Fureur de vaincre!    L'Inter Milan sérieux prétendant pour recruter Messi?    Confinement : La Radio en vedette    L'Espagne dément avoir réquisitionné des médicaments destinés au Maroc    La CGEM et l'IFC s'allient en faveur des startups marocaines    Coronavirus : 1.346 cas de contaminations, l'inquiétude grandit    Pétrole: conférence décisive des pays producteurs    Frais de scolarité : le bras de fer écoles privées/parents d'élèves    «Guelsso f Dar»: nouveau single de Bouchra    HCP: Décélération de la demande intérieure au premier trimestre 2020    Le bilan s'alourdit, le monde à la recherche de réponses concertées    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    Le groupe Avis Locafinance apporte son soutien aux professionnels de la santé    Outre les dons de ses membres, la FMSAR contribue au Fonds Covid-19    Coronavirus : Kia Maroc se mobilise pour sa clientèle    Othman Ferdaous nommé ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports    Les universités diffusent des cours à la radio    S.M le ROI reçoit Amzazi et El Firdaouss    Lorie donne de surprenants conseils pour supporter le confinement en couple    Rejouer ou pas, le foot italien se déchire    Le Crédit Agricole du Maroc accompagne les Ramedistes pour faire aboutir le dispositif de soutien aux populations vulnérables    Lancement à Al Hoceima du Festival de la créativité à distance    La pandémie du Covid-19 renforce la nécessité d'établir des partenariats mondiaux et régionaux plus solides    Lévinas, le visage, l'humanité    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    La SERMP se réorganise pour la fabrication de respirateurs 100% marocains    S.M le Roi reçoit Saaid Amzazi et Othman El Firdaous    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    L'enseignement à distance à l'ère du coronavirus    Vibrant hommage aux professionnels de santé    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    L'engouement culturel à l'ère du confinement    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Football : Les clubs marocains dans le flou total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lancement de la deuxième phase d'élargissement des autoroutes de Casablanca-Berrechid
Publié dans Barlamane le 27 - 02 - 2020

La deuxième phase des travaux d'élargissement à 2×3 voies de l'autoroute Casablanca-Berrechid et de l'autoroute de contournement de Casablanca a été officiellement lancée, mardi, au niveau de la commune de Tit Mellil, dans la province de Mediouna.
Le coup d'envoi de cette phase a été donné par le ministre de l'Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, Abdelkader Amara, en compagnie du wali de la région de Casablanca-Settat, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch.
Dans une déclaration à la MAP, le ministre a expliqué que ces deux tronçons font partie des autoroutes enregistrant un trafic quotidien très dense, d'où l'impératif de fluidifier la circulation à travers le triplement des voies.
«C'est un chantier gigantesque avec la particularité que les travaux seront réalisés sans l'interruption du trafic, ce qui requiert une grande maîtrise de la conduite des ouvrages pour éviter les désagréments aux usagers», a-t-il indiqué.
La deuxième phase concerne un linéaire d'environ 60 km allant de la bifurcation de Mohammedia jusqu'au nœud autoroutier de Berrechid en passant par la bifurcation de Lissasfa.
Elle va mobiliser une enveloppe globale de 1,75 milliard de dirhams financée par des prêts concessionnels auprès des bailleurs de fond, des prêts obligataires et des fonds propres, avait indiqué un communiqué de la société nationale des autoroutes du Maroc (ADM).
Le projet d'élargissement du tronçon autoroutier de 26 km allant de l'échangeur de Sidi Maarouf au nœud autoroutier de Berrechid, rentre dans le cadre de la convention relative à l'aménagement de la voirie et des infrastructures routières pour l'amélioration des conditions de circulation dans la région du Grand Casablanca.
Ce projet « est devenu une nécessité absolue, car cette autoroute concentre la majorité des flux circulant entre le Nord et le Sud du Royaume et dessert le plus grand aéroport international du pays », avait assuré la même source, notant que cette autoroute enregistre un trafic moyen journalier très élevé qui atteint les 60.000 véhicules par jour sur certaines sections.
Ce projet s'étalera sur 36 mois avec un coût global estimé à 900 millions de dirhams et sa gestion a été confiée à la filiale d'expertise technique « ADM Projet », dont les équipes disposent d'une expérience confirmée en gestion des grands projets complexes, notamment l'élargissement à 2×3 voies de l'autoroute Casablanca-Rabat.
S'agissant de l'autoroute de contournement de Casablanca, l'élargissement de ce tronçon autoroutier de 31 km allant de la bifurcation de Mohammedia à celle de Lissasfa est à son tour devenu très important puisqu'il vise à accompagner la croissance significative du trafic que connaît cette section qui enregistre un trafic moyen journalier dépassant les 50.000 véhicules.
Le budget de ce projet est estimé à 850 MDH et la durée prévisionnelle des travaux est de 36 mois. Et pour encourager les entreprises de BTP marocaines à prendre part à ce projet, ADM a sciemment décliné ce chantier en 4 lots segmentés en fonction de leur complexité: un premier lot allant de la bifurcation d'Ain Harrouda à l'échangeur de Tit Mellil (12,8 km), un deuxième de l'échangeur de Tit Mellil à la bifurcation de Lissasfa (18,2 km), un troisième de l'échangeur de Sidi Maarouf à la gare de péage de Bouskoura (15,3 km) et un dernier de la gare de péage de Bouskoura au nœud autoroutier de Berrechid (10,7 km).
Ayant démarré en 2016, la première phase, qui a nécessité des financements d'environ 400 millions de dirhams (MDH) mobilisés par ADM, a consisté notamment en l'augmentation de la capacité des gares de péage de Tit Mellil, Bouskoura, Berrechid et de l'aéroport Mohammed V,
Les travaux, réalisés entièrement par des entreprises marocaines, ont porté sur l'élargissement de l'autoroute sur 3 km de part et d'autre desdites quatre gares et la construction d'un nouveau passage supérieur (pont) pour le rétablissement de la voie ferrée desservant l'aéroport Mohammed V.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.