans la famille Batma (PHOTO)    Coupe d'Afrique des Nations U23 – Maroc 2023 : Tirage des éliminatoires    Emirates modernise sa flotte pour plusieurs milliards de dollars    Sahara: un éditorialiste colombien critique le revirement de Gustavo Petro    Italie : Un festival rend hommage à Rahhal Amarri, décédé en sauvant deux enfants de la noyade    Italie : Un enfant marocain de deux ans blessé par balle, sa vie n'est plus en danger    Un ministre israélien salue le rôle du Maroc dans le rapprochement entre Israël et les Palestiniens    Maroc : Un jeune enfant meurt à la frontière avec Melilla    Le Barça et le Man. City en mission humanitaire : Xavi contre Gaudriola mercredi prochain au Camp Nou    Constructeurs automobiles. Quels sont ceux qui seront présents au Mondial de l'Auto de Paris ?    France-Afrique, le non-retour    Trois diplomates marocains en Colombie victimes d'un vol après avoir été drogués    Banques: La position de change s'améliore    Droits humains, l'autre axe de coopération entre Rabat et Washington    Eté 2022 : Essaouira bat tous ses records d'affluence    Moyens de paiement : Le Maroc, pays le plus dépendant du cash au monde    Événements de Nador : de la prison ferme pour 13 migrants (VIDEO)    La fusée américaine SLS arrive à son aire de lancement, avant son décollage vers la Lune    Actifs immobiliers au trimestre 2-2022 : Des indicateurs en dents de scie avec des signes encourageants    «Tagzzayt» ou «La mémoire du corps», un nouveau documentaire sur les tatouages    Les Mosaïques du Nord sont de retour pour leur deuxième édition    La 11ème édition du 19 au 23 octobre prochain    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Visas Schengen refusés : la fédération des droits des consommateurs réclame le remboursement    M'diq-Fnideq : L'incendie de la forêt « Kodiat Tifour » presque entièrement circonscrit    Hécatombe    La météo pour ce jeudi 18 août 2022    Algérie : le bilan des incendies dans plusieurs villes monte à 26 morts, l'incurie des autorités dénoncée    L'USAID fournit 68 millions $ au PAM pour l'achat, le transport et le stockage de blé ukrainien    La forteresse « Casa del Mar »    Casablanca : «Al Majdoubia » de Saâdallah brille lors du Festival Al Fida    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie : La liste des candidats se précise
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 02 - 2004

Plus que cinq jours pour le dépôt des dossiers de candidature à la présidentielle. La liste des candidats algériens se précise déjà.
Comme attendu, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a proclamé qu'il est candidat à sa réélection lors de la présidentielle du 8 avril. La liste s'est nettement précisée. Bouteflika, qui va sur ses 70 ans, a été soutenu, avant même l'annonce de sa candidature par des parties politiques.
Le président en exercice, a déjà reçu le soutien du Rassemblement national démocratique (RND) du Premier ministre Ahmed Ouyahia et du Mouvement de la société pour la paix (MSP), parti islamique qui siège aussi au gouvernement. Ce «pacte d'alliance» vient appuyer l'attendue candidature d'Abdelaziz Boutaflika. Ce qui laisse prévoir le résultat de ce scrutin sujet de polémique.
Toutefois, Bouteflika se retrouvera face à un sérieux adversaire. Il s'agit d'Ali Benfis, ancien chef de gouvernement. Le secrétaire général du Front de libération nationale n'a pas de mal à avoir des signatures. Le FLN, ex-parti unique assure cette collecte. Par ailleurs, les autres ne représentent pas de réel danger pour le président sortant. Parmi les compétiteurs il y a ceux qui se sont désistés dès le début jugeant que leur prétention ne peut être réalisable dans une élection dont les résultats sont prévisibles, ceux qui renoncent progressivement car incapables de rassembler le nombre requis des signatures et enfin ceux qui hésitent mais prévoient de se retirer si la pression continue de se faire ressentir.
En effet, deux retraits ont été annoncés officiellement. Il s'agit de l'ancien Premier ministre Mouloud Hamrouche et du général à la retraite Rachid Benyelles, au moment où les autres signaient un «pacte d'alliance présidentielle» pour épauler Bouteflika.
Par ailleurs, d'autres parties se sont réunies pour former un «front contre la fraude». Ce front est mené par un «groupe de dix» où l'on comptait aussi les deux ex-candidats. Donc d'un côté, les anciens chefs de gouvernement ou ancien ministre, comme Mokdad Sifi, Ahmed Benbitour, Cherif Belkacem et Redha Malek, qui participent à cette course, laissent pressentir leur prochain retrait. Et de l'autre côté, la participation d'Ahmed Taleb Ibrahimi, d'obédience islamiste et ancien ministre des Affaires étrangères, dépend de son réseau de soutien qui doit lui assurer les 75000 signatures d'électeurs demandées. Saïd Sadi démocrate berbériste et président du Rassemblement pour la culture et la démocratie affirme le soutien de sa candidature, mais n'exclut pas un probable retrait. L'ancien Premier ministre Sid Ahmed Ghozali a annoncé sa détermination à maintenir sa candidature. Il est la sixième personnalité à entrer dans la course pour la présidentielle.
Les prétendants à l'élection qui sont partagés entre ceux qui ont formé un bloc et les autres qui préfèrent se présenter en solitaires comme Louisa Hanoune, de l'extrême gauche et porte-parole du Parti des travailleurs comme l'islamiste et le dirigeant du MRN, Abdallah Djaballah, affichent leur confiance.
Le rendez-vous électoral se déroulera sous la surveillance d'une commission politique. Les partis politiques et les candidats engagés dans la course doivent désigner leurs représentants afin de garantir la transparence du scrutin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.