Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    GB: les femmes enceintes fortement encouragées à se faire vacciner, face au variant Delta    Hausse de 4,1% du crédit bancaire en juin (BAM)    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    Causalités foireuses et jugement médiatique orienté    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19. Le ministère de la Santé lance un appel à éviter les centres de vaccination à grande affluence    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    CEA-ONU : Les Initiatives Royales pour la promotion de la condition de la femme, saluées par Vera Songwe    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Le président russe félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    BCP : Un Produit net bancaire de 10,2 milliards DH à fin juin    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Banques participatives/ BAM : les dépôts à vue collectés grimpent de 49% en 2020    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    Marocanité du Sahara : Une reconnaissance américaine historique    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    Maroc : découvertes de vestiges archéologiques majeurs à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie : le régime traque les activistes du Hirak sur Facebook
Publié dans Barlamane le 20 - 05 - 2020

La justice algérienne a condamné trois opposants à des peines de prison ferme pour leurs publications sur les réseaux sociaux, dans le collimateur d'un régime qui cherche à exploiter la pandémie du nouveau coronavirus pour étouffer le « Hirak », le mouvement de protestation populaire né en 2019.
« L'activiste Soheib Debaghi a été condamné (mardi) à un an de prison ferme » à Alger pour « incitation à attroupement, outrage à corps constitué et publications Facebook pouvant porter atteinte à l'intérêt national », selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), une association de soutien aux prisonniers.
Deux autres militants du « Hirak », Larbi Tahar et Boussif Mohamed Boudiaf, ont écopé mardi de 18 mois de prison ferme, également pour des publications sur Facebook, d'après CNLD et l'antenne algérienne d'Amnesty International.
Leur peine a été prononcée par un tribunal de la wilaya (préfecture) d'El Bayadh, au sud-ouest d'Alger, lors d'une audience par visioconférence. Le procureur avait requis trois ans de prison ferme, a précisé le CNLD.
Selon son avocat Me Abdelghani Badi, Larbi Tahar était accusé d' »outrage au président de la République » pour des messages publics dans lesquels il qualifiait Abdelmadjid Tebboune de « président illégitime ».
Quant à Boussif Mohamed Boudiaf, il a dénoncé « l'injustice » du système judiciaire à travers ses publications, a précisé sur Facebook l'avocat, qui le représente également.
Les trois militants condamnés sont déjà en détention. Par ailleurs, le parquet d'Aïn Temouchent (ouest) a requis mercredi neuf ans de prison ferme et une très forte amende contre un détenu hirakiste, Hicham Sahraoui, accusé notamment « d'outrage à corps constitué et d'atteinte à la personne du président de la République », selon le CNLD.
Malgré la pandémie de Covid-19 qui a contraint la contestation à suspendre ses manifestations depuis mi-mars, le régime algérien –maniant la carotte et le bâton– continue de cibler opposants, journalistes, médias indépendants et internautes.
Pendant que des activistes du « Hirak » sont relâchés au compte-gouttes, comme Abdelouahab Fersaoui, un chef de file du mouvement libéré lundi après huit mois derrière les barreaux, d'autres sont interpellés et traduits en justice dans tout le pays.
Selon le dernier décompte du CNLD, quelque soixante personnes sont actuellement en détention dans les prisons algériennes pour des faits liés au « Hirak ».
« Il s'agit d'une répression à l'aveugle, un coup les journalistes, un coup les médias, un coup les militants, un coup les réseaux sociaux », observe Karima Direche, historienne spécialiste du Maghreb, évoquant la « politique de balancier » d'un « régime en fin de vie ».
Depuis le début du soulèvement populaire le 22 février 2019, des internautes isolés, en particulier en province, sont régulièrement poursuivis pour leurs publications sur les réseaux sociaux.
Un jeune partisan du « Hirak », Walid Kechida, est en détention depuis le 27 avril à Sétif (nord-est), pour avoir publié des mèmes, images virales comiques ou satiriques détournées sur les réseaux sociaux, moquant les autorités et la religion.
Le militant de 25 ans est accusé d' »outrage à corps constitué », d' »offense au président de la République » et « aux préceptes de l'islam ». Il risque jusqu'à cinq ans de prison. Selon les analystes, le pouvoir algérien profite de la crise sanitaire pour enterrer une bonne fois pour toutes la contestation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.