Budget 2021 : le détail des investissements dans les régions    Moyens de paiement : Le cash règne en maître sur l'économie marocaine    Retraite : une réforme qui piétine    Noureddine Akkouri : « Quel que soit le contenu du manuel scolaire, si l'enseignant est compétent, il réussira à transmettre l'information »    Casablanca-Settat : les entreprises encouragées à privilégier le télétravail    Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales    PCNS : La démondialisation en débat    La classe moyenne agressée!    Agroalimentaire: Secouée par la crise, Danone se réorganise    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    Beyrouth: L'hôpital marocain de campagne a atteint les objectifs fixés    Comité Exécutif du PI : l'Istiqlal condamne l'escalade de l'islamophobie en France    Liga: Le Real Madrid et Ramos dominent le Barça    Le WAC quitte la compétition la tête baissée    Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Confessions dominicales : De la défense des droits de l'homme à l'exploitation sexuelle    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    Restreindre oui mais expliquer et contrôler    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    Patrimoine : Un canon volé à la Kasbah des Oudayas sauvé de justesse    L'AMMC décrypte son activité de 2019    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    El Guergarate: Bourita fustige les brigands polisariens à la solde de l'Algérie    «Le modèle de développement souhaité devrait intégrer les valeurs de la solidarité, de l'éthique et du vivre-ensemble»    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    La Zambie inaugure son ambassade à à Rabat    L'ONMT booste le déploiement de Ryanair sur le Maroc    Ligue 1 : le match Lens-Nantes reporté à cause du Covid-19    Débuts difficiles pour Ziyech avec Chelsea (vidéo)    Vaccin anti-covid au Maroc: Dr Ibrahimi donne son point de vue    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Turquie-France. Erdogan pète les plombs    Israël-Soudan. Le troisième accord de paix est dans la boîte    Fermeture des salles de sport à Rabat    Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Accès aux prépas: le ministère a fait une annonce    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    La FNM enrichit son capital culturel    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique
Publié dans Barlamane le 24 - 09 - 2020

Dans un silence de plomb, la dépouille de la juge Ruth Bader Ginsburg est arrivée, mercredi, à la Cour suprême des États-Unis, à Washington, pour des hommages officiels dont la solennité est brouillée par l'intense bataille pour sa succession.
Les hommages officiels ont commencé, mercredi 23 septembre, à la Cour suprême des États-Unis où la dépouille de la juge Ruth Bader Ginsburg est arrivée. Le décès de la magistrate vendredi, à moins de deux mois de la présidentielle américaine, est vécu comme une « tragédie » par de nombreux Américains, comme Heather Vandergriff, venue exprès du Tennessee pour saluer une dernière fois cette « championne des droits des femmes ».
Le président Donald Trump a engagé au pas de course le processus pour la remplacer et ancrer durablement la haute cour dans le conservatisme, ce qui pourrait profondément modifier la société américaine. Le cercueil de la juge, drapée dans la bannière étoilée, a fait son arrivée dans l'imposant bâtiment de marbre blanc à Washington, dans un climat de déférence.
Ruth Bader Ginsburg est morte à 87 ans des suites d'un cancer, après avoir siégé pendant 27 ans à la Cour suprême des États-Unis, où elle a défendu les droits des femmes, des homosexuels, des migrants, ou encore l'environnement.
Sa dépouille sera exposée pendant deux jours à l'entrée de ce bâtiment néoclassique, sur le catafalque de l'ancien président Abraham Lincoln. Les Américains pourront lui faire leurs adieux, avant un hommage national vendredi au Capitole voisin. Elle sera inhumée dans l'intimité la semaine prochaine au cimetière national d'Arlington, près de Washington.
« Ne pas être remplacée tant qu'un nouveau président n'aura pas prêté serment »
La Maison Blanche a annoncé que Donald Trump se rendrait jeudi devant son cercueil. Le temps du recueillement sera à peine passé – et « RBG » même pas encore enterrée – quand le président républicain annoncera samedi après-midi le nom de sa remplaçante potentielle, une conservatrice, qui permettrait au temple du droit américain de sérieusement pencher à droite.
À 40 jours de l'élection, les sénateurs républicains entendent se dépêcher pour voter la confirmation de cette magistrate, alors même que, selon la petite-fille de « RBG », sa dernière volonté était de « ne pas être remplacée tant qu'un nouveau président n'aura pas prêté serment », en janvier 2021.
Des déclarations mises en doute par Donald Trump, qui a estimé qu'elles ressemblaient à un communiqué écrit par ses adversaires démocrates.
Mais d'ici samedi, c'est le temps de l'unité nationale qui va, tant bien que mal, tenter de prévaloir.
Devant la Cour suprême, l'atmosphère était également au recueillement. À l'arrivée du cercueil, le murmure de la foule s'est éteint. Une rare voix forte a été priée de se taire. Aujourd'hui, pas de bannières ni de mots d'ordre politique, le public a opté pour des vêtements, sombres, des t-shirts à l'effigie de la juge, une couronne pour cette « reine ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.