Agriculture : La situation du marché à un niveau normal    Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu'à jeudi à 18h00    Coronavirus : le groupe CDG annonce de nouvelles mesures au profit des TPME    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Aswak Assalam lance prochainement «Aswak Delivery», un service de livraison à domicile    Covid-19: Le ministère de la Santé appelle à la patience    Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 2 avril    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Fonds Spécial Covid-19    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Adieu Si Fadel    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Brèves Internationales    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Les réserves des centrales syndicales    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réseaux sociaux : Comment aborder un recruteur... sans dégâts!
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 08 - 2012

Sur les réseaux sociaux professionnels, comme Viadeo ou LinkedIn, vous pouvez promouvoir votre profil et contrôler à un certain degré ce qu'un employeur potentiel pourrait éventuellement trouver à propos de vous sur Internet. Ces réseaux peuvent également être utilisés pour contacter un recruteur. Toutefois ceci doit être bien calculé parce que, ici, le risque de griller ses cartes demeure présent.
En effet, rien qu'en s'amusant à faire une petite recherche autour du mot «DRH» dans ce genre de plate-forme, on peut être surpris de tous ces recruteurs qu'on peut toucher et qui sont à portée de clic. Sur le réseau international LinkedIn à titre d'exemple, ils ne seraient pas moins de 13.488 DRH à guetter les profils les plus intéressants sur le Web. Une vraie niche pour ceux à la recherche d'un emploi mais il reste de multiples pièges à éviter.
Sur ces réseaux, il faut tout faire pour soigner son profil qui reste après tout primordial pour toute première impression en ligne. Avant d'aborder qui que ce soit, la e-réputation du candidat est un point à ne pas négliger. Même si il n'est pas forcément intéressé, il y a des chances que le recruteur contacté consulte votre profil. C'est donc le moment ou jamais de faire bonne impression en choisissant une bonne photo et en valorisant son parcours en fonction de l'impulsion que l'on veut donner à sa carrière.
Il faudrait également œuvrer pour avoir un réseau de contacts bien étoffé car, pour les spécialistes, «si vous n'affichez qu'une dizaine de contacts, vous passerez vite pour un touriste sur les réseaux sociaux».
Maintenant que le profil est soigné, il est temps de contacter des recruteurs. Là aussi, toutes les formes classiques doivent être respectées, ce n'est pas parce que c'est un réseau social que l'on peut faire léger. Il faut que les choses soient bien formalisées et les petits messages mal cousus seraient de ce fait à éviter.
La règle d'or pour avoir un retour c'est de se faire recommander par quelqu'un. C'est aussi une façon de personnaliser sa démarche et de la rendre plus efficace, car il est rare que l'on ne vous réponde pas si vous êtes «envoyé» par quelqu'un.
Par ailleurs, si vous demandez d'entrée un emploi, il y a le risque que l'on vous demande d'envoyer votre CV, comme n'importe quel candidat lambda. Dans un premier temps, il est plus intelligent de rester un peu vague sur sa démarche, de demander un éclairage sur le marché, voire un rendez-vous. S'il y a un poste à pourvoir, idéalement, la proposition viendra alors du recruteur.
Conseils pratiques...
En abordant un DRH sur les réseaux sociaux, il est essentiel de personnaliser la relation, comme si elle était unique. Autant dire qu'il faut aussi savoir cacher un peu son jeu quand on cible plusieurs recruteurs en même temps. Pour cela, il faut surtout penser à paramétrer son profil. Sur LinkedIn par exemple, vous pouvez activer ou désactiver vos diffusions d'activité et sélectionner qui peut voir votre flux d'activités à partir de la page «Préférences». Il en est ainsi, quand vous entrerez en contact plus discrètement avec plusieurs recruteurs en même temps. De même, sur Viadeo, vous pouvez supprimer la mise en ligne de certaines informations tels de nouveaux contacts ou messages dans certains hubset, en cliquant sur «Diffusion de mes news» proposée dans «Mon compte».
Agenda formation...
Formation de praticien certifié en synergologie
New Performance Management organise le 21 septembre 2012 à l'Hôtel Val d'Anfa de Casablanca une formation en synergologie. Cette formation permet d'intégrer le lexique corporel (non verbal) afin de mieux comprendre la signification des gestes importants à lire.
Responsable HSE
Le Centre de prévention et de protection environnement sécurité-CPPES organise le 24 septembre 2012 à l'Hôtel Val d'Anfa de Casablanca une formation destinée aux responsables HSE. En tenant compte des contraines et des exigences de la fonction HSE dans l'entreprise cette formation vise à permettre aux participants de disposer des éléments et arguments stratégiques pour le soutien de la direction de pouvoir adapter, mettre en œuvre et suivre un plan d'action dynamique et opérationnel.
Expo halal International
Meknès abritera du 13 au 15 septembre 2012, pour la première fois au Maroc, un salon d'envergure internationale dédié à l'export halal. Ce salon est proposé aux producteurs d'aliments, de composants alimentaires et assimilés, aux industriels et agro-industriels, aux intermédiaires ainsi qu'aux services de financements et assurances.
Actus
L'ANAPEC et la BMCI s'allient pour le recrutement
L'ANAPEC et la BMCI se sont liées par une convention de partenariat qui vise à établir les bases de coopération entre les deux parties en matière d'accompagnement dans la satisfaction des besoins en ressources humaines. De ce fait l'ANAPEC s'engage à accompagner la BMCI dans sa politique de recrutement pour la satisfaction des besoins prédéfinis, à contribuer également au financement des formations contractualisées pour l'emploi (formation à la carte) ou formation qualifiante permettant à la BMCI de dispenser des formations complémentaires aux profils à recruter et enfin à assister aux différentes modalités de mise en œuvre des mesures d'accompagnement actuelles et futures. En matière de recrutement, la BMCI prévoit par cette convention de solliciter l'ANAPEC pour ses besoins en recrutement.
100% des élèves issus de l'éducation non formelle réussissent leur passage au collège
La fondation Zakoura Education déploie depuis 1997 son programme d'éducation non formelle en faveur des enfants et adolescents non scolarisés ou déscolarisés. Ce programme d'une durée de 3 ans a vu cette année l'inscription de 125 élèves sur la liste officielle en juin 2012. Pour ces derniers, le taux de réussite d'entrée au collège a été de 100% contre 96,4 en 2011. 16 élèves n'ont pas été inscrits sur la liste officielle en raison de leur âge dépassant 15 ans mais ils ont passé l'examen comme candidats libres et le taux de réussite enregistré pour ces candidats est de de 31% contre 20% l'an dernier.
Ateliers de formation à Tanger sur la gestion intégrée du patrimoine
La ville de Tanger accueille, du 6 au 8 août, des ateliers de formation sur la gestion intégrée du patrimoine historique et architectural des anciennes médinas, en vue de sa promotion et la contribution au développement culturel et touristique des villes. Ces ateliers, initiés par le programme européen Euromed, dans le cadre du projet Siwa et Tanger un patrimoine pour une vie meilleure, en partenariat avec la délégation de la culture, porteront sur les outils de promotion de la participation des acteurs locaux aux efforts de promotion du patrimoine. Cette initiative a pour but de fournir une formation de base sur les outils de promotion de l'approche participative et de promouvoir une réflexion autour du concept de participation auprès des élus locaux, services extérieurs, cadres administratifs, associations et citoyens actifs de la ville.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.