Nasser Bourita : La résolution 2548 du Conseil de Sécurité vient conforter la démarche du Maroc    Covid-19 / Maroc: Les nouveaux cas de contamination (par régions)    Attentat : un prêtre blessé à Lyon    Un prêtre grièvement blessé par balle à Lyon, l'auteur en fuite    Le Maroc est devenu un partenaire "indispensable" pour le Rwanda    La 8è édition du Tour international des motos de la Marche Verte aura lieu du 3 au 8 novembre    Décès de Sean Connery à l'âge de 90 ans    Mobilisation de l'épargne: Voici ce que proposent les sociétés de Bourse    Ilham Kadri : cette franco-marocaine qui fait partie des femmes les plus puissantes du monde    Béni Mellal-Khénifra : Première zone logistique pour le renforcement de l'attractivité économique de la région    Justice : 52 établissements pénitentiaires dotés d'un réseau internet à haut débit    Tourisme : Essaouira accueille un premier groupe de touristes en provenance de Belgique    L'industrie parapharmaceutique : un nouveau filon de la politique marocaine d'import-substitution    Etude marocaine : La détection des anticorps dans les échantillons de sérum est plus importante que celle de l'ARN viral    Macron – Al Jazeera : une campagne de communication dans les médias arabes pour apaiser la tension ?    Le premier interprète de James Bond, Sean Connery, est décédé    Média algérien : Abdelmadjid Tebboune souffrirait de sérieux problèmes cérébraux    PLF2021: Budgets sectoriels, démarrage de la valse des ministères    Grippe saisonnière: Vaccin, vers un remake de la « piraterie » dans les aéroports?    Rabat: la police tire sur un individu qui semait la panique    Fitch ratings. El Othmani prend pour (son Investment) grade    Taxe de solidarité. Elle est où la justice sociale?    Résidents étrangers au Maroc : Des titres de séjour de nouvelle génération    La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    Sahara marocain : La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    Le Maroc signe deux accords de coopération avec le Rwanda    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif
Publié dans Barlamane le 30 - 09 - 2020

La mort d'une jeune femme de 19 ans issue de la communauté défavorisée des dalits, qui a succombé mardi après avoir été violée par quatre hommes de caste supérieure, suscite l'indignation en Inde.
Les quelque 200 millions de dalits -autrefois appelés « intouchables »-, considérés comme étant au bas de l'échelle sociale dans le rigide système de castes indien, subissent de longue date discriminations et agressions. Ces dernières ont augmenté pendant la pandémie causée par le coronavirus, selon les organisations de défense des droits humains.
La jeune femme, âgée de 19 ans, a été attaquée le 14 septembre par quatre hommes de plus haute caste dans l'Etat d'Uttar Pradesh (nord), selon la plainte déposée par sa famille auprès de la police. Les quatre suspects ont été arrêtés, ont affirmé les autorités.
Découverte ensanglantée et paralysée en raison de blessures au cou et à la moelle épinière, elle a été transportée dans un hôpital local puis à New Delhi lundi car son état se dégradait.
« Elle est morte en cours de traitement mardi matin. Nous ferons en sorte qu'il y ait une enquête et un procès rapides dans cette affaire », a déclaré le chef de la police du district de Hathras, Vikrant Vir.
L'affaire a suscité l'émotion sur les réseaux sociaux. Elle survient après l'exécution, le 20 mars, de quatre hommes pour le viol collectif d'une étudiante dans un bus de Delhi en décembre 2012, un crime qui avait révulsé l'Inde et le reste du monde.
« Quel jour triste, triste. Combien de temps encore cela peut-il être permis? », s'est interrogé le réalisateur-producteur Farhan Akhtar. Pour la militante féministe Kavita Krishnan, l'agression reflète « plus largement la violence structurelle » visant les femmes dalits.
Priyanka Gandhi, un membre du Congrès, le principal parti d'opposition, a incriminé la détérioration de l'ordre public dans l'Uttar Pradesh, un Etat dirigé par le parti du Premier ministre Narendra Modi, le Bharatiya Janata Party.
Le niveau des violences sexuelles envers les femmes, de toutes les castes ou classes sociales, est préoccupant dans ce pays d'1,3 milliard d'habitants. Près de 34 000 viols ont été signalés en 2018, mais cela ne représente qu'une infime partie émergée de l'iceberg car de nombreuses victimes sont trop effrayées et menacée pour porter plainte, surtout quand elles sont mineures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.