Parlement: Séance plénière lundi 25 Octobre pour présenter le PLF2022    Le Maroc et la Russie démentent les rumeurs sur un prétendu "refroidissement des relations bilatérales"    Tramway Rabat-Salé : Le contrôle du pass vaccinal commence dès vendredi    Covid-19 : Les vaccins Johnson & Johnson et Pfizer en rupture de stocks    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    Niger : Neuf gardes nationaux et deux gendarmes tués dans une attaque armée    Covid-19 : des chercheurs s'inquiètent d'éventuels dommages sur le cerveau [Etude]    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Dr. Abdelouahed Belkeziz    La République Dominicaine appuie les efforts du Maroc dans la recherche d'une solution politique    Le Maroc premier dans la région MENA    Otman Mouden: "Le gouvernement a une marge d'action très limitée dans le temps et sur le plan financier"    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    USA : Des emplois, des salaires qui flambent mais pas de postulants    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Donald Trump annonce le lancement de son réseau social et dénonce le règne unique des GAFAM    Racisme en France, ça continue    Akhannouch a-t-il les moyens de ses ambitions ?    Bamako choisit de continuer son rapprochement avec Rabat    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 octobre 2021 à 16H00    Lutte contre les nuisibles : Comme Israël, le Maroc recourt aux rapaces    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Interview avec Mustapha Meloui « Le digital sera une priorité de ce gouvernement »    Botola Pro D1 / RSB-OCK (3-3): Un match prolifique doublé d'une remontada!    Botola Pro D1 / MCO-RCA (1-3): Le Mouloudia victime de ses dirigeants et du Raja!    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Errachidia: 4 individus interpellés pour liens présumés avec un réseau de trafic international de drogue    Concours de police: les candidates et candidats appelés à présenter leurs passeports vaccinaux    Pass vaccinal. La légalité sacrifiée sur l'autel de l'efficacité    Fiscalité : le PLF-2022 veut réduire le taux marginal sur les sociétés à 27 %    Véhicules d'occasion. Autocaz lance une nouvelle offre innovante    Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario    Trois membres du PJD «suspendus» de leurs fonctions exécutives chez le parti, dissentions internes    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Le diplomate Abdelouahed Belkeziz n'est plus    Explosion de gaz en Chine: au moins trois morts    Loi de Finances 2022: IR, douane, budgets sociaux…les dossiers chauds    Projet de loi de Finances 2022 : Les premiers détails    Liqah Corona : comment télécharger le pass vaccinal    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie : plusieurs centaines d'étudiants défilent dans la capitale pour le 48ème mardi consécutif de contestation
Publié dans Barlamane le 21 - 01 - 2020

Des centaines d'étudiants, rejoints par des citoyens de tous les bords, défilent de nouveau mardi contre le pouvoir en place. les manifestants pourfondent le nouveau président Abdelmadjid Tebboune, «à la solde des militaires».
Des centaines d'étudiants ont manifesté mardi 21 janvier à Alger contre le pouvoir en réclamant un «Etat civil», la «libération des détenus politiques» et des «changements majeurs dans les premiers cercles du pouvoir». L'Algérie est le théâtre d'un mouvement contestataire d'ampleur depuis près d'un an. Comme chaque mardi, le cortège estudiantin a sillonné les principales artères du centre-ville à partir de place des Martyrs pour rejoindre la Grande Poste, bâtiment symbolique situé au cœur de la capitale Alger, est le point de ralliement traditionnel des partisans du mouvement de contestation déclenché le 22 février 2019 et abouti à l'éviction du président Abdelaziz Bouteflika le 2 avril 2019 après vingt ans durant lesquels il a régné sans partage.
«Notre détermination est intactes et nos revendications sont les mêmes» ont scandé les étudiants, rejoints par de nombreux citoyens, en tançant le nouveau président Abdelmadjid Tebboune «marionnette des militaires, véritables détenteurs de tous les prérogatives».
Ephémère premier ministre du président déchu Bouteflika, M. Tebboune, 74 ans, a été élu le 12 décembre 2019 lors d'un scrutin très contesté, boudé par la population marqué par un taux d'abstention record.
La semaine dernière, une «charte en quatorze points», contenant les principales revendications du mouvement contestataire a été dévoilée lors du 47e mardi de mobilisation. Les étudiants déclarent aspirer à «une transition démocratique et la concrétisation d'une véritable ouverture politique et médiatique», selon ce document, largement diffusé.
Ils exigent également la «dissolution» de toutes les représentations élues, ainsi que l'organisation d'élections législatives et locales anticipées.
Près d'un an après le lancement du mouvement qui a ébranlé en profondeur les structures politiques algériennes, les manifestants n'ont de cesse d'exiger le démantèlement complet du «système» et le départ de ses tous ses relais, dénonçant leur mainmise et leur prépondérance sur les destinées du pays depuis l'indépendance 1962. Un comité d'experts en charge d'un nouveau projet constitutionnel a été établi le 14 janvier par la présidence, selon les médias officiels.
Le président Tebboune, qui a déclaré son intention de réviser la loi fondamentale en marge de son élection polémique, a entamé fin décembre 2019 des consultations élargies sur ce projet, marquées par des rencontres avec plusieurs personnalités politiques de premier plan ces derniers jours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.